Essai sur la science de la guerre, ou recueil des observations de différens auteurs, sur les moyens de la perfectionner, Volume 1

Front Cover
P. Gosse & J. Neaulne., 1751
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 186 - ... la mer. On parle beaucoup de la fortune de Céfar: mais cet 'homme extraordinaire avoit tant de grandes qualités fans pas un défaut , quoiqu'il eût bien de...
Page 186 - On parle beaucoup de la fortune de Céfar: mais cet homme extraordinaire avoit tant de grandes qualités fans pas un défaut, quoiqu'il eût bien des vices, qu'il eût été bien difficile que, quelque armée qu'il eût commandée, il n'eût été vainqueur ; & qu'en quelque République qu'il fut né , il ne l'eût gouvernée.
Page 191 - Capitaines qui l'avoient iuivi depuis quarante ans , il les pria de ne point oublier ce qu'il leur avoit dit mille fois , qu'en quelque pays quils fifftnt lu guerre , Us gens féglift , les femmes , les enfans , & le pauvre peuple , n'étaient point leurs ennemis.
Page 191 - Juillet, en cas qu'il ne fut pas fecouru : quand on le fomma de rendre la Place le lendemain , qui fut le jour de la mort de du Guefclin , le Gouverneur dit qu'il lui tiendroit parole , même après...
Page 159 - Général de l'armée ennemie, înftruit de leur coutume pour avoir long-temps féjourné parmi eux. Ce Général, fur le point d'en venir aux mains , s'avifa de pla-cer aux premiers rangs un corps de joueurs de flûte, dont les airs mirent les chevaux Gardiens en humeur de commencer leur danfe ordinaire.
Page 165 - Tout le monde fe prit à rire , & cette plaifanterie fit plus que n'auroit fait la harangue la plus pathétique , elle redonna le courage & la confiance aux Carthaginois qui fe perfuaderent que leur Général...
Page 120 - ... la gloire de l'état , doit être occupé tout entier, non-seulement du salut de toute l'armée, mais encore de chaque combattant; parce que les malheurs qui peuvent arriver aux particuliers, se comptent parmi les pertes publiques, et lui sont imputés comme des fautes personnelles. S'il a donc une armée composée de troupes nouvelles, ou qui n'aient pas fait la guerre depuis long-temps, qu'il s'instruise à fond des forces, de la manière de servir, et de l'esprit particulier de chaque...
Page 159 - ... fait que l'on est toujours nouveau contre la ruse et le stratagème ; et lorsqu'on ne les ignore point, on apprend à les rendre inutiles ou à les mettre en usage dans l'occasion. Ce qu'il ya de bien surprenant, c'est qu'ils ont toujours leur effet, et que l'on donne encore tout au travers, quoiqu'il y en ait toujours un très grand nombre qui ont été pratiqués mille fois. La matière est abondante à l'égard des armées engagées dans de mauvais pas.
Page 312 - B , & le poids , qui eft à l'extrémité du talon , fait que le côté du fer eft toujours plus long que vers le talon; ils portent leur coup dç pins loin.
Page 312 - ... la lame d'un grand pied de long trèsaiguë & tranchante , de deux pouces ou environ dans fa plus grande largeur , avec une petite banderolle fous le fer. Ils fe fervent de cette arme avec ene adreflè furprenante.

Bibliographic information