Chroniques de Froissart, Volume 12

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 420 - Vienne qu'il en voulut traiter, qu'il s'y accorda, et monta aux créneaux des murs de la ville, et fit signe à ceux de dehors qu'il vouloit parler à eux. Quand le roi d'Angleterre entendit ces nouvelles, il envoya là tantôt messireGautier de Mauny et le seigneur de Basset.
Page 433 - Ha, dame, j'aimasse trop mieux que vous fussiez autre part que cy. Vous me priez si acertes que je ne le vous ose esconduire (refuser); et combien que je le fasse enuis (avec peine) , tenez, je les vous donne , si en faites votre plaisir.
Page 326 - êtes mes amis ; je vous requiers que vous me meniez si avant que je puisse férir un coup d'épée.
Page 336 - avez perdu à cette fois , vous recouvrerez •» à une autre. » La nuit pluvieuse et obscure favorisa la retraite de Philippe. Ce prince , entré sur le champ de bataille avec cent...
Page 431 - Gentil sire et gentil roi, véez nous cy six qui avons été d'ancienneté bourgeois de Calais et grands marchands : si...
Page 427 - Aussi fit sire Pierre de Vissant son frère, et puis le cinquième, et puis le sixième, et se dévêtirent là ces six bourgeois tous nus en leurs braies et leurs chemises, en la ville de Calais, et mirent...
Page 40 - ... quérir tour ni penser pour déshonorer moi et mon mari, qui est si vaillant chevalier, et qui tant vous a servi que vous savez, et encore est pour vous emprisonné. Certes vous seriez de tel cas peu prisé et amendé: certes telle pensée oncques ne me vint en cœur, ni jà n'y viendra, si dieu...
Page 425 - Seigneurs, grand'pitié et grand meschef seroit de laisser mourir un tel peuple que ici a, par famine ou autrement quand on y peut trouver aucun moyen ; et si seroit grand'aumône et grand'grâce envers notre seigneur, qui de tel meschef le pourroit garder. Je en droit moi ai si grand'espérance d'avoir grâce et pardon envers notre...
Page 313 - ... ses chevaliers de son corps et de sa chambre, il entra en son oratoire et fut là à genoux et en oraison devant son autel, en priant dévotement Dieu qu'il le laissât lendemain, s'il se combattoit, issir (sortir) de la besogne à son honneur.
Page 432 - Ha, gentil sire, depuis que je repassai la mer en grand péril, si comme vous savez, je ne vous ai rien requis ni demandé : or vous...

Bibliographic information