Oeuvres posthumes de d'Alembert, Volume 2

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 164 - Encyclopédie est bien le maître de dire ce qu'il voudra du président , mais cela ne me regarde pas ; et je n'entreprendrai pas même d'en parler , parce que je n'en pourrais dire autre chose, sinon que son livre est utile , commode , et s'est bien vendu * ; je doute que cet éloge le contentât. J'ai d'ailleurs été choqué à l'excès du ressentiment qu'il a eu contre moi à cette occasion ; je lui ai envoyé mon livre sur les Fluides, il n'a pas seulement daigné m'en remercier. C'est à vous...
Page 426 - La situation où je suis serait peut-être, monsieur, un motif suffisant pour bien d'autres de renoncer à son pays. Ma fortune est au-dessous du médiocre; 1700 livres de rente font tout mon revenu. Entièrement indépendant et maître de mes volontés, je n'ai point de famille qui s'y oppose. Oublié du gouvernement, comme tant de gens le sont de la Providence, persécuté même autant qu'on peut l'être quand on évite de donner trop d'avantage sur soi à la méchanceté des hommes, je n'ai aucune...
Page 182 - ... cet avantage-là pour rien ? En tout cas , j'ai de la géométrie pour un an tout au moins. Ah ! que je fais à présent de belles choses que personne au monde ne lira ! J'ai bien quelques morceaux de littérature à traiter , qui seraient peutêtre assez agréables ; mais je chasse tout cela de ma tête comme mauvais train.
Page 428 - J'ai commencé, comme les autres hommes, par désirer les places et les richesses; j'ai fini par y renoncer absolument, et de jour en jour je m'en trouve mieux. La vie retirée et assez obscure que je mène est parfaitement conforme à mon caractère, à mon amour extrême pour l'indépendance, et peut-être même à un peu d'éloignement que les événements de ma vie m'ont inspiré pour les hommes.
Page 27 - ... et il serait au désespoir de penser que quelqu'un fût malheureux par lui , même parmi ceux qui ont cherché le plus à lui nuire. Ce n'est pas qu'il oublie les mauvais procédés ni les injures, mais il ne sait s'en venger qu'en refusant constamment son amitié et sa confiance à ceux dont il a lieu de se plaindre.
Page 419 - L'esprit que j'ai est un moule , on n'en tire jamais que les mêmes portraits : ainsi je ne vous dirais que ce que j'ai dit , et peutêtre plus mal que je ne l'ai dit.
Page 18 - Vous saurez qu'il ya un homme à Paris, du plus grand mérite, qui ne jouit pas des avantages d'une fortune proportionnée à ses talents et à son caractère.
Page 330 - Nous sommes comme les rivières , .qui conservent leur nom , mais dont les eaux changent toujours. Quand une partie des molécules qui nous ont...
Page 442 - SM connaisse parfaitement votre désintéressement, elle sait qu'il convient à un grand roi de répandre ses bienfaits sur des savants illustres ; ainsi elle aura soin de pourvoir aux frais de votre voyage, dès que vous m'aurez instruit de votre intention, et je vous prie de me la faire savoir. Qu'est devenu Voltaire? On dit qu'il est retiré dans une maison de campagne en Alsace...
Page 170 - J'ai fait avec mes libraires un assez plat marché : c'est qu'ils feront les frais, et que nous partagerons le profit. Je n'ai encore rien touché. Je vous manderai ce que je gagnerai. Il n'ya pas d'apparence que cela se monte fort haut; il n'ya pas d'apparence non plus que je continue à travailler dans ce genre. Je ferai de la géométrie et je lirai Tacite. Il me semble qu'on a grande envie que je me taise, et en vérité je ne demande pas mieux. Quand ma petite fortune ne suffira plus à ma subsistance...

Bibliographic information