Souvenirs de la Marquise de Créquy de 1710 à 1803..

Front Cover
H.-L. Delloye, 1840 - France
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 57 - N'ayant plus de ressource, j'en vins à une capitulation pour sauver ce qui ne pouvait échapper, et le cri général de l'armée m'a répondu que tout ce qui était émigré serait prisonnier de guerre et épargné comme les autres : j'en suis seul excepté.
Page 46 - Nous ne permettrons jamais qu'il soit porté la « moindre atteinte aux propriétés de l'Église et du « clergé de France, qui sont le domaine du pauvre, « et dont le produit est nécessaire a l'entrelien des « autels et de leurs ministres.
Page 160 - Vengez le Roy ! Que toujours glorieux, Louis victorieux. Voye ses ennemis Toujours soumis Grand Dieu ! sauvez le Roy !, Grand Dieu ! vengez le Roy ! Vive le Roy...
Page 56 - ... avec deux ou trois cents gentilshommes , et le peu d'hommes restés fidèles , mais sans cartouches , n'ayant pu en obtenir que pour les gardes du fort, malgré mes instances réitérées.
Page 160 - ... motet. Nous pouvons donc assurer que l'air est entièrement conforme à celui qu'on dit un air national d'Angleterre, et quant aux paroles que nous allons copier exactement, on nous a toujours dit qu'elles avoient été composées par Madame de Brinon , ancienne Supérieure de St Cyr. et personne lettrée, fort habile en poésie, comme il y paraît par d'autres cantiques à l'usage de sa communauté.
Page 42 - Braves camarades, épargnez le sang français ; c'est le vœu le plus ardent de notre Roi. Implorons le Dieu de bonté, afin qu'il verse sa lumière dans le cœur de tous les Français, qu'il les ramène sous l'empire de la raison et de la justice, et que, réunissant ainsi tous les enfants de sa famille immense, il les fasse jouir de l'abondance et de la paix.
Page 159 - Saint-'CyT, dicoèse de Chartres, étant priées d'attester pour rendre hommage à la vérité et dans une intention qui n'a rien de prophane ou frivole ce que nous pouvons savoir touchant un ancien motet qui passe aujourd'hui pour un air anglois, et pensant que la charité ne sauroit en...
Page 10 - ... et de Bethisy, notamment. J'ai beaucoup souffert à Paris pendant sept années; mais je n'échangerais pas ces sortes d'angoisses-là contre l'assujétissement à l'étranger, contre les misères et les humiliations, contre les outrages et les colères de l'émigration ! Qui n'a su la conduite de la maison d'Autriche et de la maison de Saxe à l'égard de nos Princes?
Page 32 - Dieu, notre créateur. On avait « assassiné notre Roi , on avait massacré nos « femmes, égorgé nos pères et nos enfans, incendié « nos maisons, dévasté nos champs, enlevé tout ce « que nous possédions au monde, et notre patrie « ne devait plus être que notre tombeau. Nous ado« rions celui qui créa le ciel et la terre ; la Conven« tion ne reconnaissait un Dieu que pour l'ou« trdger. Nous aimions le Monarque qui nous ap...
Page 40 - Elle nous portait des paroles de paix, et elle ordonnait des assassinats ; elle parlait de justice, et méditait le crime ; elle s'était engagée à remettre entre nos mains notre Roi et son auguste sœur, et notre Roi expire dans sa prison. Nous ne vous dirons pas que les hommes qui ont assassiné Louis XVI aient attenté aux jours de Louis XVII, nous n'avons aucune preuve certaine pour...

Bibliographic information