Œuvres complètes de Voltaire: Essai sur les mœurs. 1878

Front Cover
Garnier frères, 1878 - Europe
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 417 - ... ces premiers pontifes, en ne se mêlant des querelles temporelles que pour les apaiser, en avertissant les rois et les peuples de leurs devoirs, en reprenant leurs crimes, en réservant les excommunications pour les grands attentats, auraient toujours été regardés comme des images de Dieu sur la terre...
Page 66 - Has omnes, ubi mille rotam volvere per annos, Lethaeum ad fluvium deus evocat agmine magno , Scilicet immemores supera ut convexa revisant, Rursus et incipiant in corpora velle reverti.
Page 246 - Vingt jargons barbares succèdent à cette belle langue latine qu'on parlait du fond de l'illyrie au mont Atlas. Au lieu de ces sages lois qui gouvernaient la moitié de notre hémisphère, on ne trouve plus que des coutumes sauvages. Les cirques, les amphithéâtres élevés dans toutes les provinces sont changés en masures couvertes de paille. Ces grands chemins si beaux, si solides, établis du pied du Capitule, jusqu'au mont Taurus, sont couverts d'eaux croupissantes.
Page 518 - Boniface qui se donne pour pape, peu ou point de salut. Que ta très grande fatuité sache que nous ne sommes soumis à personne pour le temporel...
Page 474 - Prudent et ferme dans le conseil, intrépide dans les combats, sans être emporté, compatissant comme s'il n'avoit jamais été que malheureux, il n'est pas donné à l'homme de pousser plus loin la vertu... Attaqué de la peste devant Tunis... il se fit étendre sur la cendre et expira, à l'âge de cinquante-cinq ans, avec la piété d'un religieux et le courage d'un grand homme.
Page 246 - Lorsqu'on passe de l'histoire de l'empire romain à celle des peuples qui l'ont déchiré dans l'Occident, on ressemble à un voyageur qui , au sortir d'une ville superbe , se trouve dans des déserts couverts de ronces. Vingt jargons barbares succèdent à cette belle langue latine qu'on parlait du fond de l'Illyrie au mont Atlas.
Page 7 - Plusieurs savants ont soupçonné que quelques races d'hommes, ou d'animaux approchants de l'homme , ont péri ; les Albinos sont en si petit nombre, si faibles, et si maltraités par les Nègres, qu'il est à craindre que cette espèce ne subsiste pas encore longtemps. Il est parlé de satyres dans presque tous les auteurs anciens. Je ne vois pas que leur existence soit impossible; on étouffe' encore en Calabre quelques monstres mis au monde par des femmes.
Page 176 - Il ne dit point , ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'on te fît; mais , Fais aux autres ce que tu veux qu'on te faffè.
Page 4 - sensible que la mer abandonne en peu de temps ses anciens rivages. Voyez...
Page 158 - ... que des mots. Autant il faut connaître les grandes actions des souverains qui ont rendu leurs peuples meilleurs et plus heureux, autant on peut ignorer le vulgaire des rois, qui ne pourrait que charger la mémoire.

Bibliographic information