Page images
PDF
EPUB

Page. Ligue. 49.- 7. “Vous moquez-vous ?" "Se moquior” ost souvont employé dans

le sens de "plaisanter" (to jest). 15. "Venir à bout,to succeed in something, c.-à-d. mener à bonne in,

to accomplish. 23. “Se saignât.” C'est que l'argent pour Harpagon est le sang, la

vie même. Comparez le monologue à la fin du l’acte IV. 50.-15. Douze mille francs et mille écus font quinze mille francs: com

bien est-ce un écu? 19. “Sobriété,” abstemiousness. Un homme sobre ne mange pas trop.

Ce n'est pas ordinairement le sens anglais de sober. 51.- 9. "Les armes.” Quelles armes dame Claude a-t-elle à la main ? 14. "Et qu'il se casse" = et s'il se casse. En français on ne répète

pas 81; le second est ren:placé par QUE. ". "Je m'en prendrai à vous,” I shall lay the blame on you. 25. "Et vous ressouvenez" pour "et ressouvenez-vous.” Construc

tion ordiuaire au XVIIe siècle pour un second impératif. Le Re vient de ce que probablement Harpagon a souvent fait la

même recommandation. 52,- 5. “Ce que l'on desservira," what will be lefl, littéralement will be

removed after eating. 83,- 2. Bonne chère." Will you give us a good spread ? dans le sens actif.

Faire bonne chère, en général, signifie to live well. 7. ''Leur Opée de chevet,” littéralement: a sword at the head of the

bed in case of a night attack; ici, leur principal et seul argu

ment.
31. "Cing assiettes” = cinq services, five courses.
64.-11. “A force de mangeailles,” by dint of heavy eating.

17. Un coupe-gorge," a man-killer.
21. “Il faut vivre..." est un proverbe latin: Ede ut vivas, ne vivas ut

edas, écrit ainsi sous forme d'inscription: E.V.V.N.V.V.E. k5 — 7. "Haricot bien gras,:' non pas beans, mais ici stew, comme Irish

stew 8. "Warrons," chestnuts. C'est le mot populaire; on dit aussi (une)

châtaigne. 13. "Sur la litière,” littéralement: on the straw, c.-à-d. laid up. Il y a

une double entente intraduisible en anglais. 22. “Des idées, des fantômes, des façons,” mere shadows, ghosts, out

lines. Ceci rappelle Tite-Live décrivant les soldats d'Annibal:

Effigies, immo umbræ hominum. 23. "Et pour ne faire rien” = quoiqu'ils ne fassent rien. 30. “Prochain,” ici, dans le sens de l'Evangile: “Aimez votre pro

chain comme vous-même.” L'idée est réellement drôle. 86.– 2. “Je ferais conscience." I would scruple. 10. “Fait bien le raisonnable," "fait bien le nécessaire.” Makes him

self out to be very sensible, very necessary, i. e. pretends to be. 16. "Gratter," to tickle, c.-à-d. chercher faveur. 19. "En dépit que j'en aie,” in spite of myself. 30. “Brocard,” gibes.

Page. Ligne. 56.-31. “Tenir au cul et aux chausses,” expression appropriée dans la

bouche d'un domestique grossier. To get a good grip of you. 57.– 2. "Quatre-Temps,Ember-days : trois jours où il faut jeuner au

commencement de chacune des quatre saisons.
". "Vigiles,” Holy eves, où aussi il faut jeûner.
6. "Leur sortie d'avec vous," when they leave you.

7. “Faire assigner,” to sue. 58.- 7. “Lunettes,” eye glasses, et aussi telescope. Il y a là un jeu de

mots. 13. "Surprise." Mariane pouvait être bien surprise du langage de

mauvais goût d'Harpagon, comme un peu plus loin elle est

révoltée de sa rudesse, l. 25. 20. "Mauvaise herbe croit toujours." Weeds grow apace. Proverbe

désagréable en français. 25. “Quel animal!” What a brute! Exclamation provoquée par la

grossièreté d'Harpagon. 59.-26. "Collation = rafraîchissements. 27. "Avant que de partir.” Aujourd'hui on omet ordinairement le

QUE.
60.-16. "Belle demande.” As if I need ask!

29. “Me querelle,” is angry against me.
30. “Que de façons!" Do not make so much fuss.

