Oeuvres de Descartes

Front Cover
Charpentier, 1850 - Philosophy - 618 pages

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Lespérance la crainte la jalousie la sécurité et le désespoir
58
Lirrésolution le courage la hardiesse lémulation lalâcheté et lépouvante
59
Le remords
60
La jalousie et la tristesse
61
La moquerie lenvie la pitié
62
La satisfaction de soimême et le repentir
63
La faveur et la reconnaissance
64
Lindignation et la colère
65
Comment ces passions sont excitées par des biens et des maux qui ne regar
94
De lusage des cinq passions ici expliquées en tant quelles se rapportent
137
au corps 138 De leurs défauts et des moyens de les corriger
138
De lusage des mêmes passions en tant quelles appartiennent à lâme
139
premièrement de lamour 140 De la haine
140
Du désir de la joie et de la tristesse
141
De la joie et de lamour comparés arec la haine et la tristesse
142
Des mêmes passions en tant quelles se rapportent au désir
143
Des désirs qui ne dépendent que de nous
144
De ceux qui ne dépendent que des autres choses etee que cest que la fortune
145
146 De ceux qui dépendent de nous et dautrui
146
Des émotions antérieures de lâme
147
Que lexercice de la vertu est un souverain remède contre les passions
148
De lestime et du mépris
149
Que ces deux passions ne sont que des espèces dadmirations
150
Pour quelle causeou peut lestimer 153 En quoi consiste la générosité
153
Quelle empêche quon ne méprise les autres
154
En quoi consiste lhumilité vertueuse
155
Quelles sont les propriétés de la générosité et comment elle sert de remède
156
DES PASSIONS EN GÉNÉRAL ET PAR OCCASION DE TOUTE LA NATURE DE LHOMME 1 Que ce qui est passion au regard dun sujet est touj...
523
Que pour connaître les passions de lâme il faut distinguer ses fonctions davec celles du corps 5 Quelle règle on doit suivre pour cet effet 4 Que la chal...
524
Quelle différence il y a entre un corps vivant et un corps mort 7 Briève explication des parties du corps et de quelquesunes de ses fonctions
525
Quel est le principe de toutes ces fonctions
526
Comment se fait le mouvement du cœur 10 Comment les esprits animaux sont produits dans le cerveau
527
Comment se font les mouvements des muscles 12 Comment les objets de dehors agissent contre les organes des sens 15 Que cette action des objets de ...
529
Que la diversité qni est entre les esprits peut aussi diversifier leur cours 15 Quelles sont les causes de leur diversité
530
Comment tous les membres peuvent être mus par les objets des sens et par les esprits sans laide de lâme
531
Quelles sont les fonctions de lâme 18 Dela volonté 19 Des perceptions
532
Des imaginations et autres pensées qui sont formées par lâme 2t Des imaginations qui nont pour cause que le corps
533
De la différence qui est entre les autres perceptions
534
peuvent être daussi véritables passions que les perceptions qui dépendent des nerfs
535
pendent point de lâme
541
quérir un pouvoir absolu sur ses passions
547
Quil ny a pas tant despèces de haine que damour 85 De lagrément et de lhorreur
560
La défmition du désir 87 Que cest une passion qui na point de contraire 88 Quelles sont ses diverses espèces 89 Quel est le désir qui naît de lhorreur
561
Quel est celui qui naît de lagrément 91 La définition de la joie 92 La définition de la tristesse 93 Quelles sont les causes de ces doux passions
563
dent que le corps et en quoi consistent le chatouillement et la douleur
564
Comment elles peuvent aussi être excitées par des biens et des maux que lairc ne remarque point encore quils lui appartiennent comme est le plaisir q...
565
sions précédentes 97 Les principales expériences qui servent à connaître ces mouvements ea lamour 93 En la haine 99 En la joie 100 En la tristesse
566
Au désir 102 Le mouvement du sang et des esprits en lamour 103 En la haine
567
En la joie 105 En la tristesse 106 Au désir 107 Quelle est la cause de ses mouvements en lamour 103 En la haine 109 En la joie 110 En la tristesse 11...
568
Quels sont les signes extérieurs de ces passions 113 Des actions des yeux et du visage
571
Des changements de couleur 115 Comment la joie fait rougir i
572
Comment la tristesse tait pâlir 117 Comment on rougit souvent étant triste
573
11S Des tremblements 119 De la langueur
574
Comment elle est accusée par lamour et par le désir 121 Quelle peut aussi être causée par dautres passions 122 De la pâmoison
575
Pourquoi on ne pâme point de tristesse 214 Du ris 125 Pourquoi il naccompagne point les plus grandes joies 12C Quelles sont ses principales causes
576
Quelle est sa cause en lindignation 128 De lorigine des larmes
578
Dela façon que les vapeurs se changent en eau 130 Comment ce qui fait de la douleur à lœil lexcite à pleurer 131 Comment on pleure de tristesse
579
Des gémissements qui accompagnent les larmes 133 Pourquoi les enfants et les vieillards pleurent aisément 134 Pourquoi quelques enfants pâlissent a...
580
Des soupirs 156 Doù viennent les effets des passions qui sout particulières à certains hommes
581
contre les dérèglements des passions
592
De lorgueil
593
15S Que ses effets sont contraires à ceux de la générosité 159 De lhumilité vicieuse 100 Quel est le mouvement des esprits en ces passions
594
Comment la générosité peut être acquise 162 De la vénération
596
Du dédain 164 De lusage de ces deux passions 165 De lespérance et de la crainte
597
De la sécurité et du désespoir 167 De la jalousie 168 En quoi cette passion peut être honnête
598
En quoi elle est blâmable 170 De lirrésolution
599
Du courage et de la hardiesse 172 De lémulation
600
De la lâcheté et de la peur 175 De lusage de la lâcheté
601
De lusage de la peur 177 Du remords 178 De la moquerie
602
Pourquoi les plus imparfaits ont coutume dêtre les plut moqueurs 180 De lusage de la raillerie 181 De lusage du ris en la raillerie 182 De lenvie
603
Commentelle peut être juste ou Injuste 181 Doù vient que les euvicui sont sujets à avoir le teint plombé ISS De la pitié 186 Qui sont les plus pitoyable...
605
Qui sout ceux qui nen sont poiot touchés 189 Pourquoi cette passion excite à pleurer 190 De la satisfaction de soimême
606
Du tepentir 192 De la faveur
607
Dela reconnaissance 194 De lingratitude 195 De lindignation
608
avec la joie 193 De son usage
609
fait pâlir 201 Quil y a deux aortei de colère et que ceux qui ont le plus de bonté sont
610
plus sujets à la première
611
Que ce sont les âmes faibles et basses qui se laissent le plus emporter a lautre 203 Que la générosité sert de remède contre ses excès 204 De la gloire
612
De la honte 206 De lusage de ces deux passions 207 De limpudence
613
Dudégoût 209 Du regret 210 De lallégreste
614
n remède général contre les passions 212 Que cest delles seules que dépend tout le bien et le mal de cette vie
615

