Histoire littéraire de Fénelon: ou, Révue historique et analytique de ses oeuvres, pour servir de complément à son histoire, et aux différentes éditions de ses oeuvres

Front Cover
Librairie catholique de Perisse frères, 1843 - 480 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 306 - Seigneur et tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force.
Page 365 - Église romaine, puissé-je m'oublier moi-même ! que ma langue se sèche et demeure immobile dans ma bouche, si tu n'es pas toujours la première dans mon souvenir, si je ne te mets pas au commencement de tous mes...
Page 384 - Qu'ainsi il faut régler l'usage de la puissance apostolique, en suivant les canons faits par l'Esprit de Dieu, et consacrés par le respect général de tout le monde : que les règles, les mœurs et les constitutions reçues dans le royaume et dans l'Église gallicane doivent avoir leur force et vertu...
Page 97 - Instructions et Avis sur divers points de la morale et de la perfection chrétienne, XXXVII (olim 42).
Page 340 - DE L'EXISTENCE ET DES ATTRIBUTS DE DIEU, TIRÉE DES IDÉES INTELLECTUELLES. CHAPITRE PREMIER. Methode qu'il faut suivre dans la recherche de la vérité. Il me semble que la seule manière d'éviter toute erreur est de douter sans exception de toutes les choses dans lesquelles je ne trouverai pas une pleine évidence. Je me défie donc de tous mes préjugés : la clarté avec laquelle j'ai cru jusqu'ici voir diverses choses n'est point une raison de les supposer vraies. Je me défie de tout ce qu'on...
Page 262 - Il est vrai qu'on doit se préparer à recevoir la grâce et l'attirer en soi; mais on ne doit le faire que par la coopération à la grâce même. La...
Page 207 - C'est cet état d'inaction absolue, que Molinos appelle quiétude, ou voie intérieure. 3° L'âme ne doit plus alors penser, ni à la récompense ni à la punition , ni au paradis ni à l'enfer, ni à la mort ni à l'éternité.
Page 89 - ... il faut leur faire remarquer de bonne heure l'impertinence de certaines personnes vicieuses et déraisonnables, sur la réputation desquelles il n'ya rien à ménager; il faut leur montrer combien on est méprisé et digne de l'être, combien on est misérable quand on s'abandonne à ses passions, et qu'on ne cultive point sa raison.
Page 195 - Le cœur indifférent est comme une boule de cire entre les mains de son Dieu, pour recevoir semblablement toutes les impressions du bon plaisir éternel : un cœur sans choix, également disposé à tout, sans aucun autre objet de sa volonté que la volonté de son Dieu, qui ne met point son amour ès choses que Dieu veut, ains en la volonté de Dieu qui les veut.
Page 345 - ... en l'écoutant, je m'instruis; en m'écoutant moimême, je m'égare. Ce maître est partout, et sa voix se fait entendre, d'un bout de l'univers à l'autre, à tous les hommes comme à moi. Pendant qu'il me corrige en France, il corrige d'autres hommes à la Chine, au Japon, dans le Mexique et dans le Pérou , par les mêmes principes.

Bibliographic information