Page images
PDF
EPUB

» nous y avons trouvé les colonnes d'Hercule, » soit qu'Hercule y ait été, soit que nous ayons » attribué à ce héros tous les faits dignes de sa » gloire ».

Varron a compté quarante-quatre de ces dompteurs de monstres; Cicéron ' n'en a compté que six, vingt-deux Muses, cinq soleils, quatre Vulcains, cinq Mercures, quatre Apollons, trois Jupiters.

Eusébe va plus loin ; il compte presque autant de Jupiters que de peuples. Les Romains, qui n'avoient

proprement d'autre divinité que le génie de la république, ne faisoient point d'attention au désordre et à la confusion qu'ils jetoient dans la mythologie; la crédulité des peuples, qui est toujours au-dessus du ridicule et de l'extravagant, réparoit tout.

esse adhuc Herculis cotumnas fama vulgavit, sive adiit Hercules, sive quidquid ubique magnificum est in claritatem ejus referre consensimus. (De Moribus Germanorum, Chap. xxxiv.)

De Natura Deorum, Lib. III. * Præparatio evangelica , Liv. III.

TOME IV.

16

Contenues dans les CONSIDÉRATIONS SUR LES CAUSES DE LA

GRANDEUR DES ROMANS ET DE LEUR DÉCADENCE, et dans la
DISSERTATION SUR LEUR POLITIQUE DANS LA RELIGION.

A

ACARNANIENS. Ravagés par la arrivés sous son règne, 217 el

Macédoine et l'Etolie, page 39. suiv.
Achaïens. Etat des affaires de ce ALEXIS et Jean COMNÈNE. Re.
peuple, ibid.

poussent les Turcs jusqu'à

ACINDYNE et BARLAAM. Leur

I'Euphrate, 218.

querelle contre les moines Allemagne. Ses forêts élaguées,

grecs, 205 et suiv.

ses marais desséchés, 200.

Actium (bataille d'). Gagnée

Allemands croisés. Payent cher

les fautes des croisés françois,
par Auguste sur Antoine, 109.

Adresse. Sa définition, 12.

219

Allié (le titre d') du peuple ro-
ADRIEN ( l'empereur ). Aban-

main, très-recherché, quoi-
donne les conquêtes de Tra-

qu'il emportât avec soi un vé-

jan, 136. On en murmure, ritable esclavage , 52.

ibid. Rétablit la discipline mi- AMALASONTE, reine des Goths.

litaire, 146.

Fournit des vivres à Bélisaire,

Affranchissement des esclaves,

185.

Auguste y met des bornes, 115. Ambassadeurs romains. Par-

Affranchissements. Motifs qui

les avoient rendus fréquents,

loient partout avec hauteur,

51.

ibid. el suiv.

Ambition. Mal très - commun

Afrique (villes d'). Dépendantes

dans l'empire grec: pourquoi,

des Carthaginois : mal forti.

196.

fiées, 28.

Anarchie. Règne à Rome pen-

Agriculture (l') et la guerre

étoient les deux seules profes- ANDRONIC Paléologue. Aban-

dant les guerres civiles, u1.

sions des citoyens romains, 85. donne la marine : par quelle
AGRIPPA, général d'Octave.

raison, 207. Réponse insolente
Vient à bout de Sextus Pom-

d'un patriarche de Constanti-

nople au vieux Andronic, 209.

ALEXANDRE, successeur d'Hélio- Passe sa vie à discuter les sub-

gabale, est tué par les soldats tilités théologiques, 210 et suio.

romains, 147

ANDRONIC COMNÈNE. Le Néron

ALEXIS COM NÉNE, Événements des Grecs, 215.

pée, 108.

Angleterre. Sagesse de son gou-

leurs hommes de trait. 200.
vernement, 75.

