Œuvres de Monsieur de Montesquieu,.: De l'Esprit des loix. Livre XXII-XXXI. Défense de l'Esprit des loix. Remerciment sincère à un homme charitable, attribué à Monsieur de Voltaire. Lysimaque. Table des matlères contenues dans l'Esprit des loix, et dans la Défense

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Desports de mer SI CHAP XIV Des productions de la terre qui demandent plus ou moins dhommes
52
Du nombre des habitans par rapport aux arts
53
Des vues du légiſateur ſur la propagation de leſpèce
54
De la Grèce du nombre de ſes habitans
55
De létat des peuples avant les Romains
57
Dépopulation de lunivers ibid CHAP XX Que les Romains furent dans la néceſſité de faire des loix pour la propagation de lef pèce
58
Des loix des Romains ſur la propagation de leſpèce
59
De lexpoſition des enfans
72
De létat de lunivers après la deſtruction des Romains
73
Changemens arrivés en Europe par rapport au nombre des habitans
74
Continuation du même ſujet
75
Conſéquences ibid CHAP XXVII De la loi faite en France pour encourager la propagation de leſpèce
76
Des loix dans le rapport quelles ont avec la reli gion établie dans chaque pays conſidérée dans
80
Des religions en général go CHAP II Paradoxe de Bayle
81
Que le gouvernement modéré convient mieux à la religion chrétienne le gouverne ment deſpotique à la mahometane
83
Conſéquences du caractère de la religion chré tienne de celui de la religion maho métane
85
Autre paradoxe de Bayle
86
Des loix de perfection dans la religion
87
De laccord des loix de la morale avec celles de la religon
88
CHAP IX Des Eléens
89
De la fecte ſtoique ibid CHAP XI De la cointemplation
90
Des pénitences
91
Des crimes inexpiables ibid CHAP XIV Comment la force de la religion sapplique à celle des loix civiles
92
ibid
95
Continuation du même ſujet
96
Des loix de religion locales
103
CHAP III
109
Allie Ce quon appelloit ainſi à Rome II 39 à leur propre religion font l zèiés pour
110
Servicude de la globe Ce qui a fait croire que matière II
124
LIVRE
126
Que lordre des ſucceſions dépend des prin
132
Quil ne faut point règler par les principes
136
Dans quels cas dans les mariages entre
142
CHAP XVI Quil ne faut point décider par les règles
149
Quil ne faut point décider par les loix poli
154
Opérations fur les monnoies du temps
163
De lorigine des révolutions des loix civiles chez
175
Comment le droit Romain fe perdit dans
182
Faux capitulaire
189
Différence de la loi falique ou des Francs Saliens davec celle des Francs Ripuai res des autres peuples barbares
197
Autre difference
198
Reflexion
199
De la preuve par leau bouillante établie par la loi falique
200
Manière de penſer de nos pères
201
Comment la preuve par le combat sétendit
204
Nouvelle raiſon de loubli des loix ſaliques des loix Romaines des capitulaires
209
Origine du point dhonneur
211
Nouvelle reflexion ſur le pointdhonneur chez les Gerinains
214
Des mæurs relatives aux combats ibid CHAP XXIII De la juriſprudence du combat judiciaire ia
216
Règles établies dans le combat judiciaire
217
Des bornes que lon mettoit à luſage du combat judiciaire
219
Du combat judiciaire entre une des parties un des témoins
222
Du combat judiciaire entre une partie un des pairs du ſeigneur Appel de faux juge ment
224
CHAP XXVIII De lappel de defaute de droit
231
Epoque du règne de faint Louis
236
Obſervation ſur les appels
239
Continuation du même ſujet
240
Continuation du même ſujet
241
Continuation du même ſujet
242
Comment la procédure devint ſecrette
243
Des depens
245
De la partie publique
246
Comment les établiſſemens de ſaint Louis tombèrent dans loubli
250
Continuation du inêine ſujet
252
Continuation du même ſujet
255
CHAP IV Des loix qui choquent les vues du légiſateur
271
Mauvaiſe manière de donner des loix
289
Théorie des loix féodales chez les Francs dans le rapport quelles ont ayec létabliſſement de la monarchie CHAP I Des loix féodales
292
Des ſources des loix féodales
293
Origine du vafelage
294
Continuation du même ſujet
295
De la conquête des Francs
296
Des Goths des Bourguignons des Francs
297
Différentes manières de partager les terres
298
Continuation du même ſujet
299
Juſte application de la loi des Bourguignons 1 de celle des Wiſigoths ſur le partage des terres
300
Des ſervitudes
301
Continuation du même ſujet
303
Que les terres du partage des Barbares ne payoient point de tributs
307
Quelles étoient les charges des Romains des Gaulois dans la monarchie des Francs
310
De ce quon appelloit cenſus
313
Que ce quon appelloit cenſus ne ſe levoit que ſur les ferfs non pas ſur les hommes libres
315
CHAP XVI Des leudes ou vafaux
319
Du ſervice militaire des hommes libres
320
différence des condicions des rangs II la guerre II
323
Des compoſitions chez les peuples barbares
327
De ce quon a appellé depuis la juſtice des ſei
333
Que les juſtices eroient établies avant la
340
De la nobleſe Françoiſe
350
Amendes Les ſeigneurs en payoient autrefois 214 215
355
Théorie des loix féodales chez les Francs dans
359
CHAP III Autorité des maires du palais
367
Seconde époque de labbaiſſement des rois
373
Des grands offices des fiefs ſous les mai res du palais
374
Comment les alleux furent changés en fiefs
376
Comment les biens eccléſiaſtiques furent con vertis en fiefs
379
Richelles du clergé
381
Etat de lEurope du temps de CHARLES MARTEL
383
Etabliſſement des dîmes
387
Des elections aux évéchés abbayes
390
Des fiefs de CHARLES MARTEL
391
Continuation du même ſujet
392
Choſe particulière dans lélection des rois de la ſeconde race
394
CHARLEMAGNE
397
Continuation du même ſujet
398
LOUIS LE DÉBONNAIRE
399
Continuation du même ſujet
402
Continuation du même ſujet
403
Continuation du mêm ſujet
404
Que les hommes libres furent rendus capa bles de poſſeder des fiefs
408
CAUSE PRINCIPALE DE LAFFOIBLISSEMENT DE LA SECONDE RACE CHAP XXV Changement dans les alleux
410
Changement dans les fiefs
413
Autre changement arrivé dans les fiefs
415
Changemens arrivés dans les grands offices dans les fiefs
416
Continuation du même ſujet
419
Continuation du même ſujet
429
SECONDE PARTIE
455
Climat
465
Erreur particulière au critique
472
TROISIÈME FARTIE
486
ÉCLAIRCISSEMENS SUR LESPRIT DES LOIX
494
CHAP XXIX Des hôpitaux 77
511
LY SIM A QU E
519
Servitude domeſtique Ce que lauteur entend II
571
le fief autre choje eſt la juſtice
582
Américains Raiſons admirables pour leſquelies un excès dangereux I 127
600
Quel doit être leur objec
611
quelles ne ſoient permiſes quaux nobles gé ſous les empereurs quon ne reconnoic
635
393
643

