Search Images Maps Play YouTube News Gmail Drive More »
Sign in
Books Books
" Beauté, gloire, vertu , je trouve tout en elle. Depuis cinq ans entiers chaque jour je la vois , Et crois toujours la voir pour la première fois. "
Bérénice, tragédie. Bajazet, tragédie. Mithridate, tragédie. Iphigénie ... - Page 36
by Jean Racine - 1779
Full view - About this book

Oeuvres de Racine

Jean Racine - 1713
...Enfin tout ce qu'Amour a de nœuds plus puiflans , Doux reproches , tranfports fans cefle renaiffans , Soin de plaire fans art , crainte toujours nouvelle...crois toujours la voir pour la première fois. N'y fbneeons plas . Allons.cker Paulin.plus j'y penfe, Plus je (ens chanceler ma cruelle confiance. Quelle...
Full view - About this book

La Thebaide, ou les freres ennemis. Alexandre le Grand. Andromaque ...

Jean Racine - 1713
...tout ce qu' Amour a de nœuds plus puifïans , Doux reproches , tranfports fans cesfe renaiflans , Soin de plaire fans art , crainte toujours nouvelle...jour je la vois , Et crois toujours la voir pour la premiere fois. 'N'y fbngeons plus . Allons.cher Paulin.plus j'y penfe; Plus je feus chanceler ma cruelle...
Full view - About this book

Oedipe. Brutus. Zaire

Voltaire - 1718
...des indécences, deux choses égament opposées à la tendresse. Si M. Racine fait dire à Titus : Depuis cinq ans entiers chaque jour je la vois, Et crois toujours la voir pour la première fois,» )tre Dryden fait dire à Antoine : « Ciel! comme j'aimai! Témoin les jours et les nuits qui suivaient...
Full view - About this book

Observations sur les ecrits modernes, Volume 6

1736
...chofes également oppofées à la «tendrefle. Si M. Racine fait dire à» Titus , Depuis cinq ans enrim chaque jour je la vois ; Et crois toujours la voir pour la premiere fois. » Votre Dryden fait dire à Antoine: » Ciel , comme j'aimai ! Témoins les jours »...
Full view - About this book

Principes généraux et raisonnés de la grammaire françoise: avec des ...

Pierre Restaut - French language - 1750 - 630 pages
....En les blâmant enfin , j'aj'difce que j'en croi, £t tel qui me reprend en penfe autant que moi. Depuis cinq ans entiers , chaque jour je la vois , Et crois toujours la voir pour la première ibis. & fans s dans ceux-ci ,, pour le faire rimer avec moi ,. Vouf ne répondez point ?•' Perfide,...
Full view - About this book

Oeuvres, Volume 1

Louis Racine - 1750
...fuffrage du grand Condé par l'heureufe application qu'il avoit faite de ces deux vers: Depuis trois ans entiers chaque jour je la vois, Et crois toujours la voir pour la première fois , Fut très-peu refpeftée fur le théâtre Italien. H afEfta à cette Parodie bouffonne; & y parut...
Full view - About this book

Memoires sur la vie & les ouvrages de Jean Racine; Ouvrages attribuez à Jean ...

Louis Racine - 1750
...fuffrage du grand Condé par l'heureufe application qu'il avoi£ faite de ces deux vers : Depuis trois ans entiers chaque jour je la vois, Et crois toujours la voir pour la premiere fois, Fut très-peu refpect.ée fur le théâtre Italien. H suMa à cette Parodie bouffonne;...
Full view - About this book

Anecdotes littéraires: ou Histoire de ce qui est arrivé de plus ..., Volume 2

abbé Raynal (Guillaume-Thomas-François) - Authors, French - 1752
...long-tems. Il répondit , par ces deux vers» où Titus parle de fa maîtreffe. Depuis cinq ans entieis chaque jour je la vois, Et crois toujours la voir pour la première fois. Ce jugement eft bien différent de celui que lui attribue un Ecrivain. Il prétend que Racine ayant...
Full view - About this book

Théatre de Pierre Corneille,: avec des commentaires, &c. &c. &c, Volumes 8-9

Pierre Corneille - 1764
...tout ce qu'amour a de nœuds plus puiflans, Doux reproches, tranfports fans cefle renaiflans; Soins de plaire fans art , crainte toujours nouvelle ; Beauté...fois. N'y fongeons plus. Allons, cher Paulin, plus j'y pertfe , Plus je fens chanceler ma cruelle confiance. Quelle nouvelle , ô ciel , je lui vais annoncer...
Full view - About this book

Commentaires sur le théatre de Pierre Corneille, et ..., Volume 3; Volume 8

Voltaire - 1764
...fongeôns plus. Allons, cher Paulin , plus j'y penfe , Plus je feus chanceler ma cruelle conliance. sy) Depuis cinq ans entiers chaque jour je la vois, Et crois toujours la voir pour la première fois.] Ces vers font connus de prefque tout le monde; on en a fa.:t mille aplications ; ils font naturels...
Full view - About this book




  1. My library
  2. Help
  3. Advanced Book Search
  4. Download EPUB
  5. Download PDF