Musée des monumens français;: histoire de la peinture sur verre, et description des vitraux anciens et modernes, pour servir à l'histoire de l'art, relativement à la France; ornée de gravures, et notamment de celles de la fable de Cupidon et Psyché, d'après les dessins de Raphael, Volume 5

Front Cover
Chez l'auteur, ... et Laurent Guyot, graveur, ... de l'imprimerie de Guilleminet, 1803 - Glass painting and staining - 130 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Common terms and phrases

Popular passages

Page 128 - Volupté, Volupté, qui fus jadis maîtresse Du plus bel esprit de la Grèce, Ne me dédaigne pas, viens-t'en loger chez moi ; Tu n'y seras pas sans emploi : J'aime le jeu, l'amour, les livres, la musique, La ville et la campagne, enfin tout; il n'est rien 181 Qui ne me soit souverain bien, Jusqu'au sombre plaisir d'un cœur mélancolique.
Page 127 - O douce Volupté, sans qui, dès notre enfance, Le vivre et le mourir nous deviendraient égaux; Aimant universel de tous les animaux , Que tu sais attirer avecque violence ! Par toi tout se meut ici-bas. C'est pour toi, c'est pour tes appas...
Page 114 - J'ai vu la beauté même et les graces dormantes. Un doux ressouvenir de cent choses charmantes Me suit dans les déserts. L'image de ces biens rend mes maux cent fois pires*. Ma mémoire me dit : Quoi , Psyché , tu respires Après ce que tu perds...
Page 115 - C'est pourquoi nous dirons en langage rimé Que l'empire flottant en demeura charmé. Cent tritons la suivant jusqu'au port de Cythère, Par leurs divers emplois s'efforcent de lui plaire. L'un nage à l'entour d'elle, et l'autre au fond des eaux Lui cherche du corail et des trésors nouveaux. L'un lui tient un miroir fait de cristal de roche, Aux rayons du soleil l'autre en défend l'approche. Palémon, qui la guide, évite les rochers ; Glauque de son cornet fait retentir les mers...
Page 107 - Les autres dieux à ce dieu font la cour, Et leur pouvoir est moins doux que sa flamme. Des jeunes cœurs c'est le suprême bien : Aimez , aimez ; tout le reste n'est rien. Sans cet Amour , tant d'objets...
Page 114 - L'Image de ces biens rend mes maux cent fois pires. Ma mémoire me dit : Quoi ! Psyché, tu respires, Après ce que tu perds ? Cependant il faut vivre : Amour m'a fait défense D'attenter sur des jours qu'il tient en sa puissance, Tout malheureux qu'ils sont. Le cruel veut, hélas ! que me
Page 105 - L'ÉPOUX que les destins gardent à votre fille Est un monstre cruel qui déchire les cœurs , Qui trouble maint état, détruit mainte famille, Se nourrit de soupirs , se baigne dans les pleurs. A l'univers entier il déclare la guerre...
Page 123 - L'amant chiche, et la dame au cœur intéressé; La troupe des censeurs, peuple à l'amour rebelle; Ceux enfin dont les vers ont noirci quelque belle.
Page 127 - N'est que toi proprement, divine Volupté. Et le plaisir des sens n'est-il de rien compté? Pour qui sont faits les dons de Flore, Le Soleil couchant et l'Aurore, Pomone et ses mets délicats, Bacchus, l'âme des bons repas, Les forêts, les eaux, les prairies, Mères des douces rêveries?
Page 60 - Fuyez de ces auteurs l'abondance stérile ; Et ne vous chargez point d'un détail inutile. Tout ce qu'on dit de trop est fade et rebutant ; L'esprit rassasié le rejette à l'instant. Qui ne sait se borner ne sut jamais écrire.

Bibliographic information