Jean de Morvillier, évèque d'Orléans, garde des sceaux de France: étude sur la politique française au XVIe siècle d'après des documents inédits

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 261 - Laissons donques l'entreprise si injuste, mal fondée, et qui nous est si dangereuse ; maintenons nostre reputation envers Dieu et les hommes, et la paix avec un chacun...
Page 235 - Regardez aussi de votre costé de bien jouer votre personnage, étant chose certaine que des résolutions que vous prendrez par delà dépend le bien ou le mal des affaires des dits Espagnols...
Page 259 - Mais Votre Majesté ne trouvera pas mauvais si, ayant promis au prince d'Orange tout secours et toutes faveurs, je m'efforce de sauver mon honneur avec l'aide des amis, des parents, des serviteurs que j'ai, et à faire service de ma propre personne s'il en est besoin. Puis...
Page 236 - Grand-Seigneur et vous en servir par delà en toutes occasions, que j'ay faict équipper ès portz et havres de mon Royaulme ung bon nombre de vaisseaulx de façon que j'ay dressé une armée de mer de douze ou quinze mil hommes qui sera preste à faire voile où on voudra dedans la fin de ce mois...
Page 208 - Il y en a toutesfois qui pensent que, pour estre habille homme, il fault tousjours aller masqué, laquelle opinion j'estime du tout erronée, et celluy qui la suit grandement déceu. Le temps m'a donné quelque expérience des choses; mais je n'ay jamais veu homme, suivant ces chemins obliques, qui n'ait embrouillé les affaires de son Maistre, et, luy, perdre beaucoup plus qu'acquérir de réputation ; et au contraire ceux , qui se sont conduits prudemment, avec la vérité, avoir, pour le moins,...
Page 58 - On ouvrit donc les lettres du roi1 et Amyot fut admis à lire la proposition protestataire qu'elles contenaient, ce qu'il fit, raconte-t-il, d'une voix haute et sonore, avec toute telle action comme si je les eusse estudiées deux mois auparavant par cœur , et croi qu'il n'y eut personne en toute la compagnie qui en perdist un seul mot, s'il n'estoit bien sourd; de sorte, ajoute-t-il, que si ma commission ne gisoit qu'à présenter les lettres du roy et à faire lecture de la proposition, je pense...
Page 171 - Lorraine fut de retour du concile, on en» voya quérir les présidens de la cour et gens du roi , » pour voir les décrets du concile : ce qu'ils ont fait. » Et la matière mise en délibération , le procureur» général proposa au conseil que, quant à la doctrine, » ils n'y vouloient toucher, et tenoient toutes choses , » quant à ce point, pour saines et bonnes, puisqu'elles
Page 236 - Montmorency audict païs pour cet effet, ce qui met les Espagnols en une merveilleuse jalousie, et pareillement l'intelligence que j'ay avec les princes de la Germanie (1).
Page 259 - Madame, dit-il, le roi renonce à entrer dans une guerre ; Dieu veuille qu'il ne lui en survienne pas une autre à laquelle, sans doute, il ne lui sera pas aussi facile de renoncer*.
Page 243 - Michieli, se servit habilement de cette occasion, et jeta le Roi dans une telle indignation, qu'il ne connaissait plus de limites, et qu'il ne se trouvait pas avec un de ses confidents sans lui dire avec l'expression de la plus vive colère : Savez-vous que le duc d'Albe me fait mon procès? De telle sorte que cela, et les termes insolents et furieux dont usa le Duc auparavant à l'égard de l'agent du roi de France, qui résidait auprès de lui, termes des plus étranges et intolérables (comme...

Bibliographic information