Page images
PDF
EPUB
[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors]

TABLE

ABBAYE. Il faut être riche

pour faire væu de pauvreté

en certaines abbayes, II, 179,

31. Question délicate que

soulève le choix d'une abbaye,

II, 179-180, 32. Voyez

ABBÉS.

ABBÉS. Abbés trop riches, I,

254, 26.- Portrait de certains

abbés, II, 169-170, 16.

AB INTESTAT, I, 191, 58.

ABYSSINS (les), I, 25.

ACADÉMIE PRANÇAISE (l'), II, 347.

Candidatures, I, 314, 44.

Discours qu'y prononça la

Bruyère à sa réception, II,

437-472.- Comparaison des

académiciens avec les Pères

du concile de Nicée, II, 46o.

Éloge des membres de l'A-

cadémie, II, 460-467.- Dic.

tionnaire de l'Académie fran-

çaise, I, 407 et 408.

ACCENT normand, I, 300, 14.

ACHÈRES (camp d'), I, 287, 13.

ACHILLE, I, 353, 41; 369, 11.

ACHILLE, nom de baptême, I,

345, 23.

Acis, le diseur de phébus, I, 216,

7-8.

ACROSTICHES, II, 47, 103.

ACTIONS. Bonnes actions, II,

75, 8. — De celles qu’on affi-

che, I, 354, 45. De celles

qu'on tait, I, 355-356, 46.

Source des nobles actions, I,

214, 79.

Adam, II, 569; 581; 582; 584;

588; 591;

600.

ADMIRATION. - Celle des sots et

[ocr errors]

celle des gens d'esprit, I, 127 AGATHE (1'), espèce de tulipe, 128, 36.

II, 136, 2. Adonis, nom de baptême, I, 346, AGÉSilas, roi de Sparte, II, 195, 23.

63. Adraste, qui se fait dévot, II, 69, AGXONIDE, Athénien, I, 18. 147.

AGRANDIR (désir de s'). — Il ne ADVERSITÉ, I, 236, 63.

cesse même pas aux approches Ægine, fille riche et prodigue, de la mort, I, 262, 51. II, 180, 33.

AGRÉMENT (l'). - Comparé à la Ægiste, fils de Thyeste, II, 126, beauté, I, 174, 11. 118.

AIGBEUR. Ses effets, II, 116Ægos Potamos (bataille d'), 117, 95. 1, 49, note 2.

AIMER.-Aimer est un faible pour Æmile, homme de guerre, I, quelques-uns, I, 214, 84. 162, 32.

Voyez AMOUR, FEMMES. Æschine, foulon, I, 241, 75. AIR. – L'air de cour, I, 300, 14. APPAIBES. Affaires telles que Air spirituel, II, 94, 32.

les entend le vulgaire, oppo Alain, sot comparé aux hommes sées à l'oisiveté du sage, I, d'esprit, II. 67, 143. 154, 19. Entente déloyale Alcippe, II, 36, 74. de ceux de qui l'on dépend ALEXANDRE LE GRAND, roi de Mapour la conclusion d'une af cédoine, I, 19; 49; 51; 78;

faire, I, 333, 86. — Mauvaise 162, 31; II, 121, 105. • foi que les hommes apportent ALIPHARMUTOSIS', roi d'Égypte,

dans les affaires, II, 20, 24. — I, 241, 74.

Affaires sérieuses, II, 69, 146. ALLEAUME (le P.), jésuite, II, Apparrés (gens), I, 225, 26; 491, note 4; 496, note 1. 278-279, 6.

ALLEMAGNE T'), I, 370, 11; II, AFPECTATION.

Chez les fem 488; 496; 501; 507. mes, I, 170, 2, 4; 173, 7; ALLEMANDS (les), II, 140, 2. 185, 46.

En général, I, Allervillers (d'), sous-gou216, 6.

D'où elle provient verneur de M. le duc de Bourparfois, II, 69, 146.

gogne, II, 409. AFFECTION. En quoi elle con ALLIANCE (Triple), I, 372, u.

siste, I, 202, 23. Par où Alpes (les), I, 370, 11; II, 499. elle ressemble à la haine, I, Alphée, divinité païenne, II,645.

AMANTS. — Impression que proAPPLICTION. Ce qui en con duit sur les femmes leur arri

sole, I, 204, 35. La seule vée, I, 173-174, 9. — Voyez qui dure, I, 270, 76.

