Histoire des Français depuis le temps des Gaulois jusqu'en 1830, Volume 1

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 43 - Nous ne sommes que d'hier, et nous remplissons tout, vos cités, vos îles, vos forteresses, vos colonies, vos tribus, vos décuries , vos conseils , le palais , le sénat , le Forum; nous ne vous laissons que vos temples.
Page 158 - A Charles- Auguste, couronné par Dieu, grand et pacifique empereur des Romains, vie et victoire!
Page 43 - Rome, qui n'aperçoit à ses frontières que des solitudes, croit n'avoir rien à craindre; et nonobstant, c'est dans ces camps vides que le ToutPuissant rassemble l'armée des nations. Plus de quatre cents ans sont nécessaires pour réunir cette innombrable armée, bien que les Barbares, pressés comme les flots de la mer, se précipitent au pas de course. Un instinct miraculeux les conduit; s'ils manquent de guides, les bêtes des forêts leur en servent : Ils ont entendu quelque chose d'en haut...
Page 316 - La femme, qui peut tout sur le cœur de l'homme, lui rend toute la perversité qu'elle en reçoit, et les nations croupissent dans ce cercle vicieux dont il est radicalement impossible qu'elles sortent par leurs propres forces. Par une opération toute contraire et tout aussi naturelle, le moyen le plus efficace de perfectionner l'homme, c'est d'ennoblir et d'exalter la femme. C'est ce à quoi le christianisme seul travaille sans relâche avec un succès infaillible, susceptible seulement de plus...
Page 278 - Chàlons, qui passait soixante mille combattants, tant à pied qu'à cheval; la seconde, qui n'était pas moins nombreuse, comprenait ceux de Laon et de Soissons; la troisième, ceux d'Orléans, d'Étampes...
Page 371 - Grandeur leur rendît la liberté ; vous nous apaiserez ainsi ; car nous regardons leur détention comme une injure, et la majesté royale perdrait de sa considération si nous pouvions nous taire dans un cas semblable Que votre prudence impériale.... ne se borne pas à alléguer votre puissance ou votre...
Page 391 - Aix-la-Chapelle; l'archevêque de Trêves, le roi de Bohême, le duc de Saxe, le margrave de Brandebourg, le duc de Bavière , et le comte palatin désignent...
Page 250 - ... le dernier but des efforts et des vœux. Les intelligences ne concevaient alors rien de plus élevé, rien de plus désirable dans la condition humaine ; et l'on se dévouait pour obtenir, à force de peines, ce qui, dans l'Europe actuelle, constitue la vie commune, ce que la simple police des états modernes assure à toutes les classes de sujets, sans qu'il y ait besoin pour cela de chartes ou de constitutions libres.
Page 92 - Je ne suis nullement complice de » ces choses. Je ne puis répandre le sang de mes parents, car cela est » défendu ; mais puisque ces choses sont arrivées, je vous donne un » conseil ; s'il vous est agréable, acceptez-le. Ayez recours à moi, met

Bibliographic information