Le Chrétien évangélique, Volume 28

Front Cover
Bureau du chrétien évangélique., 1885 - Protestants

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 200 - Car je suis assuré que ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les principautés , ni les puissances, ni les choses présentes, ni les futures, ni la violence, — ni tout ce qu'il ya de plus...
Page 112 - Je vous dis, en vérité, que les publicains et les femmes prostituées vous devanceront dans le royaume de Dieu. 32. Car Jean est venu à vous dans la voie de la justice, et vous ne l'avez point cru.
Page 182 - Recevez le SaintEsprit. Les péchés seront remis à ceux à qui vous les remettrez, et ils seront retenus à ceux à qui vous les retiendrez.
Page 484 - Qu'il est beau de voir, par les yeux de la foi, Darius et Cyrus, Alexandre, les Romains, Pompée et Hérode agir, sans le savoir, pour la gloire de l'Évangile *. VII. La religion païenne est sans fondement...
Page 120 - Dieu : on les voit sans grâce pour les supporter ; on les voit même par une infidélité qui éloigne la grâce. Ainsi tout y est amer et insupportable : tout y est noir ; tout y est sans ressource, et l'âme qui a voulu goûter par curiosité le fruit défendu, ne trouve plus que mort et révolte sans consolation au dedans d'elle-même.
Page 202 - Soit Paul, soit Apollos, soit Céphas, soit le monde, soit la vie, soit la mort, soit les choses présentes, soit les choses à venir ; toutes choses sont à vous ; 23 Et vous êtes à Christ, et Christ est à Dieu.
Page 246 - C'est ce Jésus qui pendant les jours de sa chair, ayant offert avec de grands cris et avec larmes, des prières et des supplications à celui qui le pouvait délivrer de la mort, fut exaucé et délivré de ce qu'il craignait.
Page 192 - ... effectivement ressenti ces coups du sort, ces passions, ces joies et ces douleurs dont le spectacle a sur nous tant d'empire, ceux-là, quand je les vois de près et dans l'intimité, m'attirent et me retiennent encore plus puissamment que les plus parfaites œuvres poétiques ou romanesques. La créature vivante, cette œuvre de Dieu, quand elle se montre sous ses traits divins, est plus belle que toutes les créations humaines, et de tous les poètes Dieu est le plus grand » Telle est l'admirable...
Page 192 - Là aussi on trouverait la vie humaine, la vie intime, avec ses scènes les plus varièes et les plus dramatiques, le cœur humain avec ses passions les plus vives comme les plus douces, et de plus un charme souverain, le charme de la réalité.
Page 241 - L'œil est la lumière du corps: Si donc ton œil est sain, tout ton corps sera éclairé ; 23 Mais si ton œil est mauvais, tout ton corps sera ténébreux. Si donc la lumière qui est en toi n'est que ténèbres, combien seront grandes ces ténèbres...

Bibliographic information