Déformation des corps solides: Limite d'elasticité et resistance a la rupture, Volumes 1-2

Front Cover
Gauthier-Villars, 1882 - Elasticity
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents


Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 16 - Il faut admettre comme un axiome expérimental que chez les êtres vivants aussi bien que dans les corps bruts les conditions d'existence de tout phénomène sont déterminées d'une manière absolue.
Page 16 - La géométrie ne doit être pour le physicien qu'un puissant auxiliaire: quand elle a poussé les principes à leurs dernières conséquences, il lui est impossible de faire davantage, et l'incertitude du point de départ ne peut que s'accroître par l'aveugle logique de l'analyse, si l'expérience ne vient à chaque pas servir de boussole et de règle9.
Page xlv - Nature n'est pas obligée de se soumettre ; et concluons que la seule vraie manière de philosopher en physique consiste ou dans l'application de l'analyse mathématique aux expériences, ou dans l'observation seule, éclairée par l'esprit de méthode, aidée quelquefois par des conjectures lorsqu'elles peuvent fournir des vues, mais sévèrement dégagée de toute hypothèse arbitraire.
Page 116 - ... sur les sections droites. fgf. — Surface à peu près plane, normale à l'axe, située dans le plan de gorge ; d'aspect gris, terne, spongieux. La légende indique suffisamment les particularités des différentes parties de la cassure qui se composent de surfaces tronconiques et de surfaces hélicoïdales. Comme les forces principales développées en a et en g n'ont pas tout à...
Page 17 - ... suffisamment voisins, se rapprochent ou s'éloignent l'un de l'autre, il en résulte, entre ces deux molécules, une action ou force, répulsive dans le preTrailé d'hydraulique.
Page 121 - ... 48), la charge de rupture est plus élevée que dans le cas précédent et la cassure, normale à l'axe dans son ensemble, est formée de grains brillants, plus ou moins fins, d'autant plus fins que la matière est plus raide et la partie cylindrique de l'éprouvette est plus courte. Lorsque la rupture se produit sans formation de fuseau, la cassure est généralement à grains brillants, quelles que soient d'ailleurs la douceur de la matière elles dimensions de l'éprouvette. Nous savons qu'avec...
Page xliv - Il faut le reconnaître : élevés a l'école de Laplace, ni Poisson, ni Cauchy, ne devaient penser qu'il fût possible d'établir une théorie de Physique mathématique, sans présupposer aucune loi. Mais, doués d'une puissance et d'une fécondité qui n'appartiennent qu'aux génies, en...
Page 265 - Un prisme forgé transversalement résisterait très mal à des pressions longitudinales qui produiraient le même effet qu'un contre-forgeage. Pour rechercher les propriétés générales des pièces de forge, il ne suffit donc pas de marteler à coups redoublés un lopin d'acier et de confectionner ainsi une barrette se prêtant à l'essai direct et immédiat de traction longitudinale; il faut opérer sur un lingot assez gros pour qu'on puisse extraire de la pièce finie de forge des éprouvettes...
Page 121 - ... dimensions de l'éprouvette. Nous savons qu'avec les matières raides le fuseau ne se forme jamais, la cassure est donc toujours à grains. Dans ces conditions, les déformations sont très faibles, et il n'ya en chaque point qu'une seule force principale développée; il ya simple traction, et la cassure, dans notre opinion, doit être une surface d'égale pente inclinée à ( 45 •+- ^ J sur l'axe ; la rupture se produisant lorsque FinFig.
Page 115 - Q et décroît de Q à la gorge R ; b pression nulle en dehors des cercles d'inflexions Q, croît de l'inflexion Q au plan de symétrie R; c = o. Les cassures produites par traction longitudinale des matières douces sont très compliquées ; nous avons représenté dans son ensemble (flg. 42) celle que nous choisisFig.

Bibliographic information