31. “Monsieur,the gentleman (Harpagon). 61.- 9. "Empêché” ici signifie occupé. .- 2. "Conduire,” to drive. 7. “Intérêt de belle-mère à part,” setting aside the question of step

mother.
20. "Tantôt,” just now.
21. “Quelques douceurs,” I spoke nicely to her.
23. “Si bien donc que," so then.

28. “Trouver à redire = qu'on pourra trouver à blâmer. 63.-13. “Avez-vous.” Jusqu'à présent Harpagon avait dit tu à son fils;

il lui dit vous maintenant. Ce changement au cours de la con

versation indique déplaisir et colère. 26. "Or, sus," now look you. 64.7. "Aller sur mes brisées,” to follow in my track, i. e. to poach in my

preserves. 27. "Nous sommes bien,we are all right. 65.-7. "Au voleur! à l'assassin!” thief, murder. 10. "Qu'est-il devenu ?” “Il” ici désigne le voleur, mot qui est dans

l'idée mais qui n'a pas été prononcé. 13. "Se prenant par le bras.” Ce monologue fameux renferme évi

demment des exagérations peu vraisemblables pour un critique méticuleux. Mais ces exagérations même sont voulues, et elles sont du plus haut comique non seulement sur la scène,

mais à la lecture. 20. "C'en est fait! Je n'en puis plus.” It is all over, I am undone.

62,

Pago, Ligne, 68.-24. “Il faut que, qui que ce soit...” etc. Whoever he be who has done

the deed must have spied out the time with great care. 29. “Que de gens assemblés !” Harpagon s'adresse ici directement

aux spectateurs. 66.- 1. "Là,” over there.

2. “Là-haut,” dans les galeries les plus hautes du théâtre.
4. "Ils me regardent.” “Ils” = les spectateurs.
6. "Un commissaire,” espèce de sergent de police à cette époque.
7. Gênes,” contraction du vieux français gehenne, de Gehenna, la

vallée près de Jérusalem. Gêne, primitivement torture, main

tenant simplement discomfort, contraint of any kind. 67.— 5. "Qu'on me l'égorge... qu'on me le fasse griller...” Come, cut his

throat, have his feet broiled. “Mo" no se traduit pas; il donne de la vivacité au dialogue. Ces pronoms ME, VOUS, sont ainsi

souvent ajoutés en français sans signification spéciale. 9. “Un cochon de lait,” a sucking pig..

16. Dans la douceur," quietly.
68.- 1. "Il n'est pas que,it cannot be but

9. "Qui a fait le coup ?” Who has done the deed.
16. “Sur ce que je le crois.” Me Jacques embarrassé donne la bonny

raison: “parce que je le crois."
26. “Voilà l'affaire,that is just the thing.
69. – 5. “Par là,” that way.

11. "Ne sauriez-vous,” could you not.
20. “Ne plus jurer de rien.” Phrase proverbiale signifiant ne comp-

ter sur rien, rely on nothing. 70.- 4. "Mon sang.” Remarquez dans toute cette scène comme la double

méprise de Valère et d'Harpagon se prolonge naturellement:

le quiproquo est des plus plaisants. 7. "Réparer," mend.

8. "Restituer,” mot propre pour "rendre une chose volée.” 71, 3. “Qu'est-ce à dire ?" What does that mean? 6. “Plaisante.” Notez que ce mot no signifie pas pleasant, mais bien

funny.
11. “Endiablé,” infatuated.
16. "J'y donnerai bon ordre." I will see to that.

24. “Trempé," had a hand. "Ravoir” = re-avoir, get back. 72.-12. “Les beaux yeux de ma cassette!” L'expression est devenue

proverbe. 22. “Que nous brouilles-tu ?...” What is that muddling up my daugh

ter? Le NOUS comme plus baut: Qu'on ME l'égorge. 73.- 1. "Charge,function, office. "Dressez-lui-moi son procès,” draw up

his indictment.
11. "Prendre d'amour," to fall in love.
14. “Quatre murailles" d'un couvent, sous entendu.
15. “Potence." Le vol à cette époque était puni de mort.
19. “Je me suis abusó” = je me suis trompé.
20. "Roué," put on the rack.