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 5 - Car il me semblait que je pourrais rencontrer beaucoup plus de vérité dans les raisonnements que chacun fait touchant les affaires qui lui importent, et dont l'événement le doit punir bientôt après s'il a mal. jugé, que dans ceux que fait un homme de lettres dans son cabinet touchant des spéculations qui ne produisent aucun effet...
Page 99 - ... si je connaissais toujours clairement ce qui est vrai et ce qui est bon, je ne serais jamais en peine de délibérer quel jugement et quel choix je devrais faire ; et ainsi je serais entièrement libre, sans jamais être indifférent.
Page 8 - La seule résolution de se défaire de toutes les opinions qu'on a reçues auparavant en sa créance, n'est pas un exemple que chacun doive suivre; et le monde n'est quasi 17 composé que [ de deux sortes d'esprits auxquels il ne convient aucunement.
Page lxiv - Pour moi, je n'ai jamais présumé que mon esprit fût en rien plus parfait que ceux du commun ; même j'ai souvent souhaité d'avoir la pensée aussi prompte, ou l'imagination aussi nette et distincte, ou la mémoire aussi ample ou aussi présente que quelques autres.
Page 39 - Ce qui n'est pas seulement à désirer pour l'invention d'une infinité d'artifices, qui feraient qu'on jouirait, sans aucune peine, des fruits de la terre et de toutes les commodités qui s'y trouvent, mais principalement aussi pour la conservation de la santé, laquelle est sans doute le premier bien et le fondement de tous les autres biens de cette vie...
Page 1 - Et néanmoins, / j'étais en l'une des plus célèbres écoles de l'Europe, où je pensais qu'il devait y avoir de savants hommes, s'il y en avait en aucun endroit de la terre. J'y avais appris tout ce que les autres y apprenaient; et même, ne m'étant pas contenté des sciences qu'on nous enseignait, j'avais parcouru tous les livres, traitant de celles qu'on estime les plus curieuses et les plus rares, qui avaient pu tomber entre mes mains.
Page 16 - J'avais éprouvé de si extrêmes contentements depuis que j'avais commencé à me servir de cette méthode, que je ne croyais pas qu'on en pût recevoir de plus doux ni de plus innocents en cette vie ; et découvrant tous les jours, par son moyen, quelques vérités qui me semblaient assez importantes et communément ignorées des autres hommes, la satisfaction que j'en avais remplissait tellement mon esprit, que tout le reste ne me touchait point.
Page 13 - ... que je ne demeurasse point irrésolu en mes actions , pendant que la raison m'obligerait de l'être en mes jugements, et que je ne laissasse pas de vivre dès lors le plus heureusement que je pourrais, je me formai une morale par provision, qui ne consistait qu'en trois ou quatre maximes dont je veux bien vous faire part.
Page 2 - Il est bon de savoir quelque chose des mœurs de divers peuples, afin de juger des nôtres plus sainement, et que nous ne pensions pas que tout ce qui est contre nos modes soit ridicule et contre raison, ainsi qu'ont coutume de faire ceux qui n'ont rien vu.
Page 36 - ... que les hommes qui, étant nés sourds et muets, sont privés des organes qui servent aux autres pour parler, autant ou plus que les bêtes, ont coutume d'inventer d'eux-mêmes quelques signes par lesquels ils se font entendre à ceux qui étant ordinairement avec eux ont loisir d'apprendre leur langue. Et ceci ne témoigne pas seulement que les bêtes ont moins de raison que les hommes, mais qu'elles n'en ont point du tout...

Bibliographic information