Page images
PDF
EPUB

DICTIONNAIRE FRANÇOIS

DE

LA LANGUE ORATOIRE

ET POÉTIQUE,

SUIVI D'UN VOCABULAIRE DE TOUS LES MOTS QUI APPARTIENNENT

AU LANGAGE VULGAIRE.

PAR J. PLANCHE,

PROFESSEUR DE RHÉTORIQUE AU COLLÉGE ROYAL DE BOURBON.

Sans la langue, en un mot, l'auteur le plus divin
Est toujours, quoi qu'il fasse, un méchant écrivain.

BOILEAV.

F--P.

BIO

PARIS.
LIBRAIRIE DE GIDE FILS,

RUE SAINT MARC-FEYDEAU, No. 20.

1822.

,و . . . هو

1

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors]

F

FABLE, s. f., chose faite et invenlée pour ins- FABRTCATION, s. f., action par laquelle on truire et pour divertir. Fable morale. Fable fabrique. Il se dit principalement de la monmystérieuse. Les sables d'Ésope, de Phèdre, de poie. Édit pour la fabrication des écus blancs , La Fontaine. Sous le voile des fables. La mora- des louis d'or. Fabrication de la monnoie. lité des fables.

DICT, DE L'ACAD.

On dit, fabrication d'une étoffe , cette éloffe est Et pour t'en dire ici la raison hisigrique ,

de bonne fabrication , pour dire qu'on y a emSouffre que je l'habille en fable allégorique. BOIL. ployé de bonne laine, de bon fil, de bon co( Voyez conclure, historien , vrai.)

ton, etc. FABLE, se prend aussi dans un sens collectif,

On dit figurément, la fabrication d'un faux

acte. pour signifier toutes les fables de l'antiquité

Dict. DE L'ACAD. païenne. Il est savant dans la fable. Il possècle FABRIQUE, s. f., construction d'un édifice. bien la fable. Les dieux de la fable. La religion Il ne se dit guère qu'en parlant des glises. Un des paiens est fondée sur la fable. L'étude de la fonds desline pour la fubrique d'une église puroisfable doit précéder celle de l'antiquité. Dic.df. L'A. siale. « C'est dans les principaux traits de cette his

FABRIQUE , en parlant d'une église paroissiale, » toire divine, que les fables du paganisme trou» vèrent leur fondement. Les premiers con

signifie aussi tout ce qui appartient à cette

église, tant pour les fonds et les revenus affec» quérans sont plus connus par les fables et par tés à l'entretien et à la réparation de l'église , » les romans, que par les histoires. »

Mass.

que pour l'argenterie , le luminaire, les orLa fable offre à l'esprit mille agrémens divers. pemens, etc. La fubrique de celle église est trèsMais je le dirai, moi , sans alléguer la fable. BOIL. riche. Quéter pour la fabrique. ( Voyez incroyable , ressembler.)

FABRIQUE , siguifie aussi la façon de cerFABLE, se prend aussi, dans le même sens, tains ouvrages et de certaines manufactures. La pour le sujet d'un poëme épique, d'un poëme fabrique des monnoies. La fabrique des étoffes de dramatique, d'un roman. La construction de la soie , des draps, des chapeaux, des futairs, etc. fable d'un tel poëme. La fable est bien disposée,

Ce drap est de bonne fabrique. La fabrique en est bien conduite.

belle , en est bonne. FABLE, signifie aussi fausseté, chose controu

Il se dit aussi du lieu même où l'on fabrique. vée. Vous nous contez des fables. Je tiens cela

Des draps de la fabrique d'Abbeville. pour une fuble. Cette aventure est bien vraie , ce Il se dit aussi de la manière de construire, de n'est pas une fable. DicT, DE L'ACAD, l'aspect d'un bâtiment considérable. Belle faMais peut-être j'invente une fable frivole.

brique. Riche fabrique. Fabrique élégante. Dict. Remplir leurs esprits de fables et de songes.

FABRIQUER , v. act., faire certains ouvrages Si quelque esprit malin les veut traiter de fables. manuels. Fabriquer de la monnoie. Pubriquer ( Traiter tes exploits de sables.)

BOIL

des draps. Fahriquer des étoffes de soie, des chaMe tronblant par des fables ,'

peaux, des bas, etc. (II) grossit, pour se saurer, le nombre des coupables.

On dit figuréinent, fubriquer un mensonge, RACINE.

une calomnie, pour dire, controuver, inventer On dit qu'un homme est la fable du peuple, la

un mensonge, une calomnie ; et, dans le même fuble de tout le monde , la fable de la ville, pour

seus à peu près, fabriquer une pièce , fabriquer

un testament, une donation, etc.', pour dire, dire, qu'il est la risée de tout le monde, la risée de toui le peuple.

une fausse pièce, un faux acte, un faux testaDict DE L'ACAD. ment, etc.

