Notice des poëtes latins: Contenant la vie de chaque poëte, les jugemens sur ses ouvrages, avec un choix des plus beaux morceaux, Volume 4

Front Cover
Chez Fetil, 1773 - Latin poetry

From inside the book

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 382 - Pour lui ta main légère assemble à l'aventure Une flottante chevelure Qu'elle attache négligemment. Hélas ! s'il prévoyait les pleurs qu'il doit répandre ! Crédule, il s'abandonne à l'amour, au bonheur; Dans ce calme perfide , il est loin de s'attendre A l'orage affreux du malheur.
Page 75 - Ne fait qu'anéamir la force des couronnes. ¥ Le droit des Rois confifte à ne rien épargner , La timide équité détruit l'art de régner , Quand on craint d'être injufte on a toujours...
Page 341 - Ils ont aussi leurs soleils , leurs étoiles ; La nuit pour eux n'a point de tristes voiles : Dans des forêts de lauriers toujours verts , Sur des gazons de fleurs toujours couverts , Parmi les jeux , ces ombres fortunées , Coulent en paix leurs saintes destinées.
Page 74 - Quand on veut fou tenir ceux que le fort accable, A force d'être jufte on eft fouvent coupable ; Et la fidélité qu'on garde imprudemment, Après un peu d'éclat, traîne un long châtiment, Trouve un noble revers, dont les coups invincibles, Pour être glorieux, ne font pas moins fenfibles.
Page 86 - César, aidèrent beaucoup sa résolution ; et je ne sais si son naturel farouche n'alla point jusqu'à la fureur quand il déchira ses entrailles. Socrate est mort véritablement en homme sage et avec assez d'indifférence : cependant il cherchait à s'assurer de sa condition en l'autre vie et ne...
Page 75 - Le droit des rois confifte à ne rien épargner; La timide équité détruit l'art de régner. Quand on craint d'être injufte , on a toujours à craindre; Et qui veut tout pouvoir doit ofer tout enfreindre , Fuir comme un déshonneur la vertu qui le perd, Et voler fans fcrupule au crime qui le fert.
Page 157 - Il ne périra , ce fléau des humains , ni par le glaive ni par les flèches ; un anneau empoisonné vengera le sang précieux qu'il fit couler à Cannes. Courage , insensé ! gravis les Alpes escarpées , afin de plaire aux enfans , et d'être un jour le sujet de leurs déclamations 5'.
Page 20 - Céfar joueroit- il dans la plaine de Pharfale , fi Iris venoit lui apporter fon épée , ou fi Vénus defcendoit dans un nuage d'or à fon fecours ? Ceux qui -prennent les commencemens d'un Art pour les principes de l'Art même, font...
Page 314 - ... fardeau. Le moindre vent qui d'aventure Fait rider la face de l'eau, Vous oblige à baifler la tête : Cependant que mon front au Caucafe pareil, Non content d'arrêter les rayons du Soleil, Brave l'effort de la tempête.
Page 158 - ... contraint à un pénible aveu. Voilà ceux qui pâlissent à chaque éclair précurseur du tonnerre, qui tremblent éperdus au moindre murmure des airs ! La foudre n'est pas pour eux le résultat fortuit de la fureur des vents, c'est un feu vengeur lancé sur la terre par le courroux céleste La tempête n'a point frappé leur tête? ils n'en craignent que plus la tempête prochaine : la sérénité du ciel leur semble un affreux délai. Ajoutez qu'aux premières douleurs de côté, au moindre...

Bibliographic information