Page images
PDF
EPUB

Voulurent terminer la querelle en champ clos? Le jour en étoit pris quand quelqu'un vint leur

dire

Que le Singe de Jupiter Portant un Caducée, avoit paru dans l'air. Ce Singe avoit nom Gille, à ce que dit l'his

toire ;

Aufti-tôt l'Eléphant de croire
Qu'en qualité d'Ambafladeur
Il venoit trouver sa Grandeur.

Tout fier de ce sujet de gloire,
I attend Maître Gille , & le trouve un peu lent

A lui présenter la créance.
Maître Gille enfin en passant

Va saluer son Excellence.
L'autre étoit préparé sur la légation;

Mais pas un mot; l'attention Qu'il croyoit que les Dieux eussent à fa querelle N'agitoit pas encor chez eux cette nouvelle.

Qu'importe à ceux du Firmament

Qu'on soit Mouche ou bien Eléphant? Il se vit donc réduit à commencer lui-même. Mon coufis Jupiter, dit-il, verra dans peu Un affez beau combat de fon Trône supreme,

Toute la Cour verra beau jeu. Quel combat ? dit le Singe, avec un front sé

vere. L'Eléphant repartit : Quoi , vous ne savez pas

Que le Rhinocéros me dispute le pas? Qu'Eléphantide a guerre avecque Rhinocere ? Vous connoissez ces lieux, ils ont quelque re

nom,

Vraiment je suis ravi d'en apprendre le nom, Repartit Maître Gille, on ne s'entretient guére De semblables sujets dans nos vastes lambris,

L'Eléphant honteux & surpris, Lui dit : Et parmi nous que venez-vous donc

faire ? Partager un brin d'herbe entre quelques fourmis. Nous avons soin de tout, & quant à votre af

faire On n'en dit rien encor dans le Conseil des

Dieux, Les petits & les grands sont égaux à leurs yeux.

La Font.

Le Perroquet.
Un homme ayant perdu sa femme

Voulut avoir un Perroquet ;
Se console qui peut. Plein de la bonne Dame,
Il crut du moins chez lui remplacer son caquet.
Il court chez l'Oiselier; le Marchand de rama-

ges, Bien assorti de chants & de plumages, Lui fait voir Rossignols, Serins & Sansonnets,

Sur-tout nombre de Perroquets,

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

Le moindre d'entr'eux eft habile,
Crie, à la cave & dit son mot,

L'un fait tous les cris de la Ville,
L'autre veut déjeuner , veut qu'on fouette Maso

got.

Tandis que notre homme marchande,
Hésite sur le choix & tout bas se demande,
Lequel vaudra le mieux ; il en apperçoit un

Qui révoit seul tapi sous une table;
Et toi , dit-il, Monsieur l'infociable,

Tu ne dis mot, crains-tu d'être importun?
Je n'en pense pas moins, répond en fage bête

Le Perroquet. Peste la bonne tête !
Dit l'acheteur. Ça, qu'en voulez-vous ? Tante

Le voilà ; je suis trop content.
Il croit que son Oiseau va lui dire merveille,
Mais tout un mois, malgré ses leçons & les

fcins,

L'Oiseau ne lui frappe l'oreille
Que de son ennuyeux, je n'en pense pas moins,

Que maudite soit la pécore ,
Dit le Maitre , tu n'es qu'un fot,
Et moi cent fois plus sot encore
De t'avoir jugé sur un mot.

La Matta

La Pic. Un Traitant avoit un Commis, Le Commis un Valet, le Valet une Pie; Quoique de la rapine ils fussent tous amis, Des quatre l'animal étoit la moins harpie. Le Financier en chef voloit le Souverain, Le Commis en second voloit l'Homme d'affai.

re,

Le Valet grapilloit, il eut voulu mieux faire, Et des gains du Valet Margot faisoit sa main.

C'est ainsi que toute la vie

N'est qu'an cercle de volerie. Le Valet donc à son petit magot

Trouvoit toujours quelque mécompte. Qu'est-ce , dit-il, quel est le coquin qui m'afe

fronte?
Dans mon taudis il n'entre que Margote

A tout hazard il vous l'épie,
Et la prend bien-tôt sur le fait.
Il voit notre galante Pie

Du coin de l'eil faisant le guet,
Prendre à son bec sa piéce de monnoye ,
Et puis dans le grenier courant cacher sa proyer
C'étoit là que Margot avoit son coffre fort,
Amaffant fans jouir, bien d'autres ont ce tort,
Oh ça, dit le Valet, en surprenant la belle,

Je te tiens donc & mon argent auli ;

Voyez la gentille femelle , J'en suis d'avis, on volera pour elle, Elle en auroit le gain, j'en aurois le souci. Il prononce à ces mots la sentence mortelle. Margot à la façon se jette à ses genoux; Grace , lui cria-t-elle, un peu plus d'indulgen.

ce; Au fonds je n'ai rien fait que vous ne fassiez

tous ;

Ou par justice ou par clémence, Donnez moi le pardon qu'il yous faudroit pour

yous:

Ce caquet étoit raisonnable.

Mais le Valet inexorable Lui coupe la parole & lui tord le gofier: Le plus foible, c'est l'ordre, eft puni le premier

Le Motte.

Le Fromage. Deux Chats avoient pris un fromage, Et tous deux à l'aubaine avoient un droit égal.

Dispute entr'eux pour le partage; Qui le fera ? nul n'est assez loyal. Beaucoup de gourmandise & peu de conscience, Témoin leur propre fait, le fromage volé.

Ils veulent donc qu'à l'Audience Dame Justice entr'eux yuide le démélé.

UA

« PreviousContinue »