La monnaie

Front Cover
Meline, Cans, 1851 - Economics - 488 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 82 - ... locataire d'une habitation évaluée sur les mêmes rôles à un revenu égal à la valeur de cent journées de travail; Et dans les campagnes, celle d'être propriétaire...
Page 423 - En général, l'abondance de l'argent est telle dans la chaîne des Andes, qu'en réfléchissant sur le nombre des gîtes de minerais qui sont restés intacts, ou qui n'ont été que superficiellement exploités, on serait tenté de croire que les Européens ont à peine commencé à jouir de cet inépuisable fonds de richesses que renferme le Nouveau - Monde.
Page 138 - Une monnaie à deux métaux soulève une objection sérieuse. Ce n'est plus une monnaie homogène. Mirabeau critiquait l'emploi simultané de deux métaux, en disant : « La monnaie est une mesure, et une mesure doit avoir les mêmes rapports dans toutes ses parties. Or il est impossible de trouver (constamment), dans le cuivre et dans l'or, les mêmes rapports que dans l'argent. » Cependant, quand Mirabeau en vient à tracer un système monétaire, est-ce qu'il supprime la monnaie d'or? Non, l'expérience...
Page 134 - ... l'argent qui, seul, sert d'étalon. En Angleterre, c'est l'inverse. Michel Chevalier ne repousse pas l'opinion de Lord Liverpool, inverse de celle de Senior, quant à la plus grande fixité de l'or, pour de longues périodes du moins. A cela, dit-il, il ya une raison tirée de ce que les procédés d'extraction de l'or, beaucoup plus simples que l'exploitation et le traitement des mines d'argent, ne se prêtent pas à autant de perfectionnements. C'est donc un motif pour que, à l'égard de l'or,...
Page 3 - A l'abri, amant que possible, des variations de valeur, et notamment de ces changements brusques qui résultent, pour les productions de l'agriculture , des inégalités qu'éprouve la récolte d'une année à l'autre, et, pour celles qui sortent des manufactures, des révolutions que subissent sans cesse les moyens de fabrication. 7...
Page 304 - Les marchandises d'un négociant ne lui donneront pas de revenu ou de profit avant qu'il les ait converties en argent et cet argent ne lui en donnera pas davantage avant qu'il l'ait de nouveau échangé contre des marchandises. Ce capital sort continuellement de ses mains sous une forme pour y rentrer sous une autre, et ce n'est qu'au moyen de cette circulation ou de ces échanges successifs qu'il peut lui rendre quelque profit.
Page 279 - ... après mille ans à 60 millions ; ainsi une masse de monnaie qui aurait été de 5 milliards sous Constantin, et que le produit des mines eût absolument cessé d'entretenir, n'aurait plus été que de 500 millions sous le règne de Philippe le Bel.
Page 68 - C'est là une quantité certaine et constante , déterminée par » des lois naturelles , comme le cours des astres et la marche «des saisons Dans ce sens, le travail est la mesure de la » valeur. Si nous savons quelle quantité de travail une chose a » pu payer ou commander à une époque donnée et à une autre » époque , nous savons quelle est la valeur relative de cet objet » aux deux époques différentes.
Page 258 - Le rayon, en effet, n'en serait que de quatorze mètres. Quant à l'or, c'est un volume singulièrement exigu. On est presque confondu de trouver que cet or du Nouveau-Monde, sur l'abondance duquel on a fait tant de fables, dont on a dit par exemple, que la seule rançon de l'inca Atahualpa avait comblé un temple (2), ne remplirait pas à moitié le salon d'un appartement bourgeois à Paris (3).
Page 329 - Ce n'était pas en vain qu'à la fin du quinzième siècle, et pendant la première moitié du seizième, l'érudition avait exhumé les trésors de l'antiquité, et que les expéditions guerrières contre l'Italie avaient fait connaître à la France une littérature illustrée par Dante, Pétrarque et Boccace. Le contre-coup de ces études devait se faire sentir un jour; il était impossible que l'érudition...

Bibliographic information