Page images
PDF
EPUB

A gauche: Fer. p. Ferdinand ; à droite: VII, en chiffres romains.

En bas : 1809, en chiffres arabes.

Il ajoute que le 21 août 1811 les Cortès décrétèrent l'institution de l'ordre de Valençay, en mémoire de leur roi en exil, afin de récompenser le dévouement et les actes d'héroïsme que l'amour de l'indépendance avait enfantés.

Ferdinand VII, en remontant sur le trône, modifia la première organisation par ordonnance du 19 janvier 1815.

Dans les statuts, nous voyons que les chevaliers accomplissant une deuxième action d'éclat peuvent obtenir une pension, pension reversible sur la veuve ou le père du titulaire à la suite d'une troisième action d'éclat.

L'ordre actuel est à huit pointes à émail blanc, le médaillon représente saint Ferdinand.

Légende : « Al merito militar ». Au revers les initiales F. VII et la légende : « El Rey y la Patria. » Le ruban est bleu.

Enfin un régiment de la Garde royale porte le nom patronymique de Valençay et une frégate fut appelée Valençay.

M. le président parle ensuile de la part vraiment importante qu'ont prise au Congrès des Sociétés savantes les membres de la Société. A la section des Beaux-Arts, des études nourries ont été lues par M. Ch. de Grandmaison, archiviste honoraire et correspondant de l'Institut, sur les Origines du musée de Tours; par M. L. de Grandmaison, archiviste du département et correspondant du Comité des travaux historiques et des Beaux-Arts, sur le Tombeau des Poncher au Louvre et l'Ecole de Tours; par M. Ch. de Beaumont, correspondant du Comité, sur une Tapisserie ancienne de Bruxelles ; par M. l'abbé L. Bossebæuf, sur le Tombeau des Batarnay à Montrésor et sur la Vierge de Saint-Paterne.

A la section d'Archéologie, M. L. Bousrez, membre de la Commission des monuments mégalithiques et correspondant de l'Ecole d'anthropologie, a communiqué une savante étude, accompagnée de quatre-vingts photographies, sur les Mégalithes de l'Anjou ; M. l'abbé L. Bossebouf a lu deux mémoires sur l'Etole de Saint-Pol-de-Léon à l'île de Batz et sur des Comptes inèdits de Catherine de Médicis.

A la section d'Histoire, M. l'abbé Girou, curé de Hommes, a présenté une étude très documentée sur la paroisse de Homines d'après les registres d'état-civil.

M. le président lit dans le Journal officiel certains passages du rapport de M. Jouin qui décerne les plus grands éloges à nos collègues, et M. Faye, vice-président, donne lecture des passages de ce rapport en ce qui concerne notre pré

sident, notamment à propos de son étude surla Vierge du groupe de l'Adoration des Mages, de saint-Paterne, statue qu'il attribue à Léonard de Vinci.

M. Grimaud indique à la Société les points principaux d'un travail qu'il compte faire sur les « Jeux de paume » en Touraine, et dont il demandera la publication dans nos Annales.

M. Martinière, présenté à la dernière séance, est reçu à l'unanimité membre correspondant.

Rien n'étant plus à l'ordre du jour, la séance est levée à cinq heures.

Le secrétaire-adjoint,

PAUL LESOURD, avocat.

Séance du 28 mai 1897
PRÉSIDENCE DE M. L'ABBÉ BOSSEBOEUF, PRÉSIDENT
Le procès-verbal de la dernière séance est lu et adopté.

Le président fait part à la Société de la mort de Mgr le duc d'Aumale. La Société archéologique de Touraine, dont il était membre d'honneur et qui avait été à même d'apprécier la bienveillance et la générosité du Prince, ressentira, d'une façon particulière, l'importance de la perte qu'elle vient de faire.

Correspondance. – Lettre de Mouchot remerciant la Société de l'avoir nommé membre d'honneur, et lui envoyant un volume sorti des presses de Plantin et portant la signature de Descartes. Lettre de M. Brethon-Camisier faisant part de la mort de son fils, M. Brethon, demeurant à Saint-Georgessur-Cher. M. le président se fait l'interprète des regrets de la Société archéologique. Lettre du secrétaire de la Société de Numismatique et d'Archéologie de Montréal (Canada), demandant à la Société l'échange de ses publications. - Lettre de M. Picard, notaire à Loches, annonçant une vente d'importants ouvrages sur la Touraine.