DicT. DE L'ACAD. Sur le haut Hélicon, leur veine méprisée

Les cinq dogmes fameux par ta main fabriqués. Boil: Fut tonjours des neuf scurs la fuble et la risée. BOIL. Suis-je , sans le savoir, la fable de l'armée.

FABRIQUÉ , participe. Tandis que je serai la fable de l'Épire. Rac. On dit figurément et familièrement, une FABRICANT, s. m. (quelques-1'ns écrivent

histoire fabriquée , des lois fabriquées , pour

des fabriquant -), qui entretient un ou plusieurs dire, une histoire fausse et controuvée ,

lois inventées. métiers où l'on trava'ille à des étoffes de soie, de laine, etc. C'est le plus gros fabricant de Lyon.

FABULEUSEMENT, adv., d'une manière FABRICATEUR, s. m. Il ne se dit guère au

fabuleuse. Cette histoire est écrite fubuleuse

ment. propre qu'en cette phrase : Fabricateur de fausse monnoie.

FABULEUX , EUSE, adj., feint, controuvé, On dit figurément , fabricateur de faux actes, inventé. Cela est fabuleux Livre fabuleux. Hiscomme d'un contrat, d'un testament, d'une toire fabuleuse. Narration fabuleuse. Les divi- : transaction, etc. On dit de même, fabricateur nilés fabuleuses. L'histoire des temps fabuleux, de nouvelles, Dict. DE L'ACAD.

Dict, De L'Acad.

[ocr errors]

« L'infortune d’un héros fabuleux. Une , lant de quelqu'un qui est en état de satisfaire à » terre inconnue et peut-être fabuleuse. Ces

ses engagemens, ou en état d'agir , quoi qu'il » champs fabuleux. (Voyez substituer. ) - Récit arrive. » fabuleux. Ces productions fabuleuses de On dit, faire volte-face, pour signifier , se re» l'esprit humain. »

Mass. tourner pour faire tête. Les ennemis fuirent Et, fubuleur chrétiens, n'allons pas, dans nos songes, jusqu'à un certain endroit ils firent volleD'un dieu de vérité faire un dieu de mensonges. Boil.

face, FABULISTE, s. m., auteur qui a écrit des

FACE, se dit figurément de l'état, de la situafables. Esope est le plus ancien des fabulislestion des affaires. Telle étoit alors la face des afconnus. Le devoir d'un fabuliste est l'instruire faires. Cette mort changea toute la face des af

faires. Depuis cela, les affaires ont bien changé en amusant.

de face, ont pris une autre face, toute une autre FAÇADE, s. f., face ou côté d'un grand bâti- face. Lu face de l'Europe a bien changé depuis ment. Il se dit particulièrement du côté par

Charles-Quint. lequel on entre. La façade d'une église. La fa- On dit qu'une affaire a plusieurs faces , pour cade l'un palais. La façade du Louvre.

dire qu'elle peut être considérée sous plusieurs FACE, s. f., visage. Dans le sérieux, il ne

aspects , sous plusieurs rapports. Dict. DE L'Ac. se dit en ce sens, qu'en parlant de Dieu. Dieu

« Le royaume changea de face comme la capidétourne sa face du pécheur. Devant la face du

» tale. - Changer la face entière d'une nation. Seigneur. V ir Dieu face à face.

» -- Dieu , qui change sans cesse ła fuce de l'uni

» vers. - Il faut que tout change de face sur la On dit : Couvrir la face. Se couvrir la face. » terre. Tous les événemens dont les faces Voir en face. Regarder en face. Je lui ai dit en » différentes font porter des jugemens divers. » face. Soutenir en face. Résister en face. Repro

MASSILLON. cher en face. Dans ces sortes de phrases, en

Albe et Rome demais prendront une autre face. face signifie en présence. DICT. DE L'ACAD.

CORNEILLE. Pyrrhus m'a reconnu, mais sans changer de face. Ma fortune va prendre une face nouvelle.

RACINE.

J'ai parlé, tout a changé de fuce. Docte abbé, de ce pas j'irai dire à leur face, elc. Et changer tous les ans la fuce de l'État. RAC.

BOILEAU.

D'un secret tout à coup la vérité connue, Face, se dit aussi de la superficie des choses

Change tout, donne à tout une fuce imprévue. Boil. corporelles. La face de la terre. La face de la EN Face, vis-à-vis. En face du château est ur mer. En ce sens, on dil, en termes de l'Écri- beau canul.

Dict, DE L'ACAD. ture sainte, la fuce des eaux, la face des abimes.

