Études de la nature, Volume 1

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page xxvi - Cette grande et sublime maxime, que les rois sont faits pour les peuples et non les peuples pour les rois...
Page 16 - ... brillant. Sur d'autres espèces de plantes, ces poils et ces canaux se présentent avec des formes, des couleurs et des fluides différents. Il ya même des glandes qui ressemblent à des bassins ronds, carrés ou rayonnants. Or, la Nature n'a rien fait en vain : quand elle dispose un lieu propre à être habité, elle y met des animaux; elle n'est pas bornée par la petitesse de l'espace.
Page 430 - Ainsi s'exécute encore cette loi toute puissante qui conserva l'empire à l'homme au milieu de ses malheurs. « Que tous les « animaux de la terre * et tous les oiseaux du ciel « soient frappés de terreur et tremblent devant...
Page 18 - ... phénomènes de la nature. Une goutte de rosée qui filtre dans les tuyaux capillaires et diaphanes d'une plante leur présente des milliers de jets d'eau; fixée en boule à l'extrémité d'un de ses poils, un océan sans rivage ; évaporée dans l'air, une mer aérienne. Ils doivent donc voir les fluides monter, au lieu de descendre; se mettre en rond, au lieu de se mettre de niveau ; s'élever en l'air, au lieu de tomber.
Page 18 - ... petitesse , en connaissent un autre dans les dernières divisions de la matière et du temps. Parmi ces êtres éphémères , se doivent voir des jeunesses d'un matin et des décrépitudes d'un jour. S'ils ont des histoires, ils ont des mois, des années , des siècles , des époques , proportionnés à la durée d'une fleur. Ils ont une autre chronologie que la nôtre , comme ils ont une autre hydraulique et une autre optique.
Page 172 - Du côté de la mer, le gazon qui termine l'île est parsemé çà et là de bosquets de lataniers dont les palmes , faites en éventail et attachées à des queues souples , rayonnent en l'air comme des soleils de verdure. Ces lataniers s'avancent jusque dans la mer sur les caps de l'île , avec les oiseaux de terre qui les habitent, tandis...
Page 179 - Elles réparent leurs blessures,et elles recouvrent leurs plaies de nouvelles écorces. Les pyramides de l'Egypte s'en vont en poudre , et les graminées du temps des Pharaons subsistent encore. Que de tombeaux grecs et romains , dont les pierres étaient ancrées de fer, ont disparu ! Il n'est resté , autour de leurs ruines, que les cyprès qui les ombrageaient. C'est le soleil , dit-on , qui donne l'existence 'aux végétaux , et qui l'entretient.
Page 503 - Dieu dit encore : Que la terre produise de l'herbe verte qui porte de la graine, et des arbres fruitiers qui portent du fruit chacun selon son espèce, et qui renferment leur semence en eux-mêmes pour se reproduire sur la terre. Et cela se fit ainsi.
Page 529 - Celles du sapin ou du bouleau ont à la fois des caractères volatiles et nautiques ; car le sapin a son pignon attaché à une aile membraneuse, et le bouleau a sa graine accolée à deux ailes qui lui donnent l'apparence d'une petite coquille. Ces arbres croissent à la fois dans les montagnes...
Page 253 - Bien loin qu'elle nous lie sur la terre pour nous rendre malheureux , c'est elle qui y rompt les chaînes qui nous y tiennent captifs. Que de maux elle ya adoucis! que de larmes elle ya essuyées ! que d'espérances elle a fait naître quand il n'y avait plus rien à espérer!

Bibliographic information