Mémoires pour servir à l'histoire de France sous le règne de Napoléon, écrits à Ste.-Hélène sous sa dictée, par les généraux qui ont partagé sa captivité, Volume 3

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 316 - Washington est mort. Ce grand homme s'est battu contre la tyrannie. Il a consolidé la liberté de sa patrie. Sa mémoire sera toujours chère au peuple français comme à tous les hommes libres des deux mondes, et spécialement aux soldats français qui, comme lui et les soldats américains, se battent pour l'égalité et la liberté.
Page 328 - ... non plus que relativement aux indemnités mutuellement dues ou réclamées ; les Parties négocieront ultérieurement sur ces objets dans un temps convenable ; et jusqu'à ce qu'elles se soient accordées sur ces points, lesdits traités et convention n'auront point d'effet, et les relations des deux nations seront réglées ainsi qu'il suit.
Page 311 - Il déclara d'ailleurs ne pouvoir entrer dans aucune négociation tant que l'Amérique n'aurait pas fait réparation des griefs dont la république française avait à se plaindre. Le 18 janvier 1798 il sollicita une loi des Conseils , portant que la neutralité d'un bâtiment ne se déterminerait pas par son pavillon , mais par la nature de sa cargaison ; et que tout bâtiment chargé en tout ou en partie de marchandises anglaises pourrait être confisqué. La loi...
Page 328 - Les ministres plénipotentiaires des deux parties ne pouvant pour le présent s'accorder relativement au traité d'alliance du 6 février 1778, au traité d'amitié et de commerce de la même date et à la convention en date du...
Page 335 - Ses principales dispositions sont : 1» le pavillon couvre la marchandise ; 2» tout bâtiment convoyé ne peut être visité ; 3» ne peuvent être considérés comme effets de contrebande que les munitions de guerre, telles que canons, etc.; 4» le droit de blocus ne peut être appliqué qu'à un port réellement bloqué ; 5...
Page 251 - Les garnisons sortiront avec les honneurs militaires , et se rendront avec armes et bagages, par le plus court chemin, à Mantoue.
Page 151 - C'était gouverner à la façon des pirates, excepté que le Directoire pour lui-même n'en profitait pas ; car ses membres furent tous successivement si haïs, qu ils furent calomniés, pendant et après leur règne, comme s'étant enrichis par les concussions et les déprédations, ce qui est de toute fausseté. Rewbell, qui était le plus détesté peut-être, fut presque flétri comme millionnaire, et il n'était qu'un homme dur et probe; à sa mort il n'a pas laissé 100,000 écus.
Page 257 - La bataille de Hohenlinden a été une rencontre heureuse ; le sort de la campagne ya été joué sans aucune combinaison. L'ennemi a eu plus de chances de succès que les Français; et cependant ceux-ci étaient tellement supérieurs en nombre et en qualité , que , menés sagement et conformément aux règles , ils n'eussent eu aucune chance contre eux. On a dit que Moreau avait ordonné la marche de...
Page 259 - Kichepanse et Decaen, isolées dans des pays difficiles, au milieu des glaces et des boues, eussent été acculées à l'Inn ; un grand désastre eût frappé l'armée française. C'était mal jouer, que d'en courir les chances; Moreau était trop prudent pour s'exposer à un pareil hasard. Le mouvement de Richepanse et de Decaen devait s'achever dans la nuit, mais il eût fallu que ces deux divisions marchassent réunies.
Page 296 - ... et ils ne sortaient d'esclavage qu'en payant une rançon. Les propriétés mobilières et même foncières étaient confisquées en tout ou en partie. La civilisation s'est fait sentir rapidement, et a entièrement changé le droit des gens dans la guerre de terre , sans avoir eu le même effet dans celle de mer.