Défense de l'église contre les erreürs historiques: de Mm. Guizot, Aug. et Am. Thierry, Michelet, Ampère Quinet, Fauriel, Aimé-Martin, etc ...

Front Cover
Girard et Josserand, 1859 - 523 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents


Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 433 - Satan vous a réclamés, pour vous cribler comme le froment. Mais j'ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point; et toi, quand tu seras converti, affermis tes frères.
Page 518 - IX paraissait un prince destiné à réformer l'Europe, si elle avait pu l'être ; à rendre la France triomphante et policée , et à être en tout le modèle des hommes. Sa piété, qui était celle d'un anachorète, ne lui ôta aucune vertu de roi. Une sage économie ne déroba rien à sa libéralité. Il sut accorder une politique profonde avec une justice exacte ; et peut-être est-il le seul souverain qui mérite cette louange : prudent et ferme dans le conseil , intrépide dans les combats...
Page 518 - IX, dit-il, paraissait un prince destiné à réformer l'Europe, si elle avait pu l'être, à rendre la France triomphante et policée, et à être en tout le modèle des hommes. Sa piété, qui était celle d'un anachorète, ne lui ôta aucune vertu de roi. Une sage économie ne déroba rien à sa libéralité. Il sut accorder une politique profonde avec une justice exacte, et peut-être est-il le seul souverain qui mérite cette louange. Prudent et ferme dans le conseil , intrépide dans les combats,...
Page 170 - Et ailleurs , dans la Préface même de son histoire, je lis : La culture des lettres et des sciences libérales dépérissant , périssant même dans les cités de la Gaule , au milieu des bonnes et des mauvaises actions qui y étaient commises , pendant que les Barbares se livraient à leur férocité et les rois à leur fureur... , que les églises étaient tour à tour enrichies par les hommes pieux et dépouillées par les infidèles...
Page 527 - Vraiement, fist-il, c'est bien respondu ; que ceste response que vous avez faite , est escripte en cest livre que je tieing en ma main. Or...
Page 267 - Quelques sages disent que ce prince , étant roi , n'est soumis aux lois ni aux jugements de personne, si ce n'est de Dieu seul... qui l'a fait roi.... et que de même qu'il ne doit point, quoi qu'il fasse, être excommunié par ses évêques, de même il ne peut être jugé par d'autres évêques ; car Dieu seul a droit de lui comi Leçon 20e, t.
Page 242 - ... desquels un païen se serait certainement mépris. Les noms de mère et de sœur, dans la bouche de l'Italien, accompagnaient des mots tels que ceux-ci : ma vie , ma lumière , délices de mon âme; et tout cela n'était, au fond, qu'une amitié exaltée , mais chaste , une sorte d'amour intellectuel 1.
Page 91 - ... l'instant de ce trajet est pour lui plein de douceur , il ne sent plus ni la pluie ni l'orage; mais cet instant est rapide, l'oiseau a fui en un clin d'oeil et de l'hiver il repasse dans l'hiver.
Page 211 - L'étude des lettres figurait au premier rang des occupations imposées à toute la communauté; on devait y consacrer deux heures chaque jour, et le reste du temps était donné aux exercices religieux, à la lecture des livres saints et à des ouvrages de femme.
Page 91 - Le chef des prêtres parla le premier : « Mon avis, dit-il, est que nos dieux sont sans pouvoir ; et voici sur quoi je me fonde. Pas un homme, dans tout le peuple, ne les a servis avec plus de zèle que moi, et pourtant je suis loin d'être le plus riche et le plus honoré parmi le peuple ; mon avis est donc que nos dieux sont sans pouvoir.

Bibliographic information