Jordano Bruno, Volume 2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 26 - C'est par cette raison que ceux qui écrivent comme ils parlent, quoiqu'ils parlent très-bien, écrivent mal : que ceux qui s'abandonnent au premier feu de leur imagination prennent un ton qu'ils ne peuvent soutenir; que ceux qui craignent de perdre des pensées isolées, fugitives, et qui écrivent en...
Page 24 - Enfin, il faut prendre les pays comme ils sont : quand je suis en France, je fais amitié avec tout le monde; en Angleterre, je n'en fais à personne; en Italie, je fais des compliments à tout le monde; en Allemagne, je bois avec tout le monde.
Page 244 - Être sans attributs, force sans providence, Exerçant au hasard une aveugle puissance ; Vrai Saturne, enfantant, dévorant tour à tour; Faisant le mal sans haine et le bien sans amour; N'ayant pour tout dessein qu'un...
Page 157 - Le second, de diviser chacune des difficultés que j'examinerais en autant de parcelles qu'il se pourrait et qu'il serait requis pour les mieux résoudre. Le troisième, de conduire par ordre mes pensées, en commençant par les objets les plus simples et les plus, aisés à connaître, pour monter peu à peu comme par degrés jusques à la connaissance des plus composés, et supposant même de l'ordre entre ceux qui ne se précèdent point naturellement les uns les autres.
Page 229 - OR, la foi est une vive représentation des choses qu'on espère, et une démonstration de celles qu'on ne voit point.
Page 95 - Ils espéraient une réponse qui donnât un prétexte pour le livrer à Pilate. Celle de Jésus fut admirable. Il se fit montrer l'effigie de la monnaie : « Rendez, dit-il, à César ce qui est à César, à Dieu ce qui est à Dieu l.
Page 116 - XVIe siècle Giordano Bruno, que n'ignorait pas Gassendi : « L'Univers est un spectacle admirable, une image de l'excellence de celui qui ne peut être ni compris, ni conçu. Il manifeste la grandeur de Dieu et de son gouvernement, il affermit et console l'esprit humain.
Page 129 - L'homme se trouve placé sur les limites du temps et de l'éternité, entre un modèle accompli et des copies imparfaites, entre la raison et les sens ; il participe de ce double état, de l'une et l'autre extrémité ; il se tient debout en quelque sorte, à l'horizon de la nature.
Page 79 - Vayer, n'est à la bien prendre qu'une fable, notre connaissance qu'une ânerie; nos certitudes que des contes; bref, tout ce monde qu'une farce et perpétuelle comédie.
Page 265 - LETTRES PHILOSOPHIQUES SUR LES VICISSITUDES DE LA PHILOSOPHIE, relativement à l'origine et au fondement des connaissances humaines depuis Uescarles jusqu'à liant, par le baron PASCAL GALLUPPI, professeur de philosophie à l'Université royale de Naples; traduites de l'italien sur la 2« édition par !.. PEISSE, avec une introduction du traducteur, 1 vol.

Bibliographic information