Correspondance de Roger de Rabutin, comte de Bussy avec sa famille et ses amis (1666-1693) Nouvelle éd. revue sur les manuscripts et augmentée d'un très-grand nombre de letters inédites, Volume 5

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 478 - J'aime toujours le P. Rapin; c'est un bon et un honnête homme. Il étoit soutenu du P. Bourdaloue, dont l'esprit est charmant, et d'une facilité fort aimable. Il s'en va, par ordre du Roi, prêcher à Montpellier, et dans ces provinces où tant de gens se sont convertis sans savoir pourquoi.
Page 44 - J'ai reçu , avec la lettre que vous avez pris la peine de m'écrire, le placet qui y étoit joint.
Page 55 - France (1724), mort en 1738. voyèrènt quérir un oublieu (1), qui se trouvant assez joli garçon à leur gré , ils le voulurent traiter de p , et sur ce qu'il s'en défendit , ils lui donnèrent deux coups d'épée. Le roi ayant su cela a commandé à M. de Louvois de dire au duc de la Ferté de sa part toutes les infamies que mérite son action, et manda à M. de Colbert que la première folie que feroit son fils , il le chasseroit du royaume pour toute sa vie ; il a fait dire même chose à...
Page 546 - Enfin c'est un génie singulier qui a plus employé d'esprit dans les badineries qu'il a faites, qu'il n'y en a dans les poèmes les plus achevés.
Page 211 - Mme du Châtelet vous fait les plus sincères compliments : elle est pleine d'estime pour vous; mais qui peut vous refuser la sienne ? Souffrez, monsieur, que je joigne à celle que je vous ai vouée le plus tendre et le plus respectueux attachement, avec lequel je serai toute ma vie votre très-humble et très-obéissant serviteur.
Page 478 - Les dragons ont été de très-bons missionnaires jusqu'ici : les prédicateurs qu'on envoie présentement rendront l'ouvrage parfait. Vous aurez vu sans doute l'édit par lequel le roi révoque celui de Nantes. Rien n'est si beau que tout ce qu'il contient , et jamais aucun roi n'a fait et ne fera rien de plus mémorable (2).
Page 493 - C'est à moi maintenant à travailler que cette grâce ne tourne point contre moi, en m'en rendant digne. Je vous assure que je ne plaindrai pas mes peines pour y réussir et me mettre en état de n'être point inutile à ceux qui me font l'honneur de...
Page 546 - C'est M. de Benserade» et M. de la Fontaine. Le premier est un homme de naissance dont les chansonnettes, les madrigaux et les vers de ballet, d'un tour fin et délicat, et seulement entendu par les honnêtes gens, ont diverti le plus honnête homme et le plus grand roi du monde. Ne dites donc pas, s'il vous plaît, que M.
Page 226 - Je n'ai pas touché à vos lettres , Madame ; Le Brun ne toucherait pas à un ouvrage du Titien où ce grand homme aurait eu quelque négligence.
Page 142 - Voyant la difficulté des audiences , elle a fait appointer son affaire et l'on lui va donner un rapporteur au premier jour. Il ya bien des gens qui disent qu'elle est plus heureuse que si elle avoit été jugée, car cela lui donne lieu de revenir à Paris cet hiver. Cependant comme elle n'a pas besoin de prétextes pour ce voyage, elle eût bien voulu être hors d'intrigue.

Bibliographic information