Revue internationale de l'enseignement, Volume 73

Front Cover
Edmond Dreyfus-Brisac (i. e. Paul Edmond), François Joseph Picavet, Jules Coulet
Société de l'enseignement supérieure, 1919 - Education

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 27 - Sorbonne, dès son entrée à l'École, et il prie le Ministre d'écrire à Darboux dans ce sens, ajoutant comme conclusion : « Ce que j'ai appris de M. Darboux me porte à penser qu'il n'est pas moins distingué par les qualités du cœur que par celles de l'intelligence.
Page 399 - Maintenant, ô Seigneur, tu peux laisser aller ton serviteur en paix», puisque nos yeux ont vu les grands événements qui ont assuré dans le monde le triomphe du Droit et de la Justice, puisque notre Alsace a fait retour à notre France.
Page 92 - Il n'est pas vrai que nos soldats aient porté atteinte à la vie ou aux biens d'un seul citoyen belge sans y avoir été forcés par la dure nécessité d'une défense légitime.
Page 29 - Normale supérieure. Pasteur avait fondé ce Recueil deux ans auparavant, pensant qu'il serait utile et glorieux pour l'établissement dont il avait la direction scientifique, de créer une publication périodique, dans laquelle seraient réunies les meilleures productions de ses anciens élèves et de ses maîtres.
Page 97 - Darboux at-il écrit très justement dans une belle étude sur le développement des méthodes géométriques : « Monge, le rénovateur de la géométrie moderne, nous a montré dès le début, ses successeurs l'ont peut-être oublié, que l'alliance de la géométrie et de l'analyse est utile et féconde, que cette alliance est peut-être une condition de succès pour l'une et pour l'autre.
Page 265 - J'avoue que le premier intérêt que je pris à la cause n'était , si je puis m'exprimer ainsi , qu'instinctif et involontaire. J'étais loin encore de prévoir tous les liens qui devaient m'attacher à leur prospérité et à leur gloire; mais j'ai vu les Américains exécuter de si grandes choses et déployer de si grandes vertus , que cet attachement durera autant que ma vie.
Page 50 - ... surprises de ne pas nous retrouver, nous entendre. Elles ne comprennent rien à cette éclipse de la nation-soleil. Elles envoient leurs guides en reconnaissance s'enquérir de ce qui est arrivé à la grande nation et si cette absence de la France durera encore bien longtemps. Rien de plus touchant, de plus encourageant que ces sympathiques missions. Elles nous doivent indiquer la route à suivre. Sans doute il faudra aller lentement, sagement, ne rien livrer au hasard, mais il faut savoir résolument...
Page 238 - Goblot, c'est construire. On ne démontre que des jugements hypothétiques ; car seuls ils expriment la nécessité d'une relation. Pour démontrer qu'une hypothèse entraîne une conséquence, on construit la conséquence avec l'hypothèse.
Page 30 - Le nouve.au professeur sut prendre de suite une grande autorité. Son enseignement avait, au témoignage de ceux qui l'ont entendu, une forme très personnelle; dans sa classe, le souci de l'examen prochain ne hantait pas sans cesse les élèves, ce qui n'empêchait pas ceux-ci de remporter de brillants succès dans nos grandes écoles. En ce tempslà d'ailleurs, les programmes étaient moins chargés, et l'on se fiait davantage à l'intuition dans l'exposition des principes, sans se soucier, comme...
Page 24 - Hermite, dont les admirables travaux ont ouvert des voies nouvelles dans l'algèbre et la théorie des nombres; Henri Poincaré, si prématurément enlevé," qui cultivait avec un incomparable éclat toutes les parties des sciences physico-mathématiques; et enfin Gaston Darboux, disparu il ya quelques mois, laissant après lui une œuvre considérable. En prenant pour la première fois la parole dans cette enceinte, je considère comme un devoir de retracer la carrière du savant illustre, qui était...

Bibliographic information