Introduction générale à l'histoire du droit

Front Cover
Louis Hauman et Compagnie, 1830 - 399 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 176 - Inspirez-moi : je cours une longue « carrière ; je suis accablé de tristesse et d'ennui. Mettez » dans mon esprit ce charme et cette douceur que je » sentais autrefois et qui fuient loin de moi. Vous n'êtes » jamais si divines que quand vous menez à la sagesse » et à la vérité par le plaisir.
Page 174 - Mais il s'en faut bien que le monde intelligent soit aussi bien gouverné que le monde physique. Car, quoique celuilà ait aussi des lois qui par leur nature sont invariables, il ne les suit pas constamment comme le monde physique suit les sciences.
Page 149 - États du monde et dans tous les temps, au lieu qu'on ne voit presque rien de juste ou d'injuste qui ne change de qualité en changeant de climat. Trois degrés d'élévation du pôle renversent toute la jurisprudence.
Page 170 - Les lois, dans la signification la plus étendue, sont les rapports nécessaires qui dérivent de la nature des choses...
Page 260 - Le juge qui refusera de juger sous prétexte du silence, de l'obscurité ou de l'insuffisance de la loi, pourra être poursuivi comme coupable de déni de justice.
Page 180 - Son beau génie l'avait élevé dans sa jeu» nesse jusqu'aux Lettres persanes. Plus âgé, il semble » s'être repenti d'avoir donné à l'envie ce prétexte de » nuire à son ambition. Il s'est plus occupé à justifier » les idées reçues que du soin d'en établir de nouvelles
Page 149 - Loin que le peuple en cet état soit souverain, il n'ya pas même de peuple en cet état. Il peut bien y avoir des familles, et encore mal gouvernées et mal assurées ; il peut bien y avoir une troupe, un amas de monde, une multitude confuse; mais il ne peut y avoir de peuple, parce qu'un peuple suppose déjà quelque chose qui réunisse quelque conduite réglée, et quelque droit établi : ce qui n'arrive qu'à ceux qui ont déjà commencé à sortir de cet état malheureux, c'est-à-dire de l'anarchie.
Page 148 - hommes comme ils sont naturellement et avant tout » gouvernement établi , on ne trouve que l'anarchie , » c'est-à-dire dans tous les hommes une liberté farouche » et sauvage , où chacun peut tout prétendre et en même
Page 147 - Car qui jamais a imaginé qu'un tel droit pût se trouver parmi les hommes , ni qu'il y eût un droit de renverser le droit même , c'est-à-dire , une raison pour agir contre la raison ; puisque le droit n'est autre chose que la raison même , et la raison la plus certaine , puisque c'est la raison reconnue par le consentement des hommes?
Page 171 - Transporter dans des siècles reculés toutes les idées du siècle où l'on vit , c'est des sources de l'erreur celle qui est la plus féconde.

Bibliographic information