Elémens de la philosophie de l'esprit humain, Volume 2

Front Cover
J.J. Paschoud, 1808
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 29 - Un jour le laboureur, dans ces mêmes sillons Où dorment les débris de tant de bataillons, Heurtant avec le soc leur antique dépouille, Trouvera, plein d'effroi, des dards rongés de rouille, Verra de vieux tombeaux sous ses pas s'écrouler, Et des soldats romains les ossements rouler.
Page 324 - Nor, creeping through the woods, the gelid race Of berries. Oft in humble station dwells Unboastful worth, above fastidious pomp. Witness, thou best Anana, thou the pride Of vegetable life, beyond whate'er The poets imag'd in the golden age : Quick let me strip thee of thy tufty coat, Spread thy ambrosial stores, and feast with Jove ! From these the prospect varies.
Page 28 - War in each breast, and freedom on each brow ; — How much unlike the sons of Britain now ! Fired at the sound, my genius spreads her wing, And flies where Britain courts the western spring...
Page 361 - To chear the shiv'ring Native's dull abode. And oft, beneath the od'rous shade Of Chili's boundless forests laid, She deigns to hear the savage Youth repeat In loose numbers wildly sweet Their feather-cinctured Chiefs, and dusky Loves. Her track, where'er the Goddess roves, Glory pursue, and generous Shame, Th' unconquerable Mind, and Freedom's holy flame.
Page 383 - Nor to the rivulet's lonely moanings tune Your sad complaint. Go, seek the cheerful haunts Of men, and mingle with the bustling crowd ; Lay schemes for wealth, or power, or fame, the wish Of nobler minds, and push them night and day. Or join the caravan in quest of scenes New to your eyes, and shifting every hour, Beyond the Alps, beyond the Appenines.
Page 4 - Hélas ! je n'ai point vu ce séjour enchanté , Ces beaux lieux où Virgile a tant, de fois chanté ; Mais, j'en jure et Virgile et ses accords sublimes! J'irai; de l'Apennin...
Page 308 - Et quand j'ai un propos de conséquence à tenir, s'il est de longue haleine, je suis réduit à cette vile et misérable nécessité d'apprendre par cœur mot à mot ce que j'ai à dire; autrement je n'aurai ni façon ni assurance, étant en crainte que ma mémoire vint à me faire un mauvais tour.
Page 29 - Scilicet et tempus veniet, quum finibus illis Agricola, incurvo terram molitus aratro, Exesa inveniet scabra rubigine pila, Aut gravibus rastris galeas pulsabit inanes, Grandiaque effossis mirabitur ossa sepulcris.
Page 443 - ... changements qui arrivent aux fibres de la partie principale du cerveau dans laquelle l'âme réside plus particulièrement , parce que ce seul principe supposé, la nature de la mémoire est expliquée. Car de même que les branches d'un arbre,, qui ont demeuré quelque temps ployées d'une certaine façon, conservent quelque facilité pour être ployées de nouveau de la même manière, ainsi les fibres du cerveau, ayant une fois reçu certaines impressions par le cours des esprits animaux et...
Page 443 - Car de même que les branches d'un arbre, qui ont demeuré quelque temps ployées d'une certaine façon conservent quelque facilité pour être ployées de nouveau de la même manière, ainsi les fibres du cerveau, ayant une fois reçu certaines impressions par le cours des esprits animaux et par l'action des objets, gardent assez longtemps quelque facilité pour recevoir ces mêmes dispositions.

Bibliographic information