Des erreurs et des préjugés répandus dans la société, Volume 1

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 55 - C'est en vain qu'au Parnasse un téméraire auteur Pense de l'art des vers atteindre la hauteur : S'il ne sent point du ciel l'influence secrète, Si son astre en naissant ne l'a formé poète, Dans son génie étroit il est toujours captif; Pour lui Phébus est sourd , et Pégase est rétif.
Page 428 - L'atteint, recule, et de terre élancé, Forme cent nœuds autour d'elle enlacé, La tient, la serre; avec fureur s'obstine A l'enchaîner, malgré ses vains efforts, Dans les liens de deux flexibles corps ; Perce des traits d'une langue assassine Son...
Page 428 - L'un près de l'autre ils glissent, et sur l'herbe Laissent, loin d'eux, de tortueux sillons; Les yeux en feu, lèvent, d'un air superbe, Leurs cous...
Page 76 - ... par cette comète. On dit que le cardinal Mazarin étant désespéré des médecins, ses courtisans crurent qu'il fallait honorer son agonie d'un prodige, et lui dirent qu'il paraissait une grande comète qui leur faisait peur. Il eut la force de se moquer d'eux, et il leur dit plaisamment que la comète lui faisait trop d'honneur.
Page 68 - Un Astrologue un jour se laissa choir Au fond d'un puits. On lui dit : Pauvre bête, Tandis qu'à peine à tes pieds tu peux voir, Penses-tu lire au-dessus de ta tête ? Cette aventure en soi, sans aller plus avant, Peut servir de leçon à la plupart des hommes.
Page 76 - Nous avons ici une comète, qui est bien étendue aussi ; c'est la plus belle queue qu'il est possible de voir. Tous les plus grands personnages sont alarmés, et croient fermement que le ciel, bien occupé de leur perte, en donne des avertissements par cette comète. On dit que le cardinal Mazarin étant désespéré des médecins, ses courtisans crurent qu'il...
Page 129 - Ils furent exactement suivis par eau , et le paysan fil conduire son bateau dans des routes et sous une arche du pont de Vienne où l'on ne passe jamais ; ce qui fit juger qu'ils n'avaient point de batelier, puisqu'ils s'écartaient du bon chemin sur la rivière. « Durant ce voyage, le villageois faisait aborder à tous les ports où les scélérats avaient pris terre , allait droit à leur gîte et reconnaissait, au grand étonnement...
Page 428 - Sur mille enfants fuyant de toute part, Le couple affreux, d'une ardeur unanime, Suit son objet, va droit à la victime, L'atteint, recule, et, de terre élancé, Forme cent nœuds, autour d'elle enlacé; La...
Page 469 - ... tous nos augures ; encore nombre d'esprits forts ont-ils la malhonnêteté d'en faire fort peu de cas. On se demande quel rapport il peut y avoir entre un tison et une visite, un mouvement convulsif qui fait tinter l'oreille et la conversation de quelques personnes, entre un trésor et une araignée. Du reste, l'araignée qui, pour quelques-uns, est le signe de la richesse, devient, pour d'autres, la cause d'une terreur véritable.
Page 42 - après pareille aventure arrivée à un de mes gens » ne me permit plus de douter de la vérité de » l'autre. Un de mes jeunes esclaves dormait avec » ses compagnons dans le lieu qui leur est destiné. » Deux hommes vêtus de blanc ( c'est ainsi qu'il » le racontait ) vinrent par les fenêtres, lui raserent » la tête pendant qu'il était couché , et s'en rerour» nerent comme ils étaient venus.

Bibliographic information