AMOUR, ARGENT.

210, 68.

1. C'est dans l'Histoire du Monde, de Chevreau, que la Bruyère a pris l'orthographe qu'il donne à ce nom, ainsi qu'a plusieurs autres qui sont relevés dans cette table, à savoir APRONAL, HÉRIGEBAL, MARDOKEMPAD, NOESNEMORDACH, NEMBROT, SERIMARIS, TALTmosis. On les trouvera aux pages 9, 11, 26, 275, 283, du tome I de la 2e édition de cette Histoire. Cette 2e édition avait paru en 1689 (5 volumes in-12), la 1" en 1686 (2 volumes in-4). Le passage où sont ces divers noms propres a été ajouté par la Bruyère à sa 5e édition, publiée en 1690.

En quoi

AMBASSADEURS ÉTRANGERS, II, 88,

22. AMBITION. Ce qui en guérit le

sage, I, 169, 43. — Plus forte que l'amour, I, 188,52.–S'ajoute à l'amour, I, 189, 59.Subsiste après lui, I, 213,76.

- On la dissimule, I, 213,74; 313, 43.

Comparée à l'amour, I, 213, 75. - Ce qui disculpe le fat ambitieux, I, 246, 3. Pauvreté de l'ambitieux, I, 262, 49. Suspend les autres passions et donne les apparences de toutes les vertus, I, 262, 50. Esclavage de l'ambitieux, 1, 326, 70. Projets d'ambition, II, 124, 114 et 115. Philosophie qui nous élève au-dessus de l'ambition, II, 109, 69.

Voyez Fat. AMBOISE (le cardinal d’), I, 381,

21, note 2. AMBREVILLE, fripon, II, 179,

30; 390. AMBROISE (saint), II, 624. AME. Ames sales, I, 264, 58.

Ames nobles, I, 264, 59. Une grande âme, II, 38, 81. - L'âme d'un sot, II, 66 et 67, 142 et 143. Oubli de l'âme trop commun, II, 120, 103. - Image et portion d'un être souverainement parfait, II, 237, 1.

Existence et immortalité de l'âme démon

trées, II, 252-257, 36-42. A melin (Mlle), 1, 459. Amelot de Bisseuil, bour

geois qui aime les bâtiments,

II, 359-36o. AMIS. Ce qu'il faut regarder

dans ses amis, I, 157, 19: Etre avec des gens qu'on aime, I, 209, 23.- Dons entre amis, 1, 205,41.- Conséquences de ces dons, I, 206, 43 et 45. De l'élévation de nos amis, I,

207,

51.- Un seul suffit pour soi, non pour le service des autres, I, 208,53.-Du choix des amis, I, 208, 56. consiste le plaisir de la société entre amis, I, 235, 61. Des conseils donnés à nos amis, I, 236, 64. Ami en faveur, I, 307, 25.

Amis servant peu ou mal à la cour, I, 308, 28 et 29. — Motif d'indulgence pour les torts de nos amis, II, 21, 28. – Cause de sympathie entre amis, II, 38, 80. Philosophie qui nous fait ambitieux pour nos amis, II, 109, 69.

Voyez AMITIÉ, ARGENT, FEMMES. AMITIÉ. — Les femmes le cédent

aux hommes en amitié, I, 189, 55. Pure amitié inaccessible aux gens médiocres, I, 199, I.

Caractère de l'ami. tié entre gens de différents sexes, I, 199, 2. – L'amitié et l'amour comparés, I, 199-200, 3-10 et 13; 201, 18; 202, 25, 26 et 27 ; 203, 28 et 3o. Amitié, suite de la reconnaissance, I, 202, 22. — Distance de la haine à l'amitié, I, 202, 24 et 25. — D'une maxime immorale en amitié, I, 208,55.

L'amitié doit être désintéressée, I, 209, 57. - Puptures tardives entre amis, 1, 230, 39.

Que faut-il pour aller loin dans l'amitié? I,

236, 62. Amonio, médecin, II, 318. AMOUR. — Amours inavouables,

I, 178, 32 et 33. Intensité de l'amour chez les femmes, I, 189, 55. Ce qui l'augmente chez les jeunes personnes, I, 189, 59. — De l'indifférent qui voudrait se faire aimer, İ, 191, 68 et 69. Guérison de la paresse par

« PreviousContinue »