Mémoires lus à la Sorbonne dans les séances extraordinaires du Comité impérial des travaux historiques et des sociétés savants tenues les ...: Histoire, philologie et sciences morales

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 4 - C'étoit un bon gouvernement , qui avoit en soi la capacité de devenir meilleur. La coutume vint d'accorder des lettres d'affranchissement ; et bientôt la liberté civile du peuple , les prérogatives de la noblesse et du clergé, la puissance des rois, se trouvèrent dans un tel concert que je ne crois pas qu'il y ait eu sur la terre de gouvernement si bien tempéré que le fut celui de chaque partie de l'Europe dans le temps qu'il y subsista...
Page 333 - Mais les fruits de l'esprit sont la charité,. la joie, la paix, la patience, l'humanité, la bonté, la longanimité, la douceur, la foi, la modestie, la tempérance, la chasteté.
Page 300 - La philosophie recevant l'âme liée véritablement et pour ainsi dire collée au corps , et forcée de considérer les choses non par elle-même, mais par l'intermédiaire des organes comme à travers les murs d'un cachot et dans une obscurité absolue , reconnaissant que toute la force du cachot vient des passions qui font que le prisonnier aide lui-même à serrer sa chaîne ; la philosophie , dis-je , recevant...
Page 59 - Le clergé fait pour le moins un « tiers de ce royaume, et le tiers le plus puissant et le « plus accrédité. Les moines ont la meilleure part de la « substance du pays entre leurs mains, et, si jamais il ya « quelque soulèvement en Espagne, ce seront les moines « qui (pour des considérations purement temporelles) « exciteront les peuples et fourniront les moyens. Le « gouvernement présent n'a pas de plus dangereux en
Page 147 - Dieu et sur son amour, par sa volonté dépravée il est tombé en ruine; le comble s'est abattu sur les murailles, et les murailles sur le fondement. Mais qu'on remue ces ruines, on trouvera dans les restes de ce bâtiment renversé , et les traces des fondations, et l'idée du premier dessein, et la marque de l'architecte.
Page 45 - Le gouvernement confié aux ducs d'Ilarrourt étant surtout un commandement militaire, il n'est pas étonnant que tout ce qui concerne la guerre y soit traité avec les plus grands développements. Les luttes que la France dut soutenir pendant toute la durée de ce siècle contre son éternelle ennemie , l'Angleterre , donnent une grande importance à la province qui , par sa position géographique , se trouve naturellement la première appelée, soit à repousser ses attaques, soit à prendre contre...
Page 52 - ... n'avait pas introduits et dont il porta la peine imméritée. On ne peut s'empêcher de reconnaître que l'opposition continuelle faite au gouvernement par l'ancienne magistrature n'ait contribué à discréditer ce pouvoir monarchique pour lequel elle sut plus tard mourir avec un dévouement héroïque. Les rapports des intendants et ceux des autres autorités locales nous montrent la noblesse française, toujours brillante d'esprit et de grâce, sensible au point d'honneur et pleine d'une valeur...
Page 367 - ... aucun, et il paraissait suffisant qu'ils déclarassent que l'âme humaine est immortelle et que chaque individu a une âme qui lui est propre. Cependant le Concile ajoute que cette âme immortelle et individuelle est essentiellement et par elle-même la forme du corps humain. Voici le texte : « Avec l'approbation de ce saint Concile, nous condamnons et réprouvons tous ceux qui affirment que l'âme intelligente est mortelle ou qu'il n'y en a qu'une dans tous les hommes, ainsi que ceux qui le...
Page 53 - Un des chapitres les plus intéressants de l'histoire de l'administration de la Normandie, au xvm" siècle, sera certainement celui qui rendra compte des efforts du gouvernement pour affranchir le commerce et le travail industriel des entraves qui , pendant si longtemps , ont comprimé leur essor. Quelques lettres de Turgot, écrites à l'occasion des troubles causés par la cherté des grains, sont d'admirables résumés des vrais principes de la science économique en matière de subsistances....
Page 4 - Les conquérants se répandirent dans le pays; ils habitaient les campagnes et peu les villes. Quand ils étaient en Germanie , toute la nation pouvait s'assembler. Lorsqu'ils furent dispersés dans la conquête, ils ne le purent plus. Il fallait pourtant que la nation délibérât sur ses affaires comme elle avait fait avant la conquête; elle le fit par des représentants. Voilà l'origine du gouvernement gothique parmi nous.

Bibliographic information