Page. Ligno. 74.-16. "Je n'ai point d'argent.” Il dit oola juste quand on va lui rendre

sa cassettel 18. “Que cela ne vous inquiète pas,” let not that disturb you. 20. “Vous me fassiez faire," you have a suit of clothes made for me. 26. "Tout doucement“=pas si vite.

QUESTIONS. MOLIÈRE ET SES EUVRES.--1. Racontez l'anecdote de Kemble.—2, De quel intérêt sont les ouvrages de Molière ? et qu'y peint-il ? — 3. Est-il uniquement comique ? — 4. Quelles ressemblances dans la vie de Molière et de Shakespeare? — 5. Qu'est-ce qui fait la force du comique dans Molière ? – 6, Quelle influence ont eue ses comédies ? Citez des exemples ? — 7. Comment est-il apprécié en Allemagne ? — 8. Que dites-vous de sa langue ? — 9, Circonstances de sa sépulture? – 10. A-t-il été de l'Académie française ? — 11. Que savez-vous de ses oeuvres ? – 12. Donnez une idée du Bourgeois Gentilhomme ? — 13. du Misanthrope? 14. du Tartuffe ? — 15. des Précieuses Ridicules et des Femmes Savantes.

LAVARE.-1. Sujet général de l'Avare et personnages.—2. A quoi sont occupées les scènes I et II ?—3. Quels sont les personnages de la sc. III ?–4. Que commande Harpagon à La Flêche ? 5. Que fait-il avant de le faire sortir ?–6, Que dites-vous du caractère de la Flêche? – 7. Où Harpagon met-il son argent? – 8. Quelle communication fait-il à son fils dans la sc. V et comment celui-ci la reçoit-il ?-9. De même avec sa fille dans la sc. VI.-10. De quelle manière Valère (sc. VII) décide-t-il la querelle entre le père et la fille. Quel est l'argument d'Harpagon ?–11. Comment se termine l'acte (sc. VIII et IX)?–12. De quoi est-il question au commencement de l'acte II (sc. 1)?–13. Quel est le prêteur qui doit donner de l'argent à Cléante, et que s'ensuit-il (sc. II) ?–14. Quel est le sujet de l'entretien entre Frosine et Harpagon (sc. VI)? -15. Quel éloge fait-elle de Mariane ? — 16. Réussit-elle à obtenir de l'argent d’Harpagon ? — 17. Quelles recommandations Harpagon fait-il à chacun de ses domestiques (acte III, sc. I, II et III)? - 18. Quelles sont les fonctions de Maître Jacques (sc. V)? — 19. Sur quel sujet roule d'abord la discussion entre le cuisinier et son maître ? — 20. De quelle manière Valère intervient-il ? — 21. Quelle discussion s'élève au sujet des chevaux d'Harpagon ? — 22. Quelle peinture le cocher fait-il du caractère d'Harpagon ?23. Quelle est sa récompense ?— 23. Quel est le sujet de la sc. VI? - 24. Qui Mariane aime-t-elle (sc. VIJI)? -- 24. De quelle manière ridicule Harpagon reçoit-il Mariane (sc. IX)? — 25. Sentiments de Mariane (sc. X)? - 26. Quelle surprise renferme la sc. XI? — 27. Quel cadeau forcé Harpagon fait-il à Mariane et comment (sc. XII)? — 28. Que complotent Cléante, Frosine, Mariane et Elise (acte I, sc. I)? — 29, Quel piège Harpagon tend-il à son fils ? et que découvre-t-il (sc. III) ? - 30, Quel coup fait La Flêche (sc. VI)? — 31. Quels sentiments Harpagon exprime-t-il successivement dans son monologue (sc. VII)? - 32. Quel personnage nouveau paraît au début de l'acte V? et pourquoi? — 33. Résumez l'interrogatoire de Maître Jacques (sc. II)? — 34. Dans la sc. III, qui n'est qu'un long quiproquo, de qui parle Valère, et à quoi pense Harpagon ?—35. Quelles sont les intentions d'Harpagon malgré les prières d'Elise ? — 36. Comment se débrouille définitivement la pièce? -- 37. Citez un dernier trait de l'avarice d'Harpagon? — 38. Donnez une idée générale de la pièce ? — 39. Donnez votre impression ou opinion de chacun des personnages ? — 40. Quelle est la morale de cette comédie ? (Voir les quelques lignes en tête de la pièce.)

« PreviousContinue »