Page images
PDF
EPUB
[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][graphic]

OBSERVATIONS PRÉLIMINAIRES

Sur les Objets de ce Second Tome.

LES

Es pauvres ont des industries, qu'il est juste de leur passer, surtout si elles peuvent leur réussir. Occupé d'une nouvelle rédaction et d'un épurement de mes divers écrits, j'ai éprouvé souvent la crainte, que tout cela n'ait pas de quoi convenir à mon temps ; encore moins de quoi rester dans des temps, encore plus sévères. Alors je me suis dit : Dans le danger da nanfrage pourquoi ne pas chercher å sauver quelques débris? Si mes écrits doivent périe ; b'arje pas a conserver quelques morceaux, ou au moins de ces simples traits, qui se détậçbjent et se recommandent ou par la pensée, ou par l'expression ? On a fait de ces choix pour les meilleurs écrivains : ils y ont gagné d'être vus sous un aspect, où ils ont plus de saillie, en perdant de leur force d'expansion. On en a fait aussi sur des écrivains , qui n'avaient su que lancer quelques éclairs dans les champs de la lumière; c'est pour eux, surtout, que cette réduction est un service. Pourquoi un auteur ne feraitil pas pour lui, ce qu'on pourrait faire un jour sur lui? Je ne dis pas qu'il fasse mieux ce choix; mais il le fera dans la portée de son esprit, de son goût. C'est encore se montrer dans quelque chose qui lui appartient.

L'essai , que je fais ici, peut être adopté par les écrivains de l'ordre , quel qu'il soit, où je puis être placé ; c'est pour eux, comme pour moi, que je vais offrir quelques observations, nées en moi, de cet essai même.

Nous pouvons tirer de nos ouvrages, ou de simples pensées, ou de courts morceaux, ou des extraits rapides d'une composition entière; alors nous nous trouverons avoir émis un ouvrage, tout différent. de ceux d'où il sera tiré; et qui ressemblera, aytant que pous aurons pu en approcher, aux hyres.de. La Bruyère et de Vauvenargues , ineditestabtemperit les hommes éminens de ce genre: ::

Dans ce dessein , qu'avons-ñous à faire?

Renonçons d'abord à l'espoir d'atteindre à la supériorité de ces modèles , quand même nous aurions un génie égal. Ils ont porté dans leur genre , tout ce qui appartient à la première création; et nous n'avons ici qu'une manière d'emprunt, pour offrir des choses conçues et produites, dans un autre système. Qui a écrit le plus près du genre des réflexions et morceaux détachés ? C'est certainement Montesquieu. Eh bien ! je ne crois pas qu'un choix de pensées et de morceaux , tirés de Montesquieu , pût avoir cette perfection, où ont pu atteindre La Bruyère et Vauvenargues.

S'ensuit-il qu'un extrait de Montesquieu , fait comme il appartiendrait à un philosophe, homme de goût , ne fût pas précieux ? Nullement. L'infériorité, ici , aurait sa compensation dans les productions de Montesquieu , telles qu'il a voulu les faire.

Un auteur, voulant donner, lui-même, à ses ouvrages, cet autre caractère, cette nouvelle destination, a ici un avantage.

Il peut mieux choisir ce qu'il juge propre à un autre cadre..parce qu'il procède à ce soin de tout son intérêg ; de rouie sa sagacile; il peut faire plus; remanier , refaire ce qu'il transforme, en se laissant inspirer par, l'opération originaire de son esprit, pour un: ejfet diferenti

J'ai été comme en 'suspensosur cette tentative, par une sorte de scrupule, que je crois devoir soumettre au public, après l'avoir examiné avec moi-même.

Que faites-vous, peut-on me dire ? Vous nous donnez vos oeuvres en masse; et puis vous nous les redonnez en abrégé!

Oui; et cela est mieux ainsi.

D'abord, pour le lecteur : s'il ne veut rien qu'en masse ; il ne prend rien qu'en masse. S'il

est de son goût de n'avoir rien qu'en abrégé; ou si un auteur ne peut valoir quelque chose pour lui, que par un abrégé ; il trouve, de loutes manières, ce qu'il lui faut.

Ensuite, quant à l'auteur : ne remarqnez-vous pas, que nous avons déjà tant de livres ; et que les livres se multiplient tant, de siècle en siècle, que bientôt, ils ne pourront plus trouver de lecteurs, que par des abrégés. Les excellens sculs peuvent rester éternels ; toujours beaux par l'éloquence et l'originalité, lors même qu'ils ont perdu l'intérêt d'une première instruction, d'

première impression.

Sans doute & beauconp. d'écrits: inférieurs doivent être offeiis sarox études du forent; ils doivent même rester: dans, des-dậpôts où il y aura sans cesse à puiser ; le's 'savans les remanieront; les voleurs d'idées: sen emareront, avec profit; mais il est de leur destinée de disparaître pour le public; de cesser au moins d'avoir.

part aux lectures assidues.

Enfin il me parait bon et utile à un écrivain de se produire, sous les deux formes. Alors vous cherchez à être le micux qu'il vous est possible, sous chacune ; ct on peut choisir celle où il y a quelque chose à tirer de vous. En m'en rapportant à ma propre expérience, j'ai toujours désiré d'avoir me nourrir des écrivains que j'aime le

« PreviousContinue »