Page images
PDF
EPUB

quiconque demande, reçoit ; et qui cherche, trouve; et on ouvrira la porte à celui qui frappera.-ST. Luc, chap. xi.

Que chacun respecte avec crainte son père et sa mère.

Lève-toi devant ceux qui ont les cheveux blancs, et honore la personne du vieillard.

Combien est infâme celui qui abandonne son père; et combien est maudit de Dieu celui qui aigrit l'esprit de sa mère.

Celui qui ôte à un homme le pain qu'il a gagné par son travail, est comme celui qui assassine son prochain.

Lorsque tu verras le bæuf ou la brebis de ton frère égarés, tu ne passeras point ton chemin, mais tu les ramèneras à ton frère.

Une mauvaise parole gâte le cæur.

L'ami fidèle est une forte protection, celui qui l'a trouvé, a trouvé un trésor.

Le mensonge est dans un homme une tache honteuse, ce vice se trouve sans cesse dans la bouche des gens déréglés.

Ne dis point à ton ami : va et reviens demain, je te donnerai ce que tu me demandes, lorsque tu peux lui donner sur-le-champ.

Celui qui est véritablement sage reçoit avec joie les avis qu'on lui donne; l'insensé, au contraire, s'offense de ce qu'on lui dit.

Paresseux, allez à la fourmi, et considérez ce qu'elle fait, et apprenez d'elle à être sage: car quoiqu'elle n'ait ni chef, ni maître, ni conducteur, elle ne laisse

pas

de faire sa provision pendant l'été, et amasse pendant la saison de quoi se nourrir.

Celui qui méprise le pauvre fait injure à celui qui l'a créé: et celui qui se réjouit de la ruine d'autrui, ne sera pas impuni.

Le malheur ne sortira pas de la maison de celui qui rend le mal pour le bien.

.

PENSÉES ET MAXIMES DES SEPT SAGES DE LA GRÈCE.

Thalès. Thalès naquit en Phénicie 639 avant J.C., et fut le fondateur d'une secte de philosophes appelée · Secte Ionique.'

La félicité du corps consiste dans la santé, et celle de l'esprit dans la science.

Ce qu'il y a de plus ancien, c'est Dieu, parce qu'il est incréé; de plus beau, le monde, parce qu'il est l'ouvrage de Dieu ; de plus grand, l'espace ; de plus prompt, l'esprit; de plus fort, la nécessité ; de plus sage, le temps ; de plus constant, l'espérance; de meilleur, la vertu, sans laquelle il n'y a rien de bon.

Solon. Solon naquit à Athènes vers l'an 639 avant J.C. Il fut Archonte et législateur. Il a bien mérité de l'humanité en abrogeant les lois sanglantes de Dracon. Tant que

tu vivras cherche à t'instruire. Voudrais-je donner ma vertu pour les trésors du méchant ? Non, sans doute: Je puis conserver mon cour dans toute sa pureté ; les richesses changent tous les jours de maître.

Pittacus. Pittacus naquit à Mitylène, ville de l'île de l'Esbos, vers l'an 649 avant J.C. ll chassa de sa patrie le tyran Méléagre et défit les Athéniens ; il reçut ensuite la souveraineté, mais se démit bientôt du pouvoir, et se retira à la campagne.

Attends de tes enfants dans ta vieillesse ce que toimême auras fait pour ton père.

Ne parle jamais mal de personne, pas même de tes

ennemis.

Ne reproche à personne sa mauvaise fortune, de crainte

છે que tu ne te trouves un jour dans le même cas.

Bias. Bias naquit vers l'an 605 avant J.C. à Priène, et se fit remarquer par sa bienfaisance.

Le plus malheureux des hommes est celui qui ne sait pas supporter le malheur. La bonne conscience est seule au-dessus de la crainte.

Ne soyez pas importun; il vaut mieux qu'on vous oblige à recevoir, que d'obliger les autres à vous donner.

Périandre. Périandre, tyran de Corinthe, naquit vers l'an 600 avant J.C. Il fut mis au nombre des sages de la Grèce; mais les crimes commis par ce monstre de l'humanité nous portent à croire que les belles et humaines maximes qu'on lui attribue, ont été dites par un autre homme.

Les plaisirs sont passagers, mais la vertu est immortelle.

Ne regarde point si ton ami est dans la prospérité ou dans la disgrâce; il faut toujours avoir pour lui les mêmes égards dans l'une et dans l'autre.

Chilon. Chilon naquit à Sparte, vers l'an 556 avant J.C. Il fut revêtu par les concitoyens de la dignité d'Ephore. Ce fut lui qui fit graver en lettres d'or cette maxime dans le temple de Delphes : Connais-toi toi-même, et ne désire rien de trop avantageux.

