Histoire des Pyrenées et des rapports internationaux de la France avec l'Espagne. Annales de la Catalogue, de l'Aragon, de la Navarre, Volume 2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 82 - Combien sont-ils? enfant, compte-les bien : Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf, dix, onze, douze, Treize, quatorze, quinze, seize, dix-sept, dix-huit, dix-neuf, vingt. Vingt, et des milliers d'autres encore ! On perdrait son temps à les compter.
Page 83 - Les éclairs ne jaillissent plus de leurs armes souillées de sang. Combien sont-ils? Enfant, compte-les bien ! Vingt, dix-neuf, dix-huit, dix-sept, seize, quinze, quatorze , treize , Douze , onze , dix , neuf , huit, sept , six , cinq , quatre , trois , deux , un. Un ! il n'y en a même plus un.
Page 83 - Et qu'avaient-ils à faire dans nos montagnes, ces hommes du Nord? Pourquoi sont-ils venus troubler notre paix? Quand Dieu fait des montagnes, c'est pour que les hommes ne les franchissent pas...
Page 82 - S'est levé, et il a rempli les environs d'Altabiçar de ses aboiements. Au col d'Ibaneta un bruit retentit; II approche, en frôlant à droite, à gauche, les rochers : C'est le murmure sourd d'une armée qui vient. Les nôtres y ont répondu du sommet des montagnes; Ils ont soufflé dans leurs cornes de bœuf, Et l'Etcheco-Jaona aiguise ses flèches.
Page 83 - Le sang ruisselle, les chairs palpitent. Oh ! combien d'os broyés, quelle mer de sang ! Fuyez ! fuyez ! ceux à qui il reste de la force et un cheval. Fuis, roi Carloman, avec tes plumes noires et ta cape rouge. Ton neveu, ton plus brave, ton chéri, Roland est étendu mort là-bas.
Page 82 - S'est levé, et il a rempli les environs d'Altabiscar de ses aboiements. Au col d'ibaneta un bruit retentit ; — II approche en frappant à droite, à gauche, les rochers : — C'est le murmure sourd d'une armée qui vient. — Les nôtres y ont répondu du sommet des montagnes; — Ils ont fait entendre le signal de leurs cors, — Et l'etcheco-jauna aiguise ses flèches.
Page 83 - Où sont ces bannières versicolorées flottant au milieu ! Les éclairs ne jaillissent plus de leurs armes souillées de sang. Combien sont-ils? enfant, compte-les bien : Vingt, dix-neuf, dix-huit, dix-sept, seize, quinze, quatorze, treize, Douze, onze, dix, neuf, huit, sept, six, cinq, quatre, trois, deux, un. Un ! il n'y en a même plus un. C'est fini.
Page 83 - Un, deux, trois, quatre, cinq , six , sept, huit, neuf, dix, onze, douze, Treize , quatorze , quinze , seize , dix-sept , dix-huit , dix-neuf , vingt. Vingt , et des milliers d'autres encore ! On perdrait son temps à les compter.
Page 85 - La palabra que habia dado; Si no echarlo han del reino, Y pondrán otro, en su cabo, Que mas quieren morir libres Que mal andantes llamados.— No quieren ser de franceses Sujetos los castellanos: El que mas enojo tiene Era Bernardo del Carpio, 152 Que era sobrino del Rey, Caballero aventajado.
Page 83 - C'est fini. Etcheco-Jaona, vous pouvez rentrer avec votre chien , Embrasser votre femme et vos enfants, Nettoyer vos flèches, les serrer avec votre corne de bœuf, et ensuite vous coucher et dormir dessus. La nuit les aigles viendront manger ces chairs écrasées, Et tous ces os blanchiront dans l'éternité.

Bibliographic information