Page images
PDF
EPUB

politesse de la grâce la plus aimable; la

politesse est alors l'expression de tout ce qu'il y a de bon et de noble dans notre caractère.

xvii. Il y a des gens qui se piquent de la haine des sots, pour avoir un titre parmi les gens d'esprit.

XVIII. Je ne suis point contre ce qu'on appelle les lectures de société, malgré les engouemens d'une part, et de l'autre, les secrètes détractions. On en peut retirer de ces critiques, qui avertissent; et, ce qui est mieux, de ces impressions naïves, qui assurent et éclairent. Mais je dis que, dans toutes les carrières, un talent ne sera jamais senti, apprécié que par le public; et que tout talent ne doit penser et écrire que sous le point de vue, et comme en présence du public.

xix. A la chaire, la sainteté d'un temple; au barreau , la gravité du tribunal; à l'Académie, l'aspect d'une brillante assemblée; sur le théâtre, l'illusion d'une scène ouverte ; voilà ce qui doit vous inspirer, vous animer us soutenir.

XX. Dans l'émotion qui vous agite, se fait le courage qui vous rassure.

XXI. Vous sentez aussi que ce spectacle, dont vous êtes l'âme et la vie, dispose votre auditoire aux impressions que vous voulez lui donner.

[ocr errors]

XXII. Vous vous trouvez là dans un monde inconnu , où tous les regards sont sur vous; mais où vous n'en distinguez aucun. Rien ne vous distrait de ce grand intérêt de vous montrer tout ce que vous pouvez

être. XXIII. Ayant affaire à toute la variété des goûts, vous vous flattez qu'il s'en trouvera pour les choses, que vous voulez hasarder.

xxiv. Le public est naturellement protecteur; et une généreuse confiance le gagne et même lui en impose.

xxv. Malheur à ceux qui ne composent qu'en présence d'une société, dont ils font leur public!

XXVI. Si vous vous renfermez dans cette enceinte,dénuée de l'appareil, que supposent toute action et tout discours; dans un cercle

où tout se remarque ; dans un silence où tout s'entend; devant des hommes , qui sont là plutôt avec leur jugement qu'avec leur âme ; qui tiennent tribunal contre vous, lorsque vous avez à les soumettre à votre pensée ; la moitié de votre âme sera au dehors, pour arranger vos paroles; pour en

les paquets à leur adresse, d'après un mot connu; toujours inquiet de tout, vous ne serez chaud sur rien.

xxvi. Faites-vous esclave quelque part, vous n'aurez de puissance nulle part.

voyer les

Facilité du style.

1. La facilité est une manière de penser, d'écrire, de parler , qui satisfait l'attention, sans beaucoup l'exercer.

11. Elle tient à une conception très-vive, à une comparaison rapide des objets et des idées , à une mémoire heureuse et féconde.

111. Il est naturel que ces qualités, d'ailleurs si précieuses, excluent, un peu, la forte méditation et le profond enthousiasme.

iv. Quoique la facilité puisse s'allier à l'originalité, jamais elle ne fut un caractère distinctif du génie. La Fontaine plaît par elle ; c'est

par d'autres qnalités qu'il est délicieux et admirable. De même de Cicéron, de Fénélon , de Massillon, de Voltaire.

v. Vers la fin du dernier siècle, on avait voulu faire de la facilité le mérite suprême. Avec cette règle, Tite-Live l'emporterait sur Tacite; Massillon sur Bossuet; Voltaire en vers sur Racine; Voltaire en prose sur Rousseau.

vi. Lorsque Tacite, Bossuet, Montesquieu, ont réuni, par une seule impression, plusieurs idées, qu'ils veulent fondre dans une seule phrase, ils ne cherchent pas un tour aisé, les expressions qui s'appellent le plus naturellement: une pensée si pleine ne peut s'imprimer dans le langage, sans de puissans efforts; il faut qu'elle subjugue les mots, avant de les adopter; qu'elle les fléchisse sous cette analogie hardie qui la compose elle-même ; qu'elle les arme de nerf et de précision ; et qu'elle sorte plus nette et plus vivante de cet accord forcé des signes qui la produisent.

VII. De même dans la société ; les esprits aimables en font l'agrément; ce sont les åmes énergiques qui y dominent.

Génie.

Talent. Esprit.

Goút.

1. Il me semble que l'on entend aujourd'hui par le génie, le don d'inventer et d'exécuter, d'une manière neuve, originale; et qui paraisse, sinon tout dépasser, du moins s'égaler à ce qu'il y a de plus grand.

II. Par le talent, le don de concevoir et d'exécuter, d'une manière juste et heureuse, quiatteste une disposition naturelle à l'objet.

111. Le talent supérieur est bien près du génic.

iv. Par esprit, le don de concevoir et de combiner avec finesse, et de rendre d'une manière piquante.

v. L'esprit supérieur peut surpasser quelquefois le talent; mais dans les pensées seulement. Fontenelle a sa place parmi les premiers écrivains de discussion et d'observation,

« PreviousContinue »