From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 506 - II faut, disoit-il souvent, ne faire la guerre qu'à cinq choses : aux maladies du corps , à l'ignorance de l'esprit , aux passions du cœur, aux séditions des villes , et à la discorde des familles.
Page 1 - Mais l'histoire est un maître impartial, dont nous ne pouvons réfuter les raisonnements appuyés sur des faits. Il nous montre le passé pour nous annoncer l'avenir ; c'est le miroir de la vérité. Les peuples les plus fameux, les hommes les plus célèbres, sont jugés à nos yeux par le temps qui détruit toute illusion, par la justice qu'aucun intérêt vivant ne peut corrompre. Devant le tribunal de l'histoire, les conquérants descendent de leurs chars de triomphe, les tyrans n'effraient...
Page 222 - Puis tout à coup il versa un torrent de larmes en pensant que de tant de milliers d'hommes il n'en resterait pas un dans cent ans. Artabaze lui dit alors : «Puisque « la vie des hommes est si courte, les rois devraient la rendre « heureuse , au lieu de l'abréger par tant de guerres injustes
Page 528 - Théano, plus digne que les autres du sacerdoce, s'y refusa, disant « qu'elle était prêtresse des « dieux pour faire des prières et non des imprécations , pour « bénir les hommes et non pour les maudire. » Alcibiade s'était réfugié dans Argos.
Page 492 - Il ne parla jamais en public sans avoir prié les dieux de ne pas permettre qu'il lui échappât. aucune expression qui ne fut propre à son sujet ou qui pût choquer le peuple.
Page 13 - L'Egypte était coupée de canaux qui distribuaient partout ses eaux bienfaisantes. Ainsi ce fleuve, répandant la fécondité, unissant les villes entre elles, et la mer Méditerranée avec la mer Rouge , servait d'engrais à l'agriculture, de lien au commerce, de barrière au royaume , et était tout ensemble , comme le dit Rollin , le nourricier et le défenseur de l'Egypte. Le Nil a ses sources en Abyssinie ; il coule paisiblement dans les vastes solitudes de l'Ethiopie ; mais, en entrant en...
Page 273 - Alexandre que je meurs plein de re» connaissance pour l'humanité qu'il a témoignée » à ma famille. Sa générosité lui a conservé l'hon» neur, la vie et même son rang. Je ne lui de» mande pas de me venger de mes assassins; » en les punissant, il servira la cause commune » des rois. Je prie les dieux de rendre ses armes » victorieuses, et de le faire monarque de l'uni-.
Page 120 - un, » répondit le philosophe ; « c'était un citoyen d'Athènes, « nommé Tellus, honnête homme qui a passé toute sa vie dans « une douce aisance, et qui a toujours vu sa patrie florissante. « Cet heureux mortel a laissé des enfants généralement esti« més; il a vu les enfants de ses enfants, et il est mort glorieuse« ment en combattant pour son pays.
Page 223 - Xerxès arriva aux Thermopyles, ses troupes présentaient un nombre de deux millions six cent quarante et un mille six cent dix hommes, sans compter les esclaves, les eunuques, les vivandiers et les femmes ; de sorte que , suivant le calcul d'Hérodote, de Plutarque et d'Isocrate, le nombre des personnes qui suivirent Xerxès était de cinq millions deux cent quatre-vingt-trois mille deux cent vingt. Diodore et Pline diminuent considérablement ce calcul.
Page 30 - rois et le seigneur des seigneurs, a conquis ce pays par ses » armes. » Son empire s'étendait depuis le Gange jusqu'au Danube.

Bibliographic information