« De quelque côté qu'on se tourne en cette Dict. DE L'ACAD. » vie, on voit toujours la mort en face. » Boss. « Cette race impie qui couvroit alors toute la À La Face, façon de parler adverbiale, pour » fuce de la terre. Répandus sur la face de dire, en présence de... à la vue de... À la face » la terre. »

Mass. de lui cour. À la face du parlement. A la face Répandus sur la terre , ils en couvroient la fare.

de la justice. À la face de l'univers. À la face RACINE. des autels.

DicT. DE L'ACAD. On appelle face d'un corps ou d'un solide,

Et faisons en ces lieux en géométrie, une des figures qui composent la

Justice à tout le monde à la face des dieux. superficie. Toutes les faces d'un cube sont des

( Voyez le Supplément. ) carrés.

FACÉTIE, s. f. ( TI se prononce comme CI Face, se dit aussi du devant d'un édifice ,

dans ce mot et les suivans), bouffonnerie, plaiou d'une de ses parties considérables. La face

santerie de paroles ou de gestes, pour divertir, d'une maison. Le båtiment a lant de toises de

pour faire rire. Il y a souvent de la bassesse dans face. La Nace du côté de la cour. La face du côté la facétie. Un livre de facéties. du jardin. La fuce du côté du levant. Ce palais FACÉTIEUSEMENT, adv., d'une manière a une bele face, a une longue avenue en fuce, facétieusė. Il nous a conté cela facétieusement. est imposant à voir de face. DicT. DE L'ACAD. FACÉTIEUX, EUSE, adj., plaisant, qui diS'il rencontre un palais , il m'en dépeint la faie.

vertit, qui fait rire. C'est un homme fort faceD'un salon qu'on élève il condamne la fuce. BOIL.

tieux. Un esprit facelieux. Un conte facétieux.

Une histoire facétieuse. FAIRE FACE , façon de parler dont on se sert en termes de guerre, pour marquer le côté vers

FACETTE, s. f., diminutis, petite face. L'un lequel une armée ca mpée ou rangée en bataille

des côtés d’un corps qui a plusieurs petits côtés. présente le front. L'armée étoit campée ayant

Diamant laillé à fucette. Avec un microscope un bois à sa gauche, un ruisseau à sa droite ,

on découre plusieurs fucettes dans les plus petits faisant face à la plaine du coté des ennemis,

grains de sable. Ou dit d'un bataillon, qu'il fait fuce de tous

FÅCHER, v.a. mettre en colère. Il ne faut cóles , quand il est rangé en Bataille de telle fächer personne. C'est un homme qu'il ne faut sorte que , de quelque cộte que les ennemis puis- point fächer, qu'il est dangereux de facher. sent l'atlaquer, il leur présente les armes.

Il signifie aussi, causer du déplaisir. Prenez

garde de le facher. Sa mort m'a extrémement PAIR) Face, se dit aussi, au figuré, eu par-1 faché, Je suis fáché de ce que vous ne m'avez pas

COR:

et

BOIL

BOIL.

RAC.

prévenu. Je suis faché que vous ne m'ayez pas / exécuter sans peine. Il n'y a rien de si facile. Cela prévenu.

DICT. DE L'ACAD. est facile à dire, et non à faire. Il est facile de J'en suis fáché pour vous ; mais vous l'avez voola. vous contenter. C'est une chose facile , très-facile. Ce désordre me fáche. CORNEILLE.

Dict. DE L'ACAD. Le mot facher est bien bourgeois. ( Remarque

« Il lui étoit facile de se venger. - Un moyen de Voltaire. )

» si sûr et si facile d'établir la fortune de son Il se met aussi avec le pronom personnel, et » fils. » ( Voyez loi. )

FLÉCH. signifie prendre du chagrin, se mettre en colére. « Plus vous en rendez l'accès facile à vos suJe me suis faché contre lui. Ne vous fachez pas. > jets, plus, etc. »

Mass. C'est un homme qui se fache de tout.

Une route facile.
Dict. DE L'ACAD.

Du reste des Latins la conquête est facile.
Mais ne now fachons poiot.

Je crois tout fucile à votre burbarie. Rien dont la fermeté de ces grands cæors se fâche. Un triomphe facile.

CORNEILLE.

On dit qu'un homme est de facile acces, pour Se fache est trop foible, trop du style fami- dire qu'il est aisé de l'aborder et de lui parler. lier. ( Remarque de Voltaire.)

DicT. DE L'ACAD. Il se dit aussi à l'impersonnel. Il me fache, FACILE Å. il lui fáche , pour dire, je suis chagrin , je suis

« Une piété crédule , facile à recevoir l'imaffligé ; il est chagrin, il est affligé de... Il me

» pression des préjugés. »

Mass. fáche bien de vous quitter. Il lui făchemit fort de perdre sa charge.