Ouvrages reçus. Bulletin de la Société historique de I'dusergne 1897, nos 1,2 (statue de la Vierge de Montpeyroux); – Mémoires de la Société des Antiquaires de l'Ouest, t. XIX, 1896 (Trois médecins poitevins all xvie siècle ou les Origines châtelleraudaises de la famille Descartes, par M. A. Barbier. - Le vase antique de Saint-Savin. – Episode de la 3° guerre civile en Poitou, Aunis et Saintonge. – Fonctions et publications des sociétaires); Congrès archéologique de France LXI session (Pirelonge et la question des Piles, par M. Lièvre. — Sur quelques églises romaines de la Charente-Inférieure, par notre confrère M. H. Nodet, architecte du gouvernement) ; -- Bulletin de la Société des sciences et arts de Rochechouart, t. VI, no 1 (Classification préhistorique); - Bulletin de la Société archéologique de Tarn-et-Garonne 1896, 2. trimestre (Ateliers de verdure dans le Tarn-et-Garonne, 1499-1515. — Dépense journalière d'un château Quercynois au XIVe siècle); -- Mémoires de la Société d'histoire et d'archéologie de Beaune, année 1895 (La Fondation de Beaune. — La Corporation des maîtres-pâtissiers de Nuits. — Apollon medicus de Sartosse. - La transmission de la pensée et la photographie); Bulletin monta mental, Vile série, t. I, n° 5 (Peintures murales de Savigny, près Coutances. — Notes campanographiques); Bulletin de la Société des Antiquaires de Cambriilge, 1895-1896 (Bacon de Verulam à Cambridge) ; – Annales de la Société académique de Nantes, 1898, 2e trimestre (Les templiers à Nantes); -- Mémoires de la Société des Antiquaires de France, 1894 (Plombs antiques trouvés en Gaule. — Thermes romains à Sens. – Sceaux de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, par M. J. Delaville Le Roulx. -- Une statuette de la Fortune assise).

Bulletin de la Société archéologique et historique de Tarnet-Garonne, 1896, t. XXIV 1°r, 2o, 3o, 4o trim.); - Annales de la Société académique de Nantes (1896), vol. 7, série 7; Bibliophical notes de la Société de Cambridge; autre vol. no XXXVIII de la même Université ; -- Annuaire des bibliothèques et des archives, pour 1897; Bulletin et Mémoires des antiquaires de France (6e série, tome V, 1894); - Reoue historique (maijuin 1897); - Compte rendu des travaux du Conseil central d'hygiène, année 1896 ; – Société de géographie de Tours, 2e sem. 1896 ; Bulletin de la Société des Amis des Sciences de Rochechouart, tome VI, nos 5 et 6, 1896 ; -- Bulletin historique de l'Auvergne, janvier-février 1897; – Congrès archéologique de France, lenu à Saintes et à la Rochelle ; -- Revue Bénédictine, no 3, mars, no4, avril, no5, mai; - Comptes rendus des réunions de la Société d'Hippone lenues en 1897 ; - Journal des Savants, mars 1897.

Dons. — Feuilles tombées, volume de poésies par M. l'abbé Mars ; la Réforme cartésienne, par M. Mouchot ; les noucelles bases de la géométrie supérieure, par le même; la Chaleur solaire et ses applications, par le même ; volume ancien de Viperani sorti des presses de Plantin, 1569, intitulé de Reye et Regno, avec la signature Descartes, probablement celle de René ; Inocntaire analytique des archives communales de la ville de Chinon, par M. Grimaud; Notice sur Valençay, par la duchesse de Dino, offert par M. le duc de Valençay; L'architecture plantagenêt, par M. l'abbé L. Bosseboeuf; anneau en cuivre du xvio siècle avec inscription, et une pièce de 1784, trouvés dans le prolongement de la rue des Ursulines (offert par M. de Lépinaist).

