Littérature

Front Cover
Foulon et compagnie, 1817

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 242 - L'on mange ailleurs des fruits précoces, l'on force la terre et les saisons pour fournir à sa délicatesse ; de simples bourgeois, seulement à cause qu'ils étaient riches, ont eu l'audace d'avaler en un seul morceau la nourriture de cent familles. Tienne qui voudra contre de si grandes extrémités ; je ne veux être, si je le puis, ni malheureux ni heureux : je me jette et me réfugie dans la médiocrité.
Page 130 - Les femmes ne sont si malheureuses, au déclin de leurs charmes, qu'en oubliant que la dignité d'une mère est destinée à remplacer la beauté d'une épouse. vin. L'estime du public a plusieurs degrés; et sa sévérité s'adoucit, suivant les situations et les personnes. Cette indulgence est plutôt un progrès, qu'un relâchement dans les mœurs et la morale. ix. La loi ne nous relève pas des...
Page 243 - Être avec les gens qu'on aime, cela suffit : rêver, leur parler, ne leur parler point, penser à eux, penser à des choses plus indifférentes, mais auprès d'eux, tout est égal.
Page 328 - On ne s'y rattache que comme à un souvenir 5 emparez-vous des esprits par une instLtution qui les étonne et leur plaise , que la nation avoue , et où elle puisse mieux prédominer. Que reste-t-il en France ? Une nation et un roi. Qui doivent traiter ensemble? qui peuvent bien s'accorder, parce qu'ils ont un lien établi , un intérêt , une affection commune ? La nation et le roi. Qu'un roi , placé à la fin du dix-huitième siècle , ne convoque pas les trois ordres du quatorzième ; qu'il appelle...
Page 328 - Un roi , qui propose une constitution . obtient la plus belle gloire qui soit parmi les hommes; et tout ce qu'il ya de plus vif et de plus constant dans leur reconnaissance. Une constitution doit être appropriée aux idées sages, que la discussion a préparées et fixées. Concevez la constitution de votre siècle ; prenez-y votre place ; et ne craignez pas de la fonder sur les droits du peuple.
Page 110 - PRENDRE les choses comme elles sont et les EMPLOYER comme les circonstances »le permettent, C'EST la sagesse pratique de la vie. (Lacretelle.) PRODUIRE et CONSERVER, C'EST l'acte perpétuel de la puissance.
Page 25 - Par le goût , le don de ne produire que des beautés pures, et de les reconnaître dans les productions des autres. C'est quelque chose d'exquis ou de bien appris dans le talent.
Page 25 - Il me semble que l'on entend aujourd'hui par génie, le don d'inventer et d'exécuter, d'une manière neuve, originale ; et qui paraisse, sinon tout dépasser, du moins s'égaler à ce qu'il ya de plus grand.
Page 132 - J'honore la jeune personne, pour qui la pensée des larmes de sa mère est une garde sur son cœur. xviii. Combien nous devons veiller snr les vieux ans de celle, qui passait des nuits > à côté de notre berceau ! xix. Qui doit le plus vénérer, ménager, avec une crainte religieuse, cette vertu maternelle , qui sait triompher de la tendresse maternelle? le fils, qui en est l'objet. xx. Malheur aux enfans, qui ne savent pas honorer, dans les auteurs de leurs jours , une tendresse , qui se blesse...
Page 112 - I1 n'est pas mal d'être raisonnables envers nous-mêmes, lorsque nous sommes généreux pour les autres. CLXII. Il ne déplaît pas à une grande âme d'être née dans la classe des pauvres, des orphelins ; dans la grande masse du peuple; elle est avertie par-là d'en faire toujours les objets de ses pensées; de les servir en frère ; de les aider à se relever , comme elle a appris à se relever elle-même.

Bibliographic information