Page images
PDF
EPUB

1887, June 4,

Gift of

Hon. S. A. Green,

Boston.

PRÉFACE

Le dictionnaire d'un écrivain, ce sont les poëtes, les historiens, les orateurs qui ont excellé dans l'art d'écrire. C'est là qu'il doit étudier les finesses, les délicalesses, les ri. chesses de la langue

(MARMONTEL.)

On se borne, en général, à étudier une langue étrangère dans les grammaires, les dictionnaires et les livres de dialogues, propres seulement à en donner l'intelligence grammaticale. « Les grammaires et les dictionnaires, dont je ne prétends point contester la nécessité, a dit un excellent critique, sont à une langue vivante ce qu'un herbier est à la nature. La plante est là, entière, authentique et reconnaissable à un certain point; mais où est sa couleur, son port, sa grâce, le souffle qui la balançait, le parfum qu'elle abandonnait au vent, l'eau qui répétait sa beauté, tout cet ensemble d'objets pour qui la nature la faisait vivre et qui vivaient pour elle? La langue française est répandue dans les classiques comme les plantes sont dispersées dans les vallées,

au bord des lacs et sur les montagnes. C'est dans les classiques qu'il faut aller la cueillir, la respirer, s'en pénétrer ; c'est là qu'on la trouvera vivante. »

En effet, quand on est loin des lieux où une langue est parlée dans toute sa pureté, le seul moyen d'en acquérir une connaissance complète, d'en pénétrer le génie, d'en apprécier toutes les qualités, c'est de l'étudier dans les ouvrages des grands maîtres qui l'ont créée. L'imitation des bons modèles peut seule apprendre à parler et à écrire avec élégance et pureté. C'est pour faciliter cette étude qu'a été fait ce recueil, composé des plus belles pages de nos meilleurs prosateurs.

Nous avons suivi l'ordre chronologique adopté pour les POÊTES. Entre autres avantages, l'ordre chronologique a celui de présenter les diverses phases de la langue, d'en montrer l'origine, la formation, le développement et le perfectionnement. Il distingue les époques et rend à chacune le caractère particulier qui lui appartient. En outre, si l'on réunit, au lieu de les éparpiller, les différents morceaux sortis de la même plume, on donne au lecteur le moyen de les apprécier dans leur ensemble. Aidé des notices consacrées à chaque auteur, il acquiert une connaissance sommaire de l'homme, du caractère de ses Quvres, des qualités et des défauts de son style.

Cette nouvelle édition a subi de notables améliorations. A la plupart des morceaux du xviie et du XVIII siècle, nous avons ajouté des notes sur des règles de

grammaire et de style, sur les figures, etc. Ces notes ont pour but de mettre l'élève en état de se rendre compte du texte, de lui faire remarquer des beautés, de lui signaler des locutions qui ont vieilli et des négligences qu'il serait dangereux d'imiter, en un mot, de lui former le goût et le style. Nous n'avons pas osé faire le même travail sur les écrivains de notre époque : sur des contemporains illustres les notes de langage ne peuvent être faites avec autorité par un contemporain. Mais nous n'avons laissé passer aucun nom propre d'histoire, de mythologie, de géographie, sans y joindre des explications propres à instruire l'élève, à faciliter la tâche de l'instituteur, en lui épargnant des recherches souvent longues et difficiles, faute de livres qu'on n'a pas toujours sous la main.

Un soin scrupuleux a présidé au choix des morceaux ; il n'y en a pas un seul qui puisse blesser l'oreille la plus délicate et offenser la morale la plus sévère 1.

1. On trouvera dans notre petit livre Du Style et de la Composilion littéraire une série d'exercices qu'on peut faire avec les morceaux contenus dans les Prosateurs sur la manière de lire, d'analyser, de critiquer, d'imiter, etc.

[ocr errors]
« PreviousContinue »