Visite plutôt tes amis lorsqu'ils sont dans la disgrâce que dans la faveur.

Cléobule. Cléobule naquit vers l'an 630 avant J.C. Il était conséquemment le contemporain de Solon dont il était l'ami.

Parle peu et écoute beaucoup.
Ne dis jamais de mal de personne.
Ne te moque point des malheureux.

CHOIX DE PENSÉES ET MAXIMES DES PHILOSOPHES

ANCIENS.

Humani Joves.Plautus. Les belles pensées et maximes qui suivent sont extraites des écrits des philosophes de l'antiquité, parmi lesquels les plus remarquables sont :-Aristote, le prince des philosophes, appelé par Platon l'homme de la raison. Il était disciple de ce dernier, qui lui-même avait été l'élève du divin Socrate; Anacharsis, philosophe scythe ; l'athénien Isocrate; Pythagore, à qui on attribue la doctrine de la métempsycose; Ménandre, qui fut honoré à Athènes du

.

titre de prince de la nouvelle comédie; Diogène, le cynique; puis Marcus Tullius Cicéron, le prince des orateurs ; Plutarque, l'historien par excellence; et Sénèque, le professeur infortuné d'un monstre inhumain.

La science est un ornement dans la prospérité et un refuge dans l'adversité.

La science est à l'égard de l'âme, ce que la lumière est à l'égard des yeux, si les racines en sont amères, les fruits en récompense, en sont très-doux.

Il vaut beaucoup mieux n'avoir qu'un ami, pourvu qu'il soit véritable, que d'en avoir une quantité qui soient toujours prêts à suivre la fortune.

Comporte-toi envers tes parents comme tu voudrais que tes enfants se conduisissent un jour envers toi-même. Souviens-toi

que

l'homme est mortel. L'espérance est la fortune des infortunés.

La franchise et la loyauté sont les premières vertus de l'homme de bien.

Le meilleur héritage qu'un père puisse laisser à ses enfants, c'est l'exemple de ses vertus et de ses belles actions.

C'est ôter le soleil du monde que d'ôter à l'homme l'amitié, le meilleur et le plus agréable présent des dieux.

Il faut surtout écarter les jeunes gens des mauvaises compagnies : car c'est avec elles qu'ils se forment au vice.

La chasteté est le plus bel ornement des femmes : c'est la seule beauté qui résiste aux injures du temps.

Perdez force bienfaits pour en bien placer un seul.

CHOIX DE PROVERBES ET SENTENCES DES

ORIENTAUX. Ne juge pas l'homme pas ses habits : le serpent qui a la robe la plus brillante est le plus dangereux.

Le bon choix d'un ami montre l'esprit de celui qui l'a choisi.

La destruction est une des filles de l'ignorance.
La colère est un hôte dangereux pour celui qui le loge.

6

PROVERBES ET SENTENCES.

Le temps est le creuset de l'amitié.
La vie est un sommeil dont la mort est le réveil.

L'adversité est le creuset où s'épurent les grands caractères ; les petits s'y évaporent.

La manière de donner augmente le prix du bienfait.

Ne donne pas de lait aigre à celui qui te demande l'aumône.

Rire sans sujet est une preuve de peu de sens et de mauvaise éducation.

La résolution double la force.

La science est ur trésor qui ne se perd jamais, et qui brave les injures du temps et de la fortune.

Le bonheur est le fruit du travail.
Le riche qui ne sait pas donner est un arbre sans fruit.

Pères et mères ménagez les larmes de vos enfants dans leur jeunesse ; n'en tarissez pas la source, si vous voulez qu'un jour ils en répandent sur votre tombe.

Promets peu mais exécute ce que tu as promis. La paresse est mère de la pauvreté: c'est une marâtre dénaturée qui laisse mourir de faim ses enfants les plus chéris. Ce ne sont pas les grands qui résistent le mieux

de la fortune: l'orage renverse plutôt le chêne que le roseau.

Ne dis je veux, qu'après avoir calculé si tu peux.
Fais du bien si tu veux qu'on t'en fasse.
Cherche avec persévérance et tu trouveras.
La paresse a pour compagnons l'ennui et la pauvreté.
L'espérance est le fruit en bouton.

Mortel, rappelle-toi souvent d'où tu viens, où tu es, et où tu vas.

Le bien et le mal ne peuvent pas plus s'associer que l'eau et le feu.

Le mal poursuit celui qui l'a fait.

L'orgueil et l'impudence sont les deux compagnons de l'ignorance.

Bun voisinage rend la vie agréable.

aux coups

« PreviousContinue »