Mémoires de l'Académie des sciences, inscriptions et belles-lettres de Toulouse

Front Cover

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 297 - M. le président fait part à la Société de la perte qu'elle vient de faire en la personne de M.
Page 200 - Ah! c'est affreux peut-être, eh bien! c'est encor doux ! 0 mon chien! Dieu seul sait la distance entre nous; Seul il sait quel degré de l'échelle de l'être Sépare ton instinct de l'âme de ton maître; Mais seul il sait aussi par quel secret rapport Tu vis de son regard et tu meurs de sa mort, Et par quelle pilié pour nos cœurs il te donne, Pour aimer encor ceux que n'aime plus personne.
Page 77 - Les savants de tous les pays sont invités à travailler sur les sujets proposés. Les membres résidants de l'Académie sont seuls exclus du concours. L'Académie, tout en accordant une médaille d'or de la valeur de 250 francs à M.
Page 189 - Cependant son goût excessif pour cette fille paraissait être inspiré par quelques circonstances relatives à son service à la cuisine plutôt que par sa personne ; car cette fille ayant été remplacée par une autre , l'affection du perroquet ne fit que changer d'objet, et parut être au même degré dès le premier jour pour cette nouvelle fille de cuisine , et par conséquent avant que ses soins eussent pu inspirer et fonder cet attachement.
Page 201 - Partout où l'amitié consacre un cœur aimant, Partout où la nature allume un sentiment , Dieu n'éteindra pas plus sa divine étincelle . Dans l'étoile des nuits dont la splendeur ruisselle , Que dans l'humble regard de ce tendre épagneul Qui conduisait l'aveugle et meurt sur son cercueil...
Page 183 - ... formidable au combat, le kamichi n'attaque point les autres oiseaux, et ne fait la guerre qu'aux reptiles ; il a même les mœurs douces et le naturel profondément sensible, car le mâle et la femelle se tiennent toujours ensemble : fidèles jusqu'à la mort, l'amour qui les unit semble survivre à la perte que l'un ou l'autre fait de sa moitié ; celui qui reste erre sans cesse en gémissant, et se consume près des lieux où il a perdu ce qu'il aime.
Page 197 - ... de sexe différent ; seulement cet excès arrive plus promptement et plus souvent aux mâles qu'aux femelles : la contrainte et la privation ne servent donc souvent qu'à mettre la nature en désordre, et non pas à l'éteindre!
Page 100 - Staffbrd a montré bien plus d'humanité qu'aucun de ses voisins; elle s'est occupée du sort de ceux qu'elle déplaçait, elle leur a offert une retraite sur ses propres terres ; et en leur reprenant sept cent quatre-vingt-quatorze mille acres de terre , dont ils étaient en possession depuis un temps immémorial, elle leur en a généreusement laissé six mille environ , ou deux acres par famille. Ces six mille acres ouverts pour servir de refuge aux petits tenanciers étaient auparavant en friche,...
Page 210 - Ils furent particulièrement bien accueillis, et probablement dès ces premiers temps amplifiés, dans la marche de Bretagne, dont Hruodland était comte et où son nom resta en grand honneur, et c'est...
Page 176 - ... ou plutôt l'excès de ses besoins ; et lorsque le mâle la fuit ou la dédaigne-, elle le poursuit, le mord , et le force , pour ainsi dire , à la satisfaire , quoique les approches soient toujours accompagnées d'une vive douleur.

Bibliographic information