Page images
PDF
EPUB

de n'avoir besoin d'aucuns ménagemens.

Je ne parle point des Oracles de plaifanteries qu'ils rendoient quelquefois. Par exemple, à un homme qui venoit demander au Dieu ce qu'il devoir faire pour devenir riche, ils lui répondoient agréablement, Qu'il n'avoit qu'à posséder tout ce qui est entre les Villes de Sicione & de Corintke (1). Aufli badinoit-on quelquefois avec eux. Polémon dormant dans le Temple d'Esculape pour apprendre de lui les moyens de le guérir de la goutte, le Dieu lui apparut, & lui dit, Qu'il s'abstínı de boire froid. Polémon lui répondit : Qrle ferois-tu donc , mon bel ami, si tu avois à guérir un Bauf? Mais ce ne sont-là que des gentillesses de Prétres qui s'égayoient quelquefois , & avec qui on s'égayoit aufli.

Ce qui est plus effentiel, c'est que les Dieux ne manquoient jamais de deve nir amoureux des belles femmes ; il falloit qu'on les envoyât paffer des nuits dans les Temples, parées de la main même de leurs maris, & chargées de présens pour payer le Dieu de les pei

[ocr errors][ocr errors][merged small]
[merged small][ocr errors][ocr errors]

nes. A la vérité on ferinoit bien les
Temples à la vue de tout le monde
mais on ne garantissoit point aux maris
les chemins fouterreins.

Pour moi, j'ai peine à concevoir que
de pareilles choses aient pu être prati-
quées seulement une fois. Cependant
Hérodote nous assure qu'au huitième &
dernier étage de cette superbe Tour du
Temple de Belus à Babylone, étoit un
Lit magnifique où couchoit toutes les
nuits une femme choisie par le Dieu. Il
s'en faisoit autant à Thèbes en Egypte.
Et quand la Prêtresle de l'Oracle de Pa-
tare en Licie devoit prophétiser, il fal-
loit auparavant qu'elle couchât seule
dans le Temple où Apollon venoit
l'inspirer.

Tout cela s'étoit pratiqué dans les
plus épaisses ténèbres du Paganisme,
& dans un temps où les cérémonies
Payennes n'étoient pas sujettes à être
contredites : mais à la vue des Chré-
tiens, le Saturne d'Alexandrie ne lais-
Toit
pas

de faire venir les nuits dans son
Temple telle femme qu'il lui plaisoit de
nommer par la bouche de Tyrannus son
Prêtre. Beaucoup de femmes avoient

[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

396

HISTOIRE DES ORACLES, reçu cet honneur avec grand respect; & on ne se plaignoit point de Saturne, quoiqu'il soit le plus âgé & le moins galant des Dieux. Il s'en trouva une à la fin, qui, ayant couché dans le Temple, fit, réflexion qu'il ne s'y étoit rien passé que de fort humain, & dont Tyrannus n'eût été assez capable. Elle en avertit son mari, qui fit faire le procès à Tyrannus. Le malheureux avoua tout, & Dieu fait quel scandale dans Alexandrie.

Le crime des Prêtres, leur insolence, divers événemens qui avoient fait paroître au jour leurs fourberies, l'obscurité, l'incertitude & la fauffeté de leurs réponses, auroient donc enfin décrédité les Oracles, & en auroient causé la ruine entière, quand même le Paganisme n'auroit

Mais il s'est joint à cela des causes étrangères. D'abord de grandes Sectes de Philosophes Grecs qui se sont moqués des Oracles; ensuite les Romains qui n'en faisoient point d'usage ; enfin les Chrétiens qui les détestoient, & qui les ont abolis avec le Paganisme.

Fin du second.Volume.

Mais pas dû finir.

[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small]

Fe en rocès Voda dans

ence,

Da.

Page 9

eurs Edité Ela (me

12

ENTRETIENS
SUR LA PLURALITÉ DES MONDES,
A Monsieur [***.

PRE MI E R S O I R.
Que la Terre est une Planèce qui tourne fur
elle-même, & autour du Soleil.

S E C O N D SO I R
Que la Lune est une Terre hábitée,

45 TROISI È M E SO I R. Particularités du Monde de la Lune. Que les autres Planèces font habitées aufi. 76

QUATRIÈME SOIR.
Particularités des Mondes de Vénus, de

Mercure , de Mars, de Jupiter & de
Salurne,

106

[ocr errors]

CINQUIÈME SO I R.. Que les Etoiles fixes font autant de sa leils, dont chacun éclaire un Monde, 138

SI XI È M E SO I R. Wouvelles Pensées qui confirment celles des

Entretiens précédens. Dernières découvertes qui ont été faites dans le Ciel. 166

« PreviousContinue »