Mémoires touchant la vie et les Ecrita de la Marquise de Sévigné, Volume 3

Front Cover

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 204 - Pour toute ambition, pour vertu singulière, II excelle à conduire un char dans la carrière, A disputer des prix indignes de ses mains, A se donner lui-même en spectacle aux Romains, A venir prodiguer sa voix sur un théâtre, A réciter des chants qu'il veut qu'on idolâtre ; Tandis que des soldats, de moments en moments, Vont arracher pour lui les applaudissements.
Page 292 - Sous ce tombeau gît Saint-Pavin; Donne des larmes à sa fin. Tu fus de ses amis peut-être? Pleure sur ton sort et le sien : Tu n'en fus pas? pleure le tien, Passant, d'avoir manqué d'en être.
Page 64 - J'envie, en écrivant, le sort de Pelletier. Bienheureux Scudéri, dont la fertile plume Peut tous les mois sans peine enfanter un volume! ' Tes écrits, il est vrai, sans art et languissants, Semblent être formés en dépit du bon sens : Mais ils trouvent pourtant, quoi qu'on en puisse dire, Un marchand pour les vendre , et des sots pour les lire...
Page 148 - Il a fallu montrer notre noblesse en Bretagne, et ceux qui en ont le plus ont pris plaisir de se servir de cette occasion pour étaler leur marchandise ; voici la nôtre. Quatorze contrats de mariage de père en fils ; trois cent cinquante ans de chevalerie ; les pères quelquefois considérables dans les guerres de Bretagne , et bien marqués dans l'histoire; quelquefois retirés chez eux comme des Bretons , quelquefois de grands biens, quelquefois de médiocres, mais toujours de bonnes et...
Page 201 - Vérone, où étaient alors réunis en congrès les empereurs de Russie et d'Autriche, le roi de Prusse et les ministres plénipotentiaires des autres puissances. Il fut reçu avec tous les honneurs dus à son rang, et partit le 1...
Page 408 - Je vous donne avec plaisir le dessus de tous les paniers; c'est-à-dire, la fleur de mon esprit, de ma tête, de mes yeux, de ma plume, de mon écritoire, et puis le reste va comme il peut.
Page 369 - J'ai trouvé de la douceur dans la tristesse que j'ai eue ici ; une grande solitude , un grand silence, un office triste , des ténèbres chantées avec dévotion , un jeûne canonique , et une beauté dans ces jardins , dont vous seriez charmée : tout cela m'a plu.
Page 428 - celui qui veut, ni de celui qui court, mais de Dieu qui
Page 370 - Il me gronda très sérieusement; et, transporté de zèle et d'amitié pour moi, il me dit que j'étais folle de ne point songer à me convertir ; que j'étais une jolie païenne; que je faisais de vous une idole dans mon cœur; que cette sorte d'idolâtrie était aussi dangereuse qu'une autre, quoiqu'elle me parût moins criminelle; qu'enfin je songeasse à moi.
Page 373 - Provence ; j'embrasse M. de Grignan , et je meurs d'envie de savoir de vos nouvelles. Dès que j'ai reçu une lettre, j'en voudrais tout à l'heure une autre , je ne respire que d'en recevoir.

Bibliographic information