Bons cavaliers, ibid. Leurs di.
ANNIBAL. A quoi il dut ses vic- visions favorables à l'empire

toires contre les Romains, 30. d'Orient, 214. Leur puissance
Obstacles sans nombre qu'il détruite en Perse, 215.
eut à surmonter, 33. Justifié ARCadius. Fait alliance avec les
du reproche qu'on lui fait

Wisigoths, 177

communément de n'avoir pas Archers crétois. Autrefois les plus

assiégé Rome immédiatement

estimés, 19;

après la bataille, et d'avoir Arianisme. Étoit la secte domi.
laissé amollir ses troupes à nante des barbares dévenus
Capoue, 35. Ce furent ses con- chrétiens, 181. Secte qui do-
quêtes méines qui changèrent mina quelque temps dans l'em-
sa fortune, 36. Critique de pire, ibid. Quelle en étoit la
l'auteur sur la façon dont Tite- doctrine, 195.
Live fait parler ce grand capi. Aristocratie. Succède dans Rome
taine, 37. Réduit par Scipion à la monarchie , 67. Se trans-
à une guerre défensive, il perd forme à peu près en démo-
une bataille contre le général cratie , 68.
romain, 38.

Armées navales. Autrefois plus

ANTIOCHUS. Sa mauvaise con- nombreuses qu'elles ne le sont,

duite dans la guerre qu'il fit 31.

aux Romains, 46. Traité dés- Armées romaines. N'étoient pas

honorant qu'il fit avec eux. 47. fort nombreuses, 16. Les mieux

ANTOJNE. S'empare du livre des disciplinées qu'il y eût, ibid.

raisons de César, Fait Dans les guerres civiles de

l'oraison funèbre de César, Rome, n'avoient aucun objet

102. Veut se faire donner le déterminé, 110. Ne s’atia-

gouvernement de la Gaule ci-

choient qu'à la fortune du chef,

salpine au préjudice de Déci- ibid. Sous les empereurs, exer-

mus Brutus qui en est revêtu, çoient la magistrature supré-

103. Défait à Modène , 105. Se me, 149. Dioclérien diminue

joint avec Lépide et Octave, leur puissance : par quels

ibid. Réuni à Octave, il pour- moyens, 151 et suiv. "Les

suit Brutus et Cassius, ibid. grandes armées, tant de terre

Jure de rétablir la république : que de mer, plus embarras.

perd la bataille d'Actium, 109, santes que propres à faire réus-

Une troupe de gladiateurs lui sir une entreprise, 184.

reste fidèle dans ses désastres, Armes. Les soldats romains se

110.

Jassent de leurs armes, 166.

ANTONINS (les deux). Empereurs Un soldat romain étoit puni de

chéris et respectés , 137. mort pour avoir abandonné ses

Appien. Historien des guerres de armes,

168,

Marius et de Sylla , 85. ARSÈNE et Joseph. Se disputent
APPIUS CLAUDIUS. Distribue le le siége de Constantinople :
menu peuple de Rome dans

acharnement de leurs parti.
les quatre tribus de la ville, 74. sans, 210.
Arabes. Leurs conquêtes rapides, Aris. Comment ils se sont intro-
199 et suip. Étoient les meile

duits chez les différents peu-

101.

ples , 20. Étoient réputés, gnité étoit une magistrature, comme le commerce, chez les 237. Opinion de Fabius, de Romains, des occupations ser- Marcellus, de Cicéron, sur viles , 85 et suiv.

les augures , 226. Conduite de Aruspices. Voyez Angures. Paul Emile , de César, de SciAsie. Région que n'ont jamais pion, de Crassus, de Lucullus,

quittée le luxe et la mollesse, de Brutus, de Claudius Pul45.

cher, envers les augures, 231. Association de plusieurs villes Auguste. Surnom d'Octave, 111. i grecques, 40;

de plusieurs Commence à établir une forme princes à l'empire romain , de gouvernement nouvelle , 149, Regardée par les chré- ibid. Ses motifs secrets, et le tiens comme une des causes de plan de son gouvernement, l'affoiblissement de l'empire, 112 et suiv. Parallèle de sa 171.

conduite avec celle de César, Astrologie judiciaire. Fort en 113. S'il a jamais eu véritable

vogue dans l'empire grec, 197. ment le dessein de se démettre Athamanes. Ravagés par la Ma- de l'empire, ibid. Parallèle cédoine et l'Étolie, 41.

d'Auguste et de Sylla, 114. Athéniens. État de leurs affaires Est très-réservé à accorder le

après les guerres puniques, droit de bourgeoisie, 116. Met ibid.

