Correspondance de Roger de Rabutin, comte de Bussy, avec sa famille et ses amis, 1666-1693: 1679-1686

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 203 - Je n'ai reçu , monsieur, que par le dernier ordinaire la lettre que vous m'avez fait l'honneur de m'écrire, car sans cela je vous aurois remercié plus tôt de la bonté que vous avez de prendre quelque part dans ce qui me regarde et mademoiselle de la Basinière ; si j'osois, je vous dirois que vous y êtes en quelque sorte obligé , puisqu'il ne se peut rien ajouter à l'estime qu'elle a pour vous non plus qu'à l'attachement avec lequel je serai toute ma vie votre très-humble et très-obéissant...
Page 548 - C'est un bâtiment qu'il faudrait reprendre par le pied ; il y aurait trop d'affaires à le réparer : et enfin, nous trouvions qu'il n'y avait qu'à prier Dieu pour eux; car nulle puissance humaine n'est capable de les éclairer. C'est le sentiment que j'aurai toujours pour un homme qui condamne le beau feu et les vers de Benserade , dont le roi et toute la cour a fait ses délices , et qui ne connaît pas les charmes des fables de la Fontaine.
Page 547 - ... après les afflictions qu'il veut quelquefois nous faire sentir! La sagesse est grande, ce me semble, de souffrir la tempête avec résignation, et de jouir du calme quand il lui plaît de nous le redonner : c'est suivre l'ordre de la Providence. La vie est trop courte pour s'arrêter si longtemps sur le même sentiment ; il faut prendre le temps comme il vient, et je sens que je suis de cet heureux tempérament; e me ne pregio*, comme disent les Italiens.
Page 470 - J'aime toujours le P. Rapin; c'est un bon et un honnête homme. Il étoit soutenu du P. Bourdaloue, dont l'esprit est charmant, et d'une facilité fort aimable. Il s'en va, par ordre du Roi, prêcher à Montpellier, et dans ces provinces où tant de gens se sont convertis sans savoir pourquoi.
Page 469 - ... affaires, il aime sa liberté, et nous ne laissons pas de l'aimer avec tout cela. Je lui enverrai cette lettre-ci, pour mettre au bas la réponse qu'il vous fera. Il vous mandera sans doute l'heure et le moment de la mort de M. le chancelier...
Page 485 - C'est à moi maintenant à travailler que cette grâce ne tourne point contre moi, en m'en rendant digne. Je vous assure que je ne plaindrai pas mes peines pour y réussir et me mettre en état de n'être point inutile à ceux qui me font l'honneur de...
Page 538 - ... c'est M. de Benserade et M. de La Fontaine. Le premier est un homme de naissance, dont les chansonnettes, les madrigaux et les vers de ballet, d'un tour fin et délicat, et seulement entendu par les honnêtes gens, ont diverti le plus honnête homme et le plus grand roi du monde. Ne dites donc plus, s'il vous plaît, que M.
Page 384 - Comme j'ai marié des filles , madame, je me doute de l'embarras que c'est de marier un garçon , et je vous excuse , en cette considération , de ne m'avoir pas fait plus tôt réponse. Deux cent mille francs ont été de tout temps un bon mariage; mais il est vrai qu'en ce temps-ci la somme est plus considérable qu'elle n'étoit il ya vingt ans. S'il ne s'agissoit que de signer, je...
Page 545 - J'ai eu deux accès de fièvre : il ya six mois que je n'ai été purgée. On me purge une fois, on me purge deux ; le lendemain de la deuxième, je me mets à table : ah ! ah ! j'ai mal au cœur, je ne veux point de potage. Mangez donc un peu de viande. Non, je n'en veux point. Mais vous mangerez...
Page 537 - Je suis contre ceux qui vous ont condamné sans vous entendre, vous qui me paroissiez avoir assez de mérite pour devoir être entendu quand vous leur auriez paru encore plus coupable. Cependant, il me semble aussi que vous avez trop confondu ceux que vous avez regardés comme vos parties. J'en ai trouvé deux entre autres, qui peuvent avoir tort à votre égard, je ne sais ce qu'ils ont fait, mais qui ne paroissent pas mériter le dénigrement que vous en faites. C'est M. de Benserade et M.

Bibliographic information