Essai sur l'histoire de la philosophie en France au XIXe siècle, Volume 2

Front Cover
L. Hachette, 1834 - Philosophy - 408 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 243 - C'est pourquoi , sitôt que l'âge me permit de sortir de la sujétion de mes précepteurs , je quittai entièrement l'étude des lettres ; et me résolvant de ne chercher plus d'autre science que celle qui se pourrait trouver en moi-même , ou bien dans le grand livre du monde...
Page 171 - ... et totalité, principe, fin et milieu, au sommet de l'être et à son plus humble degré, infini et fini tout ensemble, triple enfin, c'est-àdire à la fois Dieu, nature et humanité.
Page 173 - Le Dieu de la conscience n'est pas un Dieu abstrait, un roi solitaire relégué par delà la création sur le trône désert d'une éternité silencieuse et d'une existence absolue qui ressemble au néant même de l'existence : c'est un Dieu à la fois vrai et réel , à...
Page 356 - La nature brisa encore cette création, comme elle avait fait des autres, et, d'essai en essai, allant du plus imparfait au plus parfait, elle arriva à cette dernière création qui mit pour la première fois l'homme sur la terre. Ainsi, l'homme...
Page 80 - C'est sortir de l'humanité que de sortir du milieu : la grandeur de l'âme humaine consiste à savoir s'y tenir; tant s'en faut que la grandeur soit à en sortir, qu'elle est à n'en point sortir.
Page 354 - Famère expérience que le hasard avait différée : car, à peine obtenu, ce bonheur si ardemment, si uniquement désiré, effraye l'âme de son insuffisance ; / en vain elle s'épuise à y chercher ce qu'elle y avait rêvé ; cette recherche même le flétrit et le décolore : ce qu'il paraissait, il ne l'est point; ce qu'il promettait, il ne le tient pas; tout le bonheur que la vie pouvait donner est venu, et le désir du bonheur n'est point éteint. Le bonheur est donc une ombre, la vie une déception,...
Page 354 - Dans le sein des villes, l'homme semble être la grande affaire de la création ; c'est là qu'éclate toute son apparente supériorité , c'est là qu'il semble dominer la scène du monde , ou , pour mieux dire , l'occuper à lui seul. Mais lorsque cet être si fort , si fier, si plein de lui-même, si exclusivement préoccupé de ses intérêts dans l'enceinte des cités et parmi la foule de ses semblables, se trouve par hasard jeté au milieu d'une immense nature , qu'il se trouve seul en face...
Page 348 - ... mettre d'accord deux adversaires passionnés , en leur montrant que les opinions pour lesquelles ils se combattent ne sont pas en ellesmêmes inconciliables , et qu'avec quelques sacrifices réciproques , il est possible de les faire aller ensemble. L'éclectisme était déjà dans la pensée de Platon ; il était la prétention déclarée , légitime ou non , de l'école d'Alexandrie.
Page 367 - Ainsi li» vrés a tout ce qui s'agite et se succède autour de nous, affectés » par l'oiseau qui passe, la pierre qui tombe, le vent qui mugit, » le nuage qui s'avance, modifiés accidentellement dans cette » sphère toujours mobile , nous sommes ce que nous font le
Page 331 - Ainsi ce profond observateur de la conscience n'y a pas vu ce sans quoi précisément il serait impossible d'y rien voir ; lui qui reproche sans cesse à la philosophie de la sensation de mutiler l'esprit humain pour l'expliquer par la seule sensation , ne s'aperçoit pas qu'il le dépouille lui-même de sa plus haute faculté , pour l'expliquer par la volonté seule , et que par là il tarit à leur source les idées les plus sublimes que la volonté n'explique pas plus que la sensation.

Bibliographic information