un gouvernement et une garATTILA. Soumet tout le Nord, nison dans Rome, 117. Assigne

et rend les deux empires tri- des fonds pour le payement des butaires, 173. Si ce fut par troupes de terre et de mer, ibid. modération qu'il Jaissa sub- Fait des établissements fixes sister les Romains, 174. Dans pour la marine, 119. Avoit ôté quel asservissement il tenoit au peuple la puissance de faire les deux empires, 175. Son des lois, 123. portrait , ibid. Son union avec AUGUSTIN (Saint). Réfute la letGenseric, 178.

tre de Symmaque, 173. Avares (les) attaquent l'empire Autorité. Il n'en est pas de plus d'Orient, 193.

absolue que celle d'un prince Augures. Étoient les grotesques qui succède à une république,

du paganisme, 227. Leur di. 130 et suiv.

B

18.

Bajazer. Manque la conquête de

l'empire d'Orient : par quelle raison , 223. Baléares (les). Étoient estimés

d'excellents frondeurs, Barbares. Devenus redoutables

aux Romains, 149, 176. Incursions de barbares sur les terres de l'empire romain sous Gallus, 150; et sur celui d’Allemagne, qui lui a succédé,

ibid. Rome les repousse, 151. Leurs irruptions sous Constantius, 158. Les empereurs les éloignent quelquefois avec de l'argent, 161. Epuisoient ainsi les richesses des Romains, 162. Employés dans les armées romaines à titre d'auxiliaires, 164. Ne veulent pas se soumettre à la diseipline romaine, 168. Obtiennent en Occident Caligula. Portrait de cet empe- Campanie. Portrait des peuples

45.

des terres aux extrémités de

que pour attaquer les Vanl'empire,

, 177 et suiv. Au- dales, n'ayant que cinq mille roient pu devenir Romains, soldats, 18). Ses exploits et 178. S'entre-détruisent la plu- ses victoires. Portrait de ce gépart, 179. En devenant chré. néral , ibid. tiens , embrassent l'arianisme, Béotiens. Portrait de ce peuple, 181. Leur politique, leurs 40. meurs, 182. Différentes ma- Bigotisme. Énerve le courage nières de combattre de diverses des Grecs, 203. Effets connations barbares, 183. Ce ne traires du bigotisme et du fafurent pas les plus forts qui natisme, ibid. firent les meilleurs établisse- Bithynie.Origine de ce royaume, ments, ibid. Une fois établis, en devenoient moins redou- Blė (distribution de) dans les tables, 181.

siècles de la république et sous BARLAAM et ACINDYNE. Leur les empereurs, 155.

querelle contre les moines Bleus et verts. Factions qui di. grecs , 205.

visoient l'empire d'Orient , BASILE (l'empereur). Laisse per- 187. Justinien favorise les dre la Sicile par sa faute , 207.

bleus, 188. Basile PORPHYROGÉNÈTE. Ex- Bourgeoisie romaine (le droit

tinction de la puissance des de). Accordé à tous les alliés Arabes en Perse sous son rè. de Rome, 78. Inconvénients

qui en résultent, ibid. Bataille perdue. Plus funeste par Boussole (invention de la). A

le découragement qu'elle oc- porté la marine à une grande casionne que par la perte réelle perfection, 31. qu'elle cause , 34.

Brigue. Introduite à Rome, surBatailles navales. Dépendent tout pendant les guerres ci

plus à présent des gens de mer viles, II. que des soldats , 32.

BRUTUS et Cassius. Font une BAUDOUIN, comie de Flandre. faute funeste à la république, Couronné empereur par les 94. Se donnent tous deux la Latins, 217

mort, 106. BÉLisaine. A quoi il attribue ses Butin. Comment il se partageoit

succès, 182. Débarque en Afri- chez les Romains, 6.

gne, 216.

C

reur. Il rétablit les comices; qui l'habitoient, 9. 125. Supprime les accusations Cannes ( bataille de ). Perdue par du crime de lèse-majesté, ibid. les Romains contre les CarthaBizarrerie dans sa cruauté, 128 ginois, 34. Fermeté du sénat et suiv. Il est tué : Claude lui romain malgré cette perte , succède, 129 et suiv.

ibid. ALLINIQUE. Inventeur du feu Caponans. Peuple oisif et vogrégeois, 214.

luptueux, 9.

« PreviousContinue »