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 397 - Son génie se répandit sur toutes les parties de l'empire. On voit dans les lois de ce prince un esprit de prévoyance qui comprend tout, et une certaine force qui entraîne tout. Les prétextes pour éluder les devoirs sont ôtés, les négligences corrigées, les abus réformés ou prévenus.
Page 441 - Ce n'est pas assez pour une religion d'établir un dogme; il faut encore qu'elle le dirige. C'est ce qu'a fait admirablement bien la religion chrétienne à l'égard des dogmes dont nous parlons ; elle nous fait espérer un...
Page 82 - Un prince qui aime la religion et qui la craint est un lion qui cède à la main qui le flatte ou à la voix qui...
Page 292 - C'est un beau spectacle que celui des lois féodales. Un chêne antique s'élève ' ; l'œil en voit de loin les feuillages : il approche ; il en voit la tige , mais il n'en aperçoit point les racines : il faut percer la terre pour les trouver.
Page 397 - Charlemagne songea à tenir le pouvoir de la noblesse dans ses limites, et à empêcher l'oppression du clergé et des hommes libres. Il mit un tel tempérament dans les ordres de l'État, qu'ils furent contre-balancés, et qu'il resta le maître.
Page 83 - Chose admirable ! la religion chrétienne, qui ne semble avoir d'objet que la félicité de l'autre vie, fait encore notre bonheur dans celle-ci.
Page 502 - ... comment, tant de bien à la terre. Remerciez bien Dieu de n'avoir rien de commun , ni avec leur conduite, ni avec leurs écrits. Vos saintes idées sur le gouvernement politique sont une suite de votre sagesse. On voit que vous connoissez les royaumes de la terre tout comme le royaume des cieux.
Page 492 - Avez-vous les meilleures intentions du monde; on vous forcera vous-même d'en douter. Vous ne pouvez plus être occupé à bien dire quand vous êtes effrayé par la crainte de dire mal, et...
Page 492 - On vient nous mettre un béguin sur la tête , pour nous dire à chaque mot : Prenez garde de tomber; vous voulez parler comme vous, je veux que vous parliez comme moi. Va-t-on prendre l'essor, ils vous arrêtent par la manche.
Page 84 - Gengiskan, qui ont dévasté l'Asie ; et nous verrons que nous devons au christianisme, et dans le gouvernement un certain droit politique, et dans la guerre un certain droit des gens, que la nature humaine ne saurait assez reconnaître.

Bibliographic information