Œuvres complètes de Voltaire, Volume 13

Front Cover
G. Hasselbrink, 1830
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 130 - ... cassé les arrêts des hommes, m'a remis en mon droit, et crois que ce sera aux dépens de mes ennemis; tant mieux pour vous ! ceux qui se fient en Dieu et le servent ne sont jamais confus ; voilà à quoi vous devriez songer.
Page 80 - Bayle, souvent aussi répréhensibje, et aussi petit quand il traite des points d'histoire; et des affaires du monde, qu'il est judicieux et profond quand il manie la dialectique, commence son article de Henri IV par dire que , si on l'eût fait eunuque, il eût pu effacer la gloire des Alexandre et des César.
Page 471 - Puisque la nature a mis dans le cœur des hommes l'intérêt, l'orgueil, et toutes les passions, il n'est pas étonnant que nous ayons vu, dans une période d'environ dix siècles, une suite presque continue de crimes et de désastres. Si nous remontons aux temps précédents, ils ne sont pas meilleurs.
Page 103 - Royale; il restaure tous les ponts. Le faubourg Saint-Germain ne tenait point à la ville; il n'était point pavé : le roi se charge de tout. Il fait construire ce beau pont où les peuples regardent aujourd'hui sa statue avec tendresse. Saint-Germain, Monceaux, Fontainebleau, et surtout le Louvre, sont augmentés, et presque entièrement bâtis.
Page 334 - Rome, et laisser le trésor pontifical très-riche; licencier d'abord les soldats, les gardes même de ses prédécesseurs , et dissiper les bandits par la seule force des lois, sans avoir de troupes; se faire craindre de tout le monde par sa place et par son caractère : c'est là ce qui mit son nom parmi les noms illustres, du vivant même de Henri et d'Elisabeth.
Page 123 - ... qu'il perdit la parole , et soudain après il rendit l'âme assis. Les marques du poison sortirent soudain ; il n'est pas croyable létonnement que cela a porté en ce pays-là. Je pars dès l'aube du jour pour y aller pourvoir en diligence. Je me vois...
Page 121 - Mayenne a fait un acte de quoi il ne sera guère loué ; il a tué Sacremore ( lui demandant récompense de ses services ) à coups de poignard : l'on me mande que ne le voulant contenter, il craignit qu'étant mal content, il ne découvrît ses secrets, qu'il savait tous, même l'entreprise contre la personne du roi, de quoi il était chef de l'exécution'.
Page 129 - Je vous plains, s'il fait tel temps où vous êtes qu'ici, car il ya dix jours qu'il ne dégèle point. Je n'attends que l'heure d'ouïr dire que l'on aura envoyé étrangler la reine ' de Navarre* ; cela, avec la mort de sa mère, me ferait bien chanter le cantique de Siméon.
Page 11 - ... dont on aurait pu différer la mort pour les examiner avec elle. Enfin, quand on aurait procédé avec les formalités que l'équité exige pour le moindre des hommes, quand on aurait prouvé que Marie cherchait partout des secours et des vengeurs, on ne pouvait la déclarer criminelle. Elisabeth n'avait d'autre juridiction sur elle que celle du puissant sur le faible et sur le malheureux.
Page 467 - Au milieu de ces saccagements et de ces destructions que nous observons dans l'espace de neuf cents années, nous voyons un amour de l'ordre qui anime en secret le genre humain, et qui a prévenu sa ruine totale.

Bibliographic information