Survivances médiévales dans la chanson folklorique: poétique de la chanson en laisse

Front Cover
Presses Université Laval, 1981 - Chansons folkloriques françaises - Histoire et critique - 300 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Spécificité de la chanson en laisse
11
La laisse
21
Formules strophiques dont la laisse a un vers de 6 7 ou 8 syllabes
51
Formules strophiques dont la laisse a un vers de 10 12 14 ou 16 syllabes
103
le scénario global
143
La thématique générale
171
Le je dans la laisse
179
Le bouquet
189
Bibliographie
267
Index des chansons
281
Index analytique
291
Copyright

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 15 - Ce sont les filles de La Rochelle — Qui ont armé un bâtiment - Pour aller faire la course - Dedans les mers du Levant. La coque en est en bois rouge, - Travaillé fort proprement ; - La mâture est en ivoire, — Les poulies en diamant. La grand'voile est en dentelle - La misaine en satin blanc ; - Les cordages du navire — Sont de fils d'or et d'argent.
Page 71 - Marchiez la foille et ge qieudrai la flor. Par ci passe Robins li amorous, Encor en est li herbages plus douz.
Page 72 - C'est la gieus la gieus q'en dit en ces prez, vos ne vendrez mie dames caroler. 5 la bele Aeliz i vet por joer souz la vert olive : vos ne vendrez mie caroler es prez, 10 que vos n'amez mie.
Page 71 - Aaliz main se leva ; — Bon jor ait qui mon cuer a Biau se vesti et para Desoz l'aunoi. Bon jor ait qui mon cuer a N'est pas o moi.
Page 3 - C'est qu'on n'a jamais voulu admettre dans les livres des vers composés sans souci de la rime, de la prosodie et de la syntaxe ; la langue du berger, du marinier, du charretier qui passe, est bien la nôtre, à quelques élisions près, avec des tournures douteuses, des mots hasardés, des terminaisons et des liaisons de fantaisie, mais elle porte un cachet d'ignorance qui révolte l'homme du monde...
Page 70 - Main se leva bele Aeliz. Dormez, jalous, ge vos en pri. Biau se para, miex se vesti, Desoz le raim. Mignotement la voi venir, 3)5 Cele que j'aim.
Page 58 - Launay, 1600; .Von le Trésor ny le Trias ne le Cabinet : moins la beauté, mais plus la Fleur ou...
Page 73 - Prendés i garde, s'on m't regarde! s'on m'i regarde, dites le moi! c'est tout la jus en ces boschages; prendés i garde, s'on m'i regarde! — la pastourete u gardoit vaches: 'plaisans brunete, a vous m'otroi!
Page 272 - La Fleur des chansons amoureuses où sont comprins tous les airs de court, recueillis aux cabinets des plus rares poètes de ce temps.

Bibliographic information