Phobies sociales au Japon: timidité et angoisse de l'autre

Front Cover
Esf Editeur, 1998 - Angoisse - 222 pages
Le refus en Occident de toute culpabilité a déresponsabilisé l'individu face à sa dignité humaine. La confusion des valeurs qui caractérise nos temps modernes a fait resurgir en amont les vieux démons de l'angoisse (des troubles paniques au cortège des phobies) et en aval des conduites " absurdes " liées à la violence. Le peuple japonais n'échappe pas non plus à ce questionnement de " l'absence du sens ". Mais c'est d'abord dans la relation à son semblable que cette angoisse existentielle s'exprime. L'importance des phobies sociales au Japon révèle que la peur du contact humain a longuement interrogé les Japonais sur les rapports entre l'identité et l'altérité. Le présent ouvrage retrace le versant psychopathologique de cette problématique à partir d'une étude en milieu nippon. On pourra constater la cohérence du syndrome anthropophobique en lui-même mais aussi les nombreux contrastes, sur le plan dynamique, entre les phobies sociales japonaises et leurs homologues occidentales. Les études comparées dans le champ de la pathologie mentale montreront sans doute un jour que, du point de vue transculturel, le " jeu des variations possibles " se fonde d'abord sur l'individu puisqu'il est la seule " unité vivante " à pouvoir rendre compte de tous les niveaux (anthropologique, culturel, familial, personnel, etc) qui le traversent.

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

I
11
III
17
IV
19
V
27
VI
77
VII
79
VIII
94
IX
132
X
141
XI
194
XII
203
Copyright

Other editions - View all

Common terms and phrases

Bibliographic information