Critique de la raison pure, Volume 2

Front Cover
Ladrange, 1845 - Causation - 590 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 312 - ... n'existe que par ma volonté; mais d'où suis-je donc ? Ici tout s'écroule au-dessous de nous, et la...
Page 321 - Causa finales. sorte que notre jugement du tout doit se résoudre en une admiration muette, mais d'autant plus éloquente. Partout nous voyons une chaîne d'effets et de causes, de fins et de moyens, une régularité dans la naissance ou la mort ; et comme rien n'est parvenu de soi-même à l'état où il se trouve, cet état signale toujours plus loin une autre chose comme sa cause, laquelle rend à son tour nécessaire une recherche nouvelle, quoique constamment la même. En sorte que la totale...
Page 312 - ... elle ne les soutient pas. On ne peut pas se défendre de cette pensée, mais on ne peut pas, non plus, la supporter, qu'un être, que nous nous représentons comme le plus élevé de tous les êtres possibles, se dise, en quelque sorte à lui-même : Je suis . de toute éternité ; en dehors de moi rien n'existe, hormis ce qui n'existe que par ma volonté ; mais d'où suis-je donc ? Ici, tout s'écroule...
Page 156 - Au monde sensible appartient quelque chose qui, soit qu'il en fasse partie ou. qu'il en soit cause, est un être absolument nécessaire. » PREUVE : Le monde sensible, comme ensemble de tous les phénomènes, contient en même temps une série de changements...
Page 323 - La raison , incessamment élevée par des arguments si puissants et qui s'accroissent perpétuellement , ne peut être tellement rabaissée par les incertitudes d'une spéculation subtile et abstraite qu'elle ne doive être arrachée à toute irrésolution sophistique comme à un songe , à la vue des merveilles de la nature et de la structure majestueuse du monde , pour parvenir de grandeur en grandeur jusqu'à la grandeur suprême (1).
Page 303 - existe, il doit exister aussi un être absolument né— « cessaire : or, il existe quelque chose, ne serait-ce « que moi-même , donc il existe un être absolument « nécessaire. La mineure contient une donnée expéri« mentale, et la majeure conclut d'une donnée expéri« mentale en général à l'existence de quelque chose de
Page 148 - La causalité, d'après les lois de la nature, n'est pas la seule dont nous puissions dériver tous les phénomènes du monde; il est nécessaire d'admettre encore une causalité 'par liberté pour l'explication de ces phénomènes.
Page 241 - ... que les effets dussent pour cela commencer d'eux-mêmes dans le monde sensible, parce qu'ils y sont toujours prédéterminés par des conditions empiriques dans le temps passé, mais cependant par le moyen seul du caractère empirique (qui est simplement le phénomène de l'intelligible), et qu'ils ne sont possibles que comme une continuation de la série des causes physiques. Ainsi donc, liberté et nature, chacune...
Page 141 - Or l'espace ne se compose pas de parties simples, mais de parties étendues; par conséquent chaque partie d'un composé correspond à un espace (lequel est nécessairement divisible). Mais les parties absolument premières d'un composé étant simples (par hypothèse), il en résulte que le simple occupe un espace. Or toute substance qui occupe...
Page 135 - Car, supposez que le monde ait un commencement ; puisque le commencement est une existence précédée d'un temps où la chose n'est pas, un temps doit donc avoir précédé dans lequel le monde n'était pas, c'est-à-dire un temps vide, parce qu'aucune partie d'un pareil temps ne renferme en soi, plutôt qu'une autre quelconque, une condition distinctive de l'existence de préférence à la condition de la nonexistence (tout en supposant, du reste, que cette condition existe par elle-même ou par...

Bibliographic information