M. le Président remercie les donateurs de ces divers objets.

M. le capitaine Bonnery donne lecture d'un travail de M. l'abbé Peyron relatif à des monnaies trouvées à Sainte-Maure. Ce travail pourra être inséré dans le Bulletin de la Société.

M. le président annonce à la Société que notre sympathique collègue, M. Louis de Grandmaison, vient de recevoir les palmes académiques et lui adresse, au milieu d'applaudissements unanimes, ses plus sincères félicitations.

Lecture est donnée d'une communication de M. A. Gabeau relative à une visite faite parlui et par une délégation municipale au château de Chantilly à propos de la statue « La femme noyée » d'Amboise.

M. l'abbé Bossebouf donne lecture d'un travail fait par un jeune étudiant, M. Audard, sur les fresques qui se trouvent dans l'ancienne église Nolre-Dame de La-Haye-Descartes.

Sur la proposition de M. Grimaud, il est décidé qu’un exemplaire du tascicule de nos Bulletins consacré à Descartes, sera offert à titre d'encouragement à M. Audard.

M. Grimaud communique des lettres de Mme d'Antin, abbesse de Fontevrault, à la municipalité de Chinon (1789). — Ces lettres pourront être publiées dans le Bulletin.

M. l'abbé Bosseboeuf donne lecture d'une ou deux pages de la Recue des Provinces de l'Ouest, qui donne quelques détails sur la constitution des différents Comités relatifs à la statue d'Alfred de Vigny. Il y a trois principaux Comités : le Comité de patronnage, le Comité parisien, le Comité tourangeau.

M. l'abbé Bossebæuf se proposait d'entrenir la Société de l'état de l'église de Langeais avant sa reconstruction partielle, ainsi que du cloître de Montréal, en Sicile, mais, en raison de l'heure avancée, il remet ses communications à une prochaine séance et se borne à placer sous les yeux de ses collègues les photographies de ces monuments.

M. le comte du Fort, demeurant à Chaveignes, est désigné comme inspecteur du canton de Richelieu, en remplacement de M. le docteur Orillard, décédé.

Sont enfin présentés comme membres correspondants :

MM. Aymé, à Belleroche, près Amboise ; vicomte René de Marçay, au Liget, près Loches; Ernest Charpentier, à Amboise.

Rien n'étant plus à l'ordre du jour, la séance est levée à dix heures.

Le secrétaire-adjoint, Paul LESOURD, avocat.

EXCURSION DE LA SOCIÉTÉ ARCHÉOLOGIQUE

A SELLES-SUR-CHER, CHABRIS ET VALENÇAY

Le lundi 3 mai, bon nombre de membres de la Société archéologique se groupaient à la gare de Tours dès cinq heures du matin et débarquaient à Selles-sur-Cher où des voitures les attendaient pour l'excursion projetée.

Dès l'arrivée au bourg, on se rendait au château remontant aux époques Henri IV et Louis XIII et entouré de douves. Tout d'abord c'est, à l'entrée, un écusson avec les lettres P. P., chiffre de l'un des anciens seigneurs de la famille de Béthune; un gros pavillon, une tour du xvi° siècle et dans la muraille des arcades aveugles. A l'intérieur, on a conservé quelques plafonds à caissons peints ou dorés, plusieurs cheminées avec sentences et inscriptions.

Le propriétaire, avec l'accueil le plus courtois, nous fait parcourir les divers appartements où l'on aperçoit une belle commode Louis XV en laque, une clef forgée par Louis XVI et plusieurs médaillons du célèbre Nini.

En revenant au bourg, on passe devant la façade de l'hospice dont un gros pavillon carré indique suffisamment le xville siècle. C'est un bâtiment sans intérêt.

Quant à l'église (Saint-Eusis), elle nous présente un portail de style mérovingien bien caractérisé. La nef remaniée est en partie du xie siècle, en partie du xivo, terminée par une abside dont l'extérieur est orné de basreliefs moyen âge représentant la vie de saint Eusis.

« PreviousContinue »