Dict. De L'ACAD.

Je me sens sur co point trop facile à confondre.

Pays facile à trouhlor. - Facile à séduire. Il te fáche en ces lieux d'abandonner la proie. RAC.

Un trouble facile à calmer.

BOIL. FACHEUX, EUSE, adj., qui fàche , qui

Un cour facile d s'attendrir. Facile à s'apaiser. donne du chagrin. Fácheux accident. Facheuse

Trop fucile à me laisser tromper.

RAC. nouvelle. Mal facheur. Facheuse condition. Il est dans un fácheux état. C'est une chose facheuse

On dit, un esprit facile , un génie facile , pour que d'avoir affaire à des gens qui n'entendent dire, un esprit, un génie qui fait tout aisément pas raison.

DicT. DE L'ACAD.

et sans peine ; un auteur facile, pour dire un « Il faut supporter les maux, et les remèdes

auteur aisé à entendre; un style fucile , pour » aussi fácheux que les maux mêmes. » Fréch.

dire un style aisé, naturel, qui paroit n'avoir

point coûié. Pardonnez-moi ce mot, il est ficheux à dire.

On dit encore, un pinceau, un ciseau, un (Voyez parole. )

burin facile, ent parlant d'un tableau, d'une Mais n'examinons pas ces questions focheuses.

sculpture, d'une gravure qui semble u'avoir Ce bruit facheux a frappe mes oreilles.

point coûté de peine à l'artiste. De fácheuses nonvelles.

* FACILE, signifie aussi condescendant, comQu'a de fâcheur pour toi ce discours populaire ?

mode pour le commerce ordinaire de la vie. CORNEILLE.

C'est un homme facile , d'une humeur trailable Ce facheus entretien.

et facile. Élre d'un naturel doux et facile. Avoir Un facheux concurrent.

les moeurs faciles.

DICT. DE L'ACAD. Qoel facheur démon, etc.

« Y eut-il jamais un esprit plus doux, plus Censenr un peu facher, mais souvent nécessaire. » facile ? »

FLÉCH. Un souvenir fácheur. Un facheur éclat.

D'une mère facile affectez l'indulgence. . Un sort fécheur.

BOIL. Ma facile bonté. Jl signifie aussi , pénible, difficile, malaisé. Si mon cæur de tout temps facile à tes désirs. Bort. Chemin fácheux. Montée facheuse. Passage fä- FACILE, se dit aussi quelquefois eu mauvaise cheux.

part, d'une personne qui n'est pas ferme dans Il siguifie aussi, malaisé à contenter, bizarre, les occasions où il le faut étre, mais qui se laisse peu traitable. C'est un facheux personnage. On aller trop aisément. C'est un homme Trop fucile; ne sait comment vivre avec lui ; c'est un esprit on lui fait faire tout ce qu'on veut. Mari fàcile. facheux, un naturel fåcheux. Humeur fachense. Femme facile.

DICT. DE L'ACAD. Il est fácheux dans son domestique. Doct. DE L'A. a L'arrivée d'un maitre fácheux. »

FACILEMENT, adv., aisément, avec facilité, Boss.

sans peine. Fuire facilement toutes choses. N On dit impersonnellement, il est facheux, parle, il écrit, il peint facilement. Dict. DE L'AC. pour dire, c'est une chose triste, désagréable.

« Pour arriver plus facilement à leurs fins. » Il est facheux d'étre trompé. DICT. DE Ľ Acad.

( Voyez ruisseau.)

FLÉCHIER. Il est fâcheux de se voir sans lecteur. Boil. « Des obstacles facilement écartés.

Il na FACHEUX, se met quelquefois substantive- v croit pas facilement le mal. » ( Voyez se ment, et alors il signifie homme incommode et partir.)

Mass. importun. C'est un fácheux. Je hais les fácheux. FACILITÉ, 8. f., moyen, manière facile de La comédie des Facheux. Dict. DE L'ACAD. faire, de dire, etc. Cela se peut faire avec facia Au lieu de quatre amis qu'on attendoit le soir , lité. Vous trouverez de grundes facilités dans celto Quelquefois de fácheur arrivent trois volées.

affaire. Il a une grande facilité de parler, de La fâcheuse a poor bons des rigueurs sans pareilles. s'expliquer. On n'a toujours que trop de facilité BOILEAU. à mal faire.

DicT. DE L'ACAD. FACILE, adj. des deux genr., aisé, qu'on peut « Vous ne cherchez dans votre crédit que la

RAC.

RAC.

« PreviousContinue »