Page images
PDF
EPUB
[graphic][subsumed][subsumed][ocr errors][subsumed][subsumed][subsumed][subsumed]

semua's me paraissent encore avoir d'autre objet que de äike suisasier ceux qui en font partie au milieu de la HR penale. Mais il est vraisemblable qu'un chef entrepo r mettra bientôi à leur tête , et cherchera à s'en srus dias an but politique.

Ora a aussi cherché inutilement à se procurer les fonds Revessaares pour approvisionner les bâtiments qui doivent Ei spurtie de l'expédition de Cadix. On a réuni à cet effet une Passion qui n'a trouvé d'autre moyen que de proposer un neurel emprunt de soixante millions de réaux ( 15 milSens de francs ). Cet emprunt a reçu l'approbation du roi, mais il ne parait pas avoir reçu jusqu'a présent l'approbataa des capitalistes. On ne peut obtenir d'argent même à Cix. La gazette de Madrid a inutilement adressé les entertations les plus ponipeuses au patriotisme des banCuiers, negociants et corporations financières : tout reste sound à l'eloquence du rédacteur officiel. On sent qu'il est izpossible de prêter son argent à un gouvernement absolu çar a un papier sans valeur, dont il a par caprice supprimé teus les arrerages échus. Cependant on continue à nommer de nouveaus vice-rois, gouverneurs et sous- gouverneurs dans les provinces de l'Amérique insurgée, ce qui ressemble beaucoup aux évêques nommés par le pape, in partibus infidelium. Encore un coup, comme je vous l'ai déjà mandé, il serait beaucoup plus facile de culbuter notre gouvernement, qu'à celui-ci de reconquérir les possessions qu'il a perdues dans le nouveau monde.

Le gazette de Madrid , qui est ordinairement très-silencieuse, vient cependant de publier une ordonnance qui a produit une impression uniforme dans le corps diplomatique accrédité à notre cour. Elle ne prononce rien moins que la peine de mort contre tous les étrangers qui favoriseront la cause de l'Amérique du Sud, soit en portant les

armes pour clle , soit même en lui fournissant des munitions. Quelle multitude d'Anglais, de Français et de citoyens des Etats-Unis se trouvent par cette mesure placés hors du droit des gens et même du droit naturel ! Ceux qui l'ont provoquée n'ont pas même le mérite de l'invention, car elle est évidemment empruntée au Code français de 93, qui prononçait la peine de mort contre tous les Anglais et tous les émigrés pris les armes à la main.

L'ambassadeur de la Grande-Bretagne, aussitôt qu'il a eu connaissance de cette ordonnance, a dépêché un courrier à sa cour, et il s'en plaint hautement en toute occasion. Celui des Etats-Unis ne parle rien moins que d'exercer des représailles, si le gouvernement espagnol persiste à la faire exécuter. Elle n'a pas même obtenu l'approbation dit ministre de France , quoiqu'en sa qualité de grand d’Es-pagne, et d'après ses opinions personuclles, il soit en général fort disposé à applaudir à la direction suivie par la cour de Madrid.

L'ambassadeur de Russie, l'amiral Tatischeff, paraît prendre moins d'intérêt que les autres à cette affaire, du moins il ne l'a pas blâmée aussi vivement. Il jouit toujours du même crédit auprès du roi et près de M. Casa Irogo, son ministre.

On répète toujours que le complot de Valence était seua lement dirigé contre la personne du général Ellio. Alors on a été bien cruel en faisant périr le même jour, et presque sans procédure, treize malheureux qui n'avaient pas encore commencé l'exécution de leur projet, et contre lesquels d'ailleurs il n'existait d'autre preuve que la déclaration d'un de leurs complices.

[ocr errors]
[merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small]

néc fai:

[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

jugés quand is de l'eaulite a sales veuementes ad a ele fait, IL

i toutes us: Ois me à aucht TEE

Or, point: et jaus ce cis die

vorée par lui. co* 24x qui veulent

w sont la charge

*** sans cesse pré**** autres, pour

une habitude

suément com****e que l'opinion . sur comme juste ,

muisible à euxparte que le pou

***

disent, ce n'est senger est toujours eni, ni un oppres - m'attacher à lui, rheureux. Je ne -ilisation où nous asser d'étrangers, venser

d'aller en

« PreviousContinue »