Revue contemporaine, Volume 13; Volume 31

Front Cover
Bureaux de la Revue Contemporaine, 1857 - Periodicals
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 458 - ... les moyens de constater les conventions entre patrons et ouvriers en matière de tissage et de bobinage, de manière à éviter le plus possible des discussions journalières et irritantes.
Page 239 - Lacédémone ; et voici par où il débute : « Puisque le discours a naturellement la vertu de rendre « les choses grandes petites , et les petites grandes ; qu'il sait donner « les grâces de la nouveauté aux choses les plus vieilles , et qu'il fait « paraître vieilles celles qui sont nouvellement faites.
Page 180 - Si l'univers vivant en toi germe et respire; Si rien sur ton essence unique n'a d'empire, L'action, ni l'état, ni le temps, ni le lieu; D'où vient qu'aux cieux troublés ta force se déchaîne? D'où vient qu'elle bondisse et hurle avec les flots? D'où vient que, remplissant la terre de sanglots , Tu souffres, ô mon Maître, au sein de l'âme humaine?
Page 722 - ... oratoire, en Assemblée générale, et les présentant ensuite à l'acceptation du Corps législatif. Ainsi le pouvoir est libre dans ses mouvements, éclairé dans sa marche. Quel sera maintenant le contrôle exercé par les Assemblées ? Une Chambre, qui prend le titre de Corps législatif, vote les lois et l'impôt. Elle est élue par le suffrage universel, sans scrutin de liste. Le Peuple, choisissant isolément chaque candidat, peut plus facilement apprécier le mérite de chacun d'eux.
Page 722 - Chambre, en est seule permise. Le Corps législatif discute librement la loi, l'adopte ou la repousse, mais il n'y introduit pas à l'improviste de ces amendements qui dérangent souvent toute l'économie d'un système et l'ensemble du projet primitif. A plus forte raison n'at-il pas cette initiative parlementaire qui était la source de si graves abus, et qui permettait à chaque député de se substituer à tout propos au Gouvernement en présentant les projets les moins étudiés, les moins approfondis.
Page 242 - Je ne crus néanmoins avoir rien gagné pendant que je n'entendis que leurs acclamations; mais j'espérai quand je les vis pleurer. Les acclamations montraient que je les avais instruits, et que mon discours leur faisait plaisir; mais leurs larmes marquèrent qu'ils étaient changés.
Page 234 - ... soutiens, c'est comme à l'égard de plusieurs différentes bandes de musiciens ou chœurs, jouant séparément leurs parties, et placés en sorte qu'ils ne se voient et même ne s'entendent point, qui peuvent néanmoins s'accorder parfaitement en suivant leurs notes, chacun les siennes, de sorte que celui qui les écoute tous y trouve une harmonie merveilleuse et bien plus surprenante que s'il y avait de la connexion entre eux.
Page 773 - Fondouck, dans ces commandements de misérables bicoques où l'on est relégué durant des saisons, il ya de longs intervalles d'ennui, d'attente, où l'on est visité par la fièvre; on sent qu'on s'use et qu'on se mine sans profit : « Ah ! frère, que de courage, que de résignation il me faut ! Quand le mal vient saper mon moral, que je me sens seul, isolé, loin de tout ce que j'aime, j'ai le cœur bien serré; alors je regarde ma croix, mes épaulettes, je pense à mes enfants, à vous, à...
Page 722 - ... à chaque député de se substituer à tout propos au gouvernement, en présentant les projets les moins étudiés, les moins approfondis. La chambre n'étant plus en présence des ministres, et les projets de loi étant soutenus par les orateurs du conseil d'état, le temps ne se perd pas en vaines interpellations, en accusations frivoles, en luttes passionnées, dont l'unique but était de renverser les ministres, pour les remplacer.
Page 251 - Comme on n'achète les remèdes que dans une grave maladie, ainsi on néglige la philosophie tant qu'on n'est pas trop malheureux. Voilà un homme riche, il a des revenus ou de vastes domaines, une bonne santé, une femme et des enfants bien portants, du crédit, de l'autorité; eh bien, cet homme heureux ne se souciera pas d'entendre un philosophe; mais qu'il perde sa fortune ou sa santé, il prêtera déjà plus facilement l'oreille à la philosophie ; que maintenant sa femme, ou son fils, ou